Avertir le modérateur

Campagne sénatoriale 2011

  • Vers un front républicain radical de gauche en 2011 ?

    PARIS, 1 fév 2011 (AFP) - Le Mouvement républicain et citoyen va présenter sa propre liste pour les élections sénatoriales de septembre 2011 à Paris, dont Georges Sarre ferait partie mais aussi peut-être des élus du PRG ou du Parti de gauche, a annoncé mardi l'élu Pierre Dubreuil, Premier secrétaire du MRC Paris.
    "Nous sommes en contact avec le PRG et le Parti de gauche pour créer une alliance et constituer une liste que je souhaiterais conduire pour les sénatoriales", a déclaré M. Dubreuil à la presse. Il a déploré l'attitude du PS qui n'a pas inclus le MRC dans sa liste de gauche (PS, EELV, PCF)
    "ni même pris contact avec nous" lors des tractations pour leur liste. Figure historique du MRC à Paris, Georges Sarre devrait être candidat dans cette future liste, a ajouté le conseiller régional.
    Il "entend aller jusqu'au bout afin notamment de défendre les idées de Jean-Pierre Chevènement" pour la présidentielle de 2012, jugeant que le PS a pris "le risque de faire perdre un siège à la gauche pour les sénatoriales" en ne les incluant pas.
    Douze sièges de sénateurs seront à renouveler en septembre 2011 à Paris (actuellement cinq sont à droite et sept à gauche, dont quatre PS, un PCF et un Verts). Fin novembre le Parti radical de gauche (PRG) avait aussi annoncé vouloir présenter sa propre liste pour les sénatoriales, emmenée par Jean-Bernard Bros, adjoint PRG au maire de Paris chargé du tourisme.

  • Une mairie socialiste construit une église !

    Les quelques lecteurs de ce blog penseront peut-être que chez moi la laïcité vire à l’obsession. Pourtant les tentatives de l'extrême droite de récupérer et d'instrumentaliser la laïcité - comme on a pu l'entendre récemment lors du premier discours de la nouvelle présidente du FN, prouve que les femmes et les hommes de gauche qui veillent depuis longtemps et inlassablement au respect de la loi de 1905 ne sont ni des obsessionnels ni des ringards, comme j'ai pu l'entendre parfois de la bouche d'élus UMP ou même de socialistes ou de Verts, mais à l'avant-garde du combat pour les valeurs républicaines.

    C'est un combat pour la tolérance, la fraternité et la liberté de croire comme de ne pas croire, mais aussi, par le maintien des convictions religieuses dans la sphère privée et une stricte neutralité de la puissance publique, pour le vivre ensemble républicain contre tous les communautarisme et les repli sur soi. J'ajouterai que c'est aussi une garantie de bonne utilisation des deniers publics car mieux vaut investir dans l'éducation publique ou la recherche que dans la religion.

    0611_eglise_une.jpgCes convictions ne sont malheureusement pas toujours partagées et l’on voit de plus en plus fréquemment certains hommes politiques, y compris à gauche, qui subventionnent d’une manière plus ou moins détournée les cultes, en totale contradiction avec la loi de 1905. Dernier exemple en date, la commune des Lilas a financé la construction d'une nouvelle église et annonce sans ciller sur son site Internet "Dimanche 30 janvier, Daniel Guiraud, Maire des Lilas remettra symboliquement les clés de la nouvelle église construite par la ville à Pascal Delannoy, Evêque de Saint-Denis. Cette cérémonie civile sera suivie par la messe de consécration." Et ce n'est pas fini puisque "le projet sera achevé en 2011, par la construction d'un nouveau centre paroissial, d'un jardin et d'un campanile de plus de 20 mètres de hauteur." Voilà donc un maire socialiste qui utilise l’argent du contribuable pour édifier une église avant de l’inviter à la messe ! Le montage qui a permis une telle entorse à la loi de 1905 mériterait d'être observé à la louche par le Tribunal administratif.

    Je ne m’épancherai pas plus sur ce cas « édifiant », d’autant que mon collègue Alexis Corbière, du Parti de Gauche, en a longuement parlé sur son blog, et que nous partageons régulièrement les mêmes indignations quand la laïcité est mise à mal à Paris.

    Ce combat est constitutif du radicalisme depuis plus d'un siècle et essentiel pour les Radicaux de Gauche, mais il dépasse les frontières partisanes et est partagé par beaucoup dans tous les partis. Je ne sais encore si ce qui réunit d’authentiques Républicains peut-être plus fort que leurs divergences. En tout cas je pense que, face aux dérives beaucoup pourraient se reconnaître dans un front républicain initié par le PRG, « un parti bourgeois qui a l'âme d'un parti du peuple » selon la formule de Ferdinand Buisson, un radical qui présida... la commission parlementaire chargée de mettre en oeuvre la séparation des Églises et de l'Etat.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu