Avertir le modérateur

Vie de l'arrondissement - Page 7

  • Congrès du PRG : Ayrault parle d'Europe et de République

    Nous avons eu le plaisir d'accueillir dans le 12e, le 29 et 30 septembre au parc Floral, le Congrès du PRG, où notre Président Jean-Michel Baylet a été réélu pour un mandat de 3 ans, et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault venu cloturer nos travaux.

    Accueillant le Premier ministre, Jean-Michel Baylet a rappelé que "pour les parlementaires radicaux la loyauté n'exclut pas la liberté de parole" et réaffirmé ainsi : "monsieur le Premier ministre, si je devais résumer la position des Radicaux de gauche : Liberté et loyauté dans la majorité". Il a ainsi critiqué "la participation sans soutien" des Verts qui ne voteront pas le Traité budgétaire européen proposé par le gouvernement alors que les délégués au Congrès du PRG ont demandé à nos parlementaires de voter pour et "pour plus d'Europe".

    Ce à quoi Jean-Marc Ayrault a salué l'importance du groupe des députés radicaux dans la majorité et renchéri : "voter contre le Traité européen c'est voter contre l'euro, mais "fixer un nouveau cap à l'Europe c'est notre responsabilité." Il a aussi affirmé que de grandes figures radicales comme Jean Zay, ministre de l'éducation du Front populaire, et Pierre Mendes-France, inspirait la politique de son gouvernement. Enfin il a rappelé que dans notre société" déboussolé entre racisme et intégrisme "la laïcité n'appartient plus a la gauche, elle est son lègue a la République" et qu'"aucun intégristes ne doit imposer à la Republique des principes qui contredisent le libre-arbitre".

    A voir et écouter le dicours intégral du Premier ministre Jean-Marc Ayrault :


    Congres PRG 2012 - Discours de JM Ayrault par Parti_Radical_de_Gauche

  • L’observatoire parisien de la laïcité. Enfin !

    Dans une période où la tolérance et le respect des valeurs républicaines sont plus que jamais nécessaires, les Radicaux de Gauche parisiens se réjouissent que l’Observatoire parisien de la laïcité puisse enfin voir le jour, quatre ans après l’adoption de son principe par le Conseil de Paris.

    Une communication de Maire portant l’arrêté de création et des arrêtés de nomination des membres de l’Observatoire parisien de la laïcité est à l’ordre du jour du Conseil de Paris du 24 septembre 2012.

    L’Observatoire parisien de la Laïcité prendra la forme d’une commission extra-municipale, lieu d’échanges et de réflexions à caractère consultatif. Composé d’élus et de personnalités qualifiées, il assistera l’exécutif parisien dans la mise en pratique du principe de laïcité à Paris. Il rendra des avis permettant d’éclairer l’action de l’exécutif dans ce domaine, et notamment pour ce qui concerne l’application de la loi de séparation des églises et de l’Etat du 9 décembre 1905.

    Bien qu’intervenant tardivement dans la mandature, les élus PRG saluent la prise de conscience par la municipalité parisienne de l’utilité d’une telle structure. Il s’agit d’un premier pas vers une application plus rigoureuse du principe de laïcité à Paris dont nous dénonçons régulièrement le non-respect.

    Le PRG Paris participera aux travaux de l’Observatoire avec les convictions qui sont les siennes mais également en vigilance, car il devra être à la fois efficace, respecté et ouvert sur la société civile.

    Dans le 12e arrondissement, nous voyons déjà sur quels sujets nous pourrions saisir ce nouvel Observatoire, avec peut-être plus de résultat qu'auparavant. Par exemple si certaines décisions des années passées revenaient dans l'actualité, comme le prêt de gymnases municipaux pour des cérémonies religieuses ou l'organisation sur 3 jours d'une messe géante évangéliste au POPB (qui est géré sous délégation de service publique de la Ville de Paris) par exemple ! Il pourrait aussi se pencher avec un avis d'expert sur la location de locaux municipaux à des associations où le cultuel et le culturel sont durs à déméler.

  • Notre conseil vote l'apposition d'une plaque dans notre mairie en mémoire des juifs déportés lors de la rafle du Vel' d'Hiv'

    Mon intervention au conseil d'arrondissement du 17 septembre 2012 pour présenter le projet de plaque commémorative en mémoire des juifs arrêtés pendant la rafle du Vel' d'Hiv, rassemblées dans la mairie du 12e arrondissement, alors commissariat du 12e, et déportés  :

    C'était à Paris il y a 70 ans, les 16 et 17 juillet 1942 : la Rafle du Vel d'Hiv.

    Une rafle à la demande des Autorités Occupantes, perpétré par l'Etat français sur Ordre du gouvernement de Vichy.

    La circulaire N°173-42 de la Préfecture de Police du 13 juillet 1942 ordonnait l'arrestation de tous les Juifs étrangers et apatrides, et leur conduite au camp d'internement de Drancy (93) et au Velodrome d'Hiver, rue Nélaton dans le 15e.

    13 152 furent arrêtés puis déportés à Auschwitz, dont un grand nombre de femmes et d'enfants. Seuls 25 adultes et quelques enfants en revinrent.

    Plus de 6 100 enfants ont été arrêtés à Paris durant la Shoah. La plupart d’entre eux ont été déportés au camp d’Auschwitz.

    Les 16 et 17 juillet 1942, l’ancien commissariat du 12 ème arrondissement a servi de lieu de rassemblement des habitants juifs du 12ème arrondissement, avant leur déportation.

    Afin de perpétuer le souvenir de ces victimes, il vous est proposé d’apposer une plaque commémorative dans notre mairie.

    Cette plaque est sans doute l’aboutissement du travail de mémoire effectué ces dernières années, notamment avec l'Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés (AMEJD 12e), à destination des jeunes avec l’apposition des plaques avec les noms des enfants juifs déportés dans les écoles du 12e et il y a 2 ans la plaque devant notre mairie pour les enfants déportés non scolarisés.

    J'ajouterai les cérémonies en l'honneur des Justes parmi les Nations, presque tous les ans dans notre mairie. Je souhaite d'ailleurs rappeler qu'il y eut aussi des policiers français qui ont sauvés des juifs et l'honneur de la police et il faut leur rendre hommage. Notre collègue Catherine Vieu-Charrier, qui est adjointe au maire de Paris chargé de la Mémoire, nous parlera des projets de la ville de Paris à ce sujet.

    En ce 70ième anniversaire de la tragédie du Vel' d’Hiv' le travail de mémoire parait toujours et encore plus indispensable.

    D’autant que selon un sondage CSA une majorité des moins de 35 ans ignore ce qu'est la rafle du Vél' d'Hiv'. 25% des plus de 65 ans n'en ont pas non plus entendu parler, pour une moyenne tous âges confondus de 42%.

    Comme vous le savez la Mairie de Paris a organisé une grande exposition qui dure jusqu’à fin octobre : « C’étaient des enfants. Déportation et sauvetage des enfants juifs à Paris. »

    Parallèlement à cela, la Mairie du 12e arrondissement organisera d’autres actions en direction des classes de CM2 : projection du film Au revoir les enfants de Louis Malle à l’Espace Reuilly ainsi que des interventions dans les classes, organisées par l’AMEJD, par des rescapés des camps.

    Les classes de CM2 seront aussi invitées à assister à la Cérémonie de l’apposition de la plaque commémorative de la mairie du 12ème arrondissement avenue Daumesnil à Paris 12e et dont le texte est le suivant :

    EN MÉMOIRE DES HOMMES, FEMMES ET ENFANTS DU 12 ARRONDISSEMENT QUI, PARCE QUE NES JUIFS, ONT ÉTÉ ARRÊTÉS ET REGROUPES ICI, DANS LES LOCAUX DE L’ANCIEN COMMISSARIAT DE POLICE, PAR DES POLICIERS FRANÇAIS, LORS DES RAFLES DE 1942 À 1944, SUR ORDRE DU GOUVERNEMENT DE VICHY, COMPLICE DE L’OCCUPANT NAZI.

    A CEUX QUI FURENT DÉPORTÉS. A CEUX QUI NE REVINRENT PAS DES CAMPS DE LA MORT.

    LE 12 ARRONDISSEMENT SE SOUVIENT.

  • Taubira en vélo pour soutenir Sandrine Mazetier

    Ancienne candidate du PRG à la présidentielle et nouvelle Garde des Sceaux, Christiane Taubira est venu samedi 2 juin au marché du Cours de Vincennes pour soutenir notre députée Sandrine Mazetier et candidate dans la 8e circonscription de Paris (12e-20ème) soutenue par le PS et le PRG pour donner une majorité à François Hollande aux législatives des 10 et 17 juin.
     
    Après une matinée à l'assemblée générale de l'Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille (AFMJF) où les juges des enfants l'ont ovationnée (lire l'article du Monde), la Ministre est arrivée en vélo - c'est aussi ça l'audace du changement - et a été accueillie par Sandrine Mazetier et de nombreux élus et sympathisants, avant d'aller ensemble à la rencontre des électeurs sur le marché où elle a reçu un accueil chaleureux et a pris le temps de parler avec beaucoup de monde.
    Photo : Ancienne candidate du PRG à la présidentielle et nouvelle Garde des Sceaux, Christiane Taubira est arrivée en vélo pour soutenir Sandrine Mazetier sur le marché du Cours de Vincennes. Elle a reçu un accueil chaleureux et a pris le temps de parler avec beaucoup de monde. Cette audace et cette simplicité c'est aussi ça le changement!
     
    Accompagné de la présidente des Jeunes Radicaux de Gauche, Sandra-Elise Reviriego, j'ai pu constater que cette femme politique humaniste et chaleureuse provoque toujours autant d'enthousiasme et d'engouement  qu'il y 10 ans.Taubira-FM-Mazetier juin 2012.jpg N'en déplaise à la droite qui se répand en calomnies et fausses rumeurs espérant faire de sa nomination un repoussoir en flattant les pires instincts de certains électeurs à la manière du FN...
     
    Christiane Taubira a rendu hommage au travail de Sandrine Mazetier à l'Assemblé nationale où elles ont siégé ensemble au groupe Socialistes Radicaux et Citoyens : "Nous avons besoin de députées du calibre de Sandrine Mazetier pour soutenir le gouvernement et le changement voulu par les Français avec François Hollande".

  • L'héritage du Conseil National de la Résistance doit être préservé

    Belle cérémonie ce matin pour le 69e anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance avec l'ANACR, où j'avais l'honneur de représenter la maire. Voici mon discours :

    Mesdames et Messieurs les membres des associations d’anciens combattants,

    Mesdames et Messieurs les anciens résistants,

    Mesdames et Messieurs les élus,

    Monsieur le Commissaire central,

    Mesdames et Messieurs,

    Nous sommes réunis pour commémorer une date capitale de l’histoire de notre pays : le 27 mai 1943.

    Ce jour anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance prend une dimension particulière cette année car il y a quelques semaines nous a quitté Raymond Aubrac le dernier survivant des chefs de la Résistance arrêtés en juin 1943 à Caluire, avec Jean Moulin.

    Raymond Aubrac qui a transmis toutes ces années aux jeunes générations une leçon d’espérance qu’il résumait ainsi : « Voici ce que je dis aux jeunes : si vous partez battus, vous n'arriverez à rien ; si vous vous battez, alors vous aurez peut-être une chance d'arriver à quelque chose. »

    Cette année a aussi vu l’intolérance et le rejet de l’autre revenir sur le devant de la scène en Europe – il y a un parti néo-nazie en Grèce- et même en France, il est plus important que jamais de rappeler et faire écho des valeurs humaines qui ont habité jusqu'au bout les Résistants français lors de la Seconde Guerre Mondiale.

    Nous devons rendre hommage à ces combattants qui ont lutté par des missions de renseignement, de sabotage ou des opérations militaires contre les troupes allemandes et les forces du régime de Vichy.

    C’est le moment où nous pouvons rendre hommage aussi à tous ces combattants qui ont développé une presse clandestine, diffusé des tracts, fabriqué des faux papiers, organisé des grèves et des manifestations, sauvé des Juifs traqués, des prisonniers de guerre, des réfractaires au Service du Travail Obligatoire.

    Quel courage et quel acharnement fallait-il à ces femmes et ces hommes pour mener toutes ces actions.

    Rappelons que tout commence avec la création du Conseil National de la Résistance (CNR) par Jean Moulin.  Grande figure historique, il entre en contact avec la Résistance française après avoir entendu l'appel du 18 juin 1940 prononcé par le général de Gaulle depuis Londres. Il devient le 1er janvier 1942 représentant du général de Gaulle auprès des mouvements de Résistance, qu’il parvient à unifier lors de la réunion fondatrice du 27 mai 1943 à Paris. Jour après jour il s’est employé à donner corps à cette Armée de l’ombre qui au cours des mois qui suivirent va, par le harcèlement des troupes d’occupation, la transmission d’information, les sabotages d’infrastructures, contribuer grandement à la Libération de la France. Il mourra sous la torture de la Gestapo lors de son transfert en Allemagne … sans avoir parlé.


    La création du CNR donne une réelle dimension à la Résistance qui franchit une nouvelle étape en plein conflit mondial.

    La date du 27 mai 1943 changea le cours de la lutte contre l’occupant et les collaborateurs du gouvernement de Pétain : le général De Gaulle, chef de la France Libre devenait le chef de la France combattante, le chef de toute la Résistance.


    Cette journée de commémoration est l’occasion de rappeler à ceux qui tendent à l'oublier la complexité de la Seconde Guerre Mondiale dans sa dimension idéologique et politique. Mais, elle est aussi l'occasion de rappeler le rôle crucial joué par la Résistance française dans la libération de notre pays du joug des armées nazies. Notre devoir de mémoire est de reconnaître les services rendus par les combattants de la Liberté depuis l'Armistice du 22 juin 1940 jusqu'à la Libération en 1944.


    Parmi eux, 20 000 résistants des Forces Françaises de l'Intérieur tués au combat, 30 000 autres fusillés et plus de 60 000 autres déportés dans les camps. En leur nom et en ceux des résistants qui nous quittent au fil des années, il est bon de toujours faire écho de leur dévouement pour la France auprès de tous et surtout auprès de la jeunesse afin de ne jamais oublier ce grand chapitre de notre Histoire.


    Les valeurs défendues par la Résistance restent des valeurs modèles pour notre société actuelle. J'évoquerais, par exemple, la défense des valeurs patriotiques, démocratiques et humanistes, la lutte contre les regains des idéologies fascistes et la défense de la Paix.

    Pensons également aux mesures du programme du CNR qui a jeté les bases du changement intervenu dans la France libérée de 1945 et fondé le modèle social français que nous devons toujours défendre, surtout en cette période de crise en Europe.

    Le temps passe inexorablement mais la reconnaissance de la nation reste et doit demeurer toujours aussi vive. Le message de la Résistance, loin de s'épuiser, doit persister, doit être exalté, doit être rappelé !

    « Je ne savais pas qu'il était si simple de faire son devoir quand on est en danger », écrit Jean MOULIN dans une lettre à sa mère en juin 1940.

    Je terminerai en citant de nouveau Raymond Aubrac : « Dès le premier jour, dès l'appel du 18 juin 1940 dans lequel de Gaulle a expliqué que la perte d'une bataille ne voulait pas dire que nous avions perdu la guerre, une seule chose nous a guidés : l'optimisme, la conviction qu'en nous engageant, nous pouvions changer les choses. »

    Je crois que cette phrase résume très bien le dévouement, le courage et l’abnégation dont ont fait preuve ces soldats de l’ombre qui donnèrent leur vie à la liberté, notre liberté, et que cette leçon d’engagement et d’espoir est encore d’actualité.

    Je vous remercie.

  • Retour sur l'action municipale pour le tourisme dans le 12e

    Le blog de conseillers de quartier de Bel Air-Sud a publié un article (à lire ici) qui souligne "les conditions favorables pour le tourisme dans le 12e".

    Cet article me réjouit surtout parce qu'il montre que nos concitoyens comprennent, et peut-être encore mieux que les hommes politique, l'importance du tourisme à Paris, de son poids économique et du lien social qu'il créé, et du besoin de le développer également hors des sentiers battus des flux touristiques classiques.

    J'espère effectivement que la nomination de Sylvia Pinel comme ministre déléguée au Tourisme sera un plus pour notre arrondissement comme l'a été l'adjoint au maire de Paris Jean-Bernard Bros avec qui nous avons pu travailler depuis 2008 pour valoriser les sites touristiques, le patrimoine petit ou grand et les richesses cachées du 12e.

    Comme l'article pose un certain nombre de question, je profite de cette occasion pour rappeler certaines actions de notre municipalité depuis que je suis Maire-adjoint chargé du Tourisme.

    Par exemple, à la demande conjointe de notre maire Mme Blumenthal et du maire-adjoint de Paris l'Office du Tourisme a édité une brochure en 2009 sur les balades touristiques dans le 12 et 13e.
    Elle a été diffusée longtemps en mairie et dans les kiosques et est aujourd'hui téléchargeable sur le site de l'Office et bientôt sur le site de la Mairie du 12e :
    http://www.parisinfo.com/visite-paris/promenade-sud-est-parisien/

    Sinon je partage d'autant plus l'enthousiasme du Conseil de Bel Air Sud pour les visites de quartier que nous en avons proposé aux habitants cette année via plusieurs associations dont les coordonnées sont sur le site de la mairie dans la rubrique Tourisme.
    Et cette année comme depuis 3 ans, rendez-vous le 7 juillet pour découvrir les petits secrets de nos rues avec la Chasse aux Trésors de Paris, qui attire chaque année plusierus milliers de personnes et dont voici l'affiche en avant première.

    visuel2012.JPG

    Enfin la mairie du 12e s'est associée à une nouvelle initiative originale de la Ville de Paris: Creative Paris.

    Elle s'adresse aussi bien aux Parisiens, qu'aux touristes français et étrangers, et permet aux habitants du 12e de trouver des bonnes adresses parisiennes pour leurs pratiques artistiques amateurs et aux artistes, artisans et centres artistiques du 12e, de se faire référencer gratuitement sur ce site web. Voir sur www.creativeparis.info les 400 stages et ateliers, dans toutes les disciplines artistiques et artisanales parisiennes.

  • Le PRG bien présent au 1er gouvernement Hollande

    La composition du nouveau gouvernement a de quoi surprendre et satisfaire car il est paritaire, renouvelé, représentatif de la diversité et aussi des composantes de la gauche progressiste qui ont soutenu la candidature de Hollande.

    On peut se réjouir que notre parti, le Parti Radical de Gauche, est ainsi bien représenté; même si on pouvait encore espérer mieux compte-tenu de notre participation aux primaires. La surprise du gouvernement est la nomination de la candidate du PRG à l'élection présidentielle de 2002, Christiane Taubira, au poste de Ministre de la Justice et Garde des Sceaux. Beaucoup de nos militants sont très attachés à cette femme de tempérament et résolument indépendante, dont on connait l'humanisme et l'engagement continue contre les injustices. Et Taubira elle-même n'a jamais coupé le lien avec notre famille, même si nos chemins se sont parfois éloignés. Précisons également qu'elle a longtemps vécu dans le 12e arrondissement avec sa famille.

     

    Au gouvernement, elle a ainsi donné son nom à une Loi qui reconnait la traite négrière et l'esclavage comme crime contre l'Humanité. Première mesure à peine nommée, elle annonce déjà une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel suite à son annulation incompréhensible par le Conseil Constitutionnel.

    Sa nomination a immédiatement été attaquée de manière ignominieuse par Marine Le Pen, ce qui est très révélateur de la qualité de Taubira et du vrai visage extrémiste de la fille Le Pen.

    Et aussi Sylvia Pinel, députée PRG du Tarn-et-Garonne, devenue la benjamine du gouvernement (à 34 ans). Nommé Ministre déléguée au Commerce, à l'Artisanat et au Tourisme, je suis sûr qu'elle pourra travailler efficacement sur ces secteurs avec la Ville de Paris. Notamment pour maintenir la position de Paris et de la France en tête des destianntions touristiques avec le Maire-adjoint de Paris en charge du Tourisme, notre président fédéral et délégué général du PRG, Jean-Bernard Bros qui a églement participé au groupe Tourisme autour de François Hollande. Etant chargé également du Tourisme au niveau du 12e arrondissement, je suis aussi content de penser que nous partagerons les mêmes objectifs.

    Pour mon autre délégation, la Mémoire et le Monde combattant, je me réjouis du retour d'un Ministre délégué aux Anciens combattant, Kader Arif, député de Toulouse et fils de Harki, quand le gouvernement Fillon ne comptait qu'un Secrétaire d'Etat peu motivé.

    Je note également que, après avoir disparu du Conseil de Paris, le MRC est absent de ce gouvernement malgré le ralliement - tardif - de Jean-Pierre Chevènement. La conclusion en est que c'est la fin de ce mouvement mais je pense que les Parisiens qui s'y retrouvaient pour défendre la République et la laïcité devraient trouver leur place à nos côtés.

  • Résultats du 2e tour dans le 12e par bureaux de vote et quartier

    Dans le Bureau de vote n°12, 21 rue de Reuilly, que j'avais l'honneur de présider, François Hollande a receuilli 61,32 % des suffrages exprimés contre 38,68 % pour Nicolas Sarkozy.

                     
    BUREAUX
    QUARTIERS
    INSCRITS EMARGEMENTS VOTANTS BLANCS ET NULS EXPRIMES HOLLANDE François SARKOZY Nicolas VOTES PAR PROCURATION
                     
     30 1 347 1 127 1 128  41 1 087  531  556  97
     31 1 398 1 198 1 200  42 1 158  687  471  99
     32 1 543 1 291 1 293  43 1 250  671  579  104
     33 1 450 1 202 1 201  38 1 163  633  530  89
     34 1 547 1 309 1 309  53 1 256  712  544  86
     35 1 405 1 189 1 190  53 1 137  538  599  96
     36 1 263 1 031 1 031  51  980  580  400  65
     37 1 305 1 094 1 096  40 1 056  645  411  83
     38 1 572 1 303 1 303  51 1 252  744  508  112
     39 1 471 1 248 1 248  51 1 197  681  516  79
     40 1 342 1 138 1 138  48 1 090  632  458  71
     41 1 546 1 331 1 331  48 1 283  701  582  93
     42 1 606 1 384 1 385  42 1 343  683  660  103
     43 1 381 1 114 1 116  50 1 066  625  441  74
     44 1 429 1 147 1 147  43 1 104  640  464  57
     45 1 263 1 008 1 008  43  965  602  363  58
                     
    BEL AIR 22 868 19 114 19 124  737 18 387 10 305 8 082 1 366
    % 100,00% 83,58% 83,63% 3,85% 96,15% 56,05% 43,95%  
                     
     1 1 202  976  976  34  942  603  339  101
     2 1 350 1 130 1 130  36 1 094  661  433  77
     3 1 386 1 149 1 149  43 1 106  645  461  91
     4 1 394 1 165 1 165  38 1 127  594  533  89
     5 1 343 1 099 1 099  46 1 053  520  533  76
     6 1 468 1 234 1 232  44 1 188  676  512  82
     7 1 544 1 341 1 341  48 1 293  646  647  115
     8 1 291 1 105 1 106  45 1 061  601  460  66
     9 1 535 1 292 1 292  57 1 235  835  400  0
     10 1 287 1 051 1 051  38 1 013  601  412  70
     11 1 320 1 116 1 116  26 1 090  617  473  95
     12 1 540 1 294 1 295  41 1 254  769  485  98
     13 1 521 1 260 1 260  42 1 218  798  420  88
     14 1 448 1 198 1 198  43 1 155  575  580  70
     15 1 246 1 003 1 003  32  971  596  375  53
     16 1 342 1 124 1 124  40 1 084  530  554  104
     17 1 296 1 088 1 088  45 1 043  491  552  85
     18 1 267 1 030 1 030  48  982  592  390  82
     19 1 546 1 263 1 263  51 1 212  730  482  93
     20 1 383 1 182 1 182  38 1 144  652  492  94
     21 1 506 1 268 1 270  56 1 214  690  524  96
     22 1 410 1 119 1 121  43 1 078  685  393  60
     23 1 473 1 199 1 200  34 1 166  701  465  74
     24 1 413 1 146 1 146  42 1 104  700  404  82
     25 1 412 1 194 1 194  45 1 149  647  502  92
     26 1 398 1 166 1 166  40 1 126  611  515  70
     27 1 362 1 127 1 128  43 1 085  671  414  84
     28 1 273 1 020 1 020  52  968  619  349  57
     29 1 483 1 252 1 252  52 1 200  654  546  90
                     
    PICPUS 40 439 33 591 33 597 1 242 32 355 18 710 13 645 2 334
    % 100,00% 83,07% 83,08% 3,70% 96,30% 57,83% 42,17%  
                     
     46 1 485 1 269 1 269  45 1 224  746  478  90
     47 1 369 1 121 1 124  46 1 078  659  419  93
     48 1 382 1 125 1 125  44 1 081  703  378  69
     49 1 560 1 295 1 295  46 1 249  771  478  86
     50 1 288 1 078 1 079  45 1 034  685  349  64
     61 1 447 1 273 1 273  38 1 235  740  495  99
                     
    BERCY 8 531 7 161 7 165  264 6 901 4 304 2 597  501
    % 100,00% 83,94% 83,99% 3,68% 96,32% 62,37% 37,63%  
                     
     51 1 584 1 280 1 280  55 1 225  720  505  82
     52 1 552 1 309 1 309  39 1 270  693  577  128
     53 1 548 1 330 1 330  48 1 282  725  557  103
     54 1 714 1 380 1 380  55 1 325  856  469  120
     55 1 601 1 341 1 341  28 1 313  873  440  0
     56 1 661 1 373 1 373  45 1 328  879  449  104
     57 1 532 1 262 1 262  27 1 235  893  342  135
     58 1 652 1 395 1 395  41 1 354  921  433  124
     59 1 541 1 309 1 309  47 1 262  834  428  87
     60 1 564 1 261 1 261  45 1 216  809  407  88
                     
    QUINZE-VINGTS 15 949 13 240 13 240  430 12 810 8 203 4 607  971
    % 100,00% 83,01% 83,01% 3,25% 96,75% 64,04% 35,96%  
                     
                     
    TOTAL 87 787 73 106 73 126 2 673 70 453 41 522 28 931 5 172
    % 100,00% 83,28% 83,30% 3,66% 96,34% 58,94% 41,06%  
       
    Sources: Mairie du 12e  
  • Les résultats de l'élection présidentielle à Paris 12eme arrondissement.

    Résultats du 2nd tour Paris 12eme arrondissement

    (06/05/2012)

     

      Nombre% Inscrits% Votants
      Inscrits  87 787    
           
    Votants 73 126 83,3  
           
    Exprimés 70 453 80,3  

     Candidats

    Voix% exprimés 

    François HOLLANDE

    41 522 58,9  

    Nicolas SARKOZY

    28 931 41,1

     

     

     

    Résultats du 1er tour Paris 12eme arrondissement

    (22/04/2012)

      Nombre% Inscrits% Votants
      Inscrits 87 785    
    Abstentions 16 790 19,13  
    Votants 70 995 80,87  
    Blancs ou nuls 884 1,01 1,25
    Exprimés 70 111 79,87 98,75

    Candidats

    Voix% exprimés 

    M. François BAYROU

    7 171 10,23  

    M. Jacques CHEMINADE

    145 0,21  

    Mme Nathalie ARTHAUD

    191 0,27  

    M. Philippe POUTOU

    492 0,70  

    M. Jean-Luc MELENCHON

    8 166 11,65  

    M. Nicolas SARKOZY

    19 373 27,63  

    Mme Marine LE PEN

    4 882 6,96  

    Mme Eva JOLY

    3 056 4,36  

    M. Nicolas DUPONT-AIGNAN

    832 1,19  

    M. François HOLLANDE

    25 803 36,80  

    Source Le Parisien.fr

  • Où était l'UMP en cette journée de souvenir ?

    Chaque année l'Association des Déportés Internés Résistants (ADIRP) du 12e commémore à la mairie du 12e arrondissement la Journée du SOuvenir de la Déportation le dernier samedi d'avril. Cette année l'Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés du 12e étaient associés à cette commémoration toujours très émouvante. La maire et les élus de la majorité étaient évidemment en nombre mais aucun élus ni représentant de l'opposition UMP... qui étaient fiers d'être en train de tracter sur un marché. Cela en dit long sur leurs priorité et le peu de cas qu'ils font de la mémoire, et dans ce climat d'extrême-droitisation de la campagne électorale par le Président sortant, cette absence de la droite a été ressentie comme un manque de respect par beaucoup de témoins, victimes et familles qui espéraient un rassemblement républicain.

    Je trouve pour ma part que privilégier la campagne contre la transmission de la mémoire comme l'a fait la droite est injustifiable.

    Jean Ferrat - Nuit et brouillard

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu