Avertir le modérateur

samedi, 12 avril 2008

Soutenons Paul-Valéry, à la une des grèves lycéennes


Logo Retrouvez toute l’info au quotidien

Vendredi 18 avril 2008

vendredi 11 avril 2008, mis à jour à 16:35

Grèves lycéennes

A Paul-Valéry, les professeurs ne décolèrent pas

Aurélie Leone

Depuis deux mois, les professeurs du lycée Paul-Valéry, dans le XIIe arrondissement de Paris, se mobilisent contre les réductions de postes et l’augmentation du nombre d’élèves par classe. Nous avons rencontré ces enseignants en colère, descendus dans la rue avec leurs élèves. Reportage.

anderoles déployées, piles de tracts à la main, les professeurs du lycée Paul-Valéry dans le XIIe arrondissement de Paris ne désarment pas. Ce jeudi, comme tous les jeudis depuis un mois, ils bloquent le boulevard Soult, près de l’établissement.

Laure Wawrezinieck

Blocage du boulevard Soult, devant le lycée Paul-Valéry

 

Ces enseignants en colère manifestent contre l'"insoutenable" dotation horaire globale (DHG) que leur a communiquée le rectorat au mois de février: 330 heures de cours en moins, soit dix postes supprimés, et le passage à 35 élèves par classe.

Deux mois de mobilisation
Les premières actions commencent il y a deux mois: rétention des notes, boycott des conseils de classes, grèves… tous les moyens sont passés en revue pour attirer l’attention. Les parents d'élèves rejoignent le mouvement. Ils se rendent avec les profs au rectorat de Paris pour réclamer la restitution des heures supprimées. "Nous n'avons obtenu, à l'arrachée, que 10 heures sur les 330 supprimées", explique un membre de la délégation.

Jeudi 10 avril, jour de mobilisation nationale, quelques journalistes se sont joints aux professeurs et élèves grévistes devant l'entrée principale du lycée. "Enfin !" soupirent les profs. Jusqu’ici, les manifestants ont eu du mal à médiatiser leur mouvement. Une réalisatrice dont les enfants sont scolarisés à Paul-Valéry a proposé de filmer les actions des professeurs pour les diffuser, sous forme d'épisodes, sur les sites de partage de vidéos YouTube et Dailymotion: "Beaucoup de nos lycéens utilisent leurs blogs pour parler de leurs manifestations. Nous avons pensé en faire autant."



"Logique comptable"
Pour les profs, il est impossible, avec des effectifs réduits, de surveiller correctement les élèves, d’assurer la discipline dans un lycée fragile. "L’Etat et le rectorat opposent une logique comptable à des arguments pédagogiques et humains", répète en cœur le personnel de Paul-Valéry.

"Le ministère et le rectorat parlent d'heures supprimées. Qu'ils viennent voir, dans notre lycée, à quoi correspondent ces heures que l'on nous retire", s'indignent-ils. Sur le terrain, la DHG se traduit par 5 postes supprimés et 5 départs à la retraite non renouvelés. Conséquence: 5 classes devraient être fermées : "une première S, une première ES, une seconde, une terminale L et une troisième", énumère une prof d'anglais. Pour les enseignants, l’argument des heures supplémentaires rémunérées pour conserver des classes, avancé par le ministère, n’a aucun sens. "Il faut préparer les cours, en amont, à son domicile, ce qui est déjà une charge de travail conséquente", s'indigne l'une de ses collègues.

Lycéens solidaires
Les lycéens soutiennent leurs profs dans le blocage du lycée. Certains, notamment dans les classes de terminale, s'inquiètent toutefois du retard pris sur le programme. Pour rattraper les cours, une prof de langue s'est engagée auprès de ses élèves à venir le samedi: "J'ai mis en ligne des commentaires de texte pour le bac, mes élèves ont mon numéro de portable et mon mail. Ils savent qu'ils peuvent me joindre à tout moment".

"On ne peut pas dire si la mobilisation tiendra après les vacances. On constate toutefois que d'autres profs, notamment des lycées de l'Est parisien, s'agrègent à notre mouvement. Il y a de plus en plus de monde dans les manifs", note-t-elle.

Une intersyndicale des collèges et lycées d'Ile-de-France a appelé à une nouvelle journée de mobilisation mardi 15 avril à partir de 14 heures. Les enseignants de Paul-Valéry, c'est sûr, seront au rendez-vous.

17:15 Écrit par Fabrice Moulin dans Vie de l'arrondissement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu