Avertir le modérateur

mardi, 09 mars 2010

Elus mobilisés pour Trousseau

Je représentais le PRG à la manifestation et au rassemblement pour conserver l'efficience médicale de l'hôpital Trousseau menacée par les projets du gouvernement. Les responsables de l'hôpital, professeurs de médecine, personnels soignants et non soignants ont eu l'intelligence de ne pas se cantonner à un discours contre la réforme mais de proposer un projet alternatif, cohérent et réaliste qui permet de répondre aux arguments strictement budgétaires et autres critères arbitraires développé par la Ministre de la santé (son prédécesseur UMP comme elle ne disait-il pas exactement le contraire d'elle il y a moins de 3 ans...).

Toutes les têtes de listes de gauche ou leur représentant avaient fait le déplacement pour dénoncer la restructuration de l'AP-HP. Jean-Paul Huchon a convaincu avec son intention de mettre 1 millards sur la table pour soutenir le système hospitalier francilien.

Fabrice Moulin


Ci dessous, un article de Métro (Mis à jour 08-03-2010 22:31)

Trousseau veut résister

Elus, personnel et malades se sont mobilisés hier contre le transfert d'une partie du service pédiatrique de l'hôpital du XIIe. Ils dénoncent une logique de rentabilité.

Plus d'un millier de personnes ont manifesté contre le démantèlement de l'hôpital.

Plus d'un millier de personnes ont manifesté contre le démantèlement de l'hôpital.

Photo : N.R. / Metro

Ils étaient plus d'un millier de manifestants, personnel et élus, à défiler hier contre le projet de restructuration de l'hôpital Armand Trousseau (XIIe), dont les activités pédiatriques spécialisées (centre des enfants brûlés, cancérologie, maladies rares, handicap, pathologies respiratoires, soit 15 000 jeunes patients suivis) seront transférées vers Robert Debré (XIXe) et Necker (XVe). Il ne garderait, d'ici à 2014, que les accouchements, la pédiatrie générale et les urgences. Une décision motivée, selon l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), par une "offre spécialisée excédentaire".

Des arguments qui ont révolté le personnel et les services accueillant 200 000 patients par an. "Il ne reste que trois hôpitaux pédiatriques universitaires pour 12 millions d'habitants, réagit le professeur Noël Garabedian, président du comité consultatif médical de Trousseau. A New York, il y en a neuf pour 18 millions d'habitants. Le bassin de population d'enfants grandit à l'est de Paris et on choisit de diminuer l'offre à cet endroit. Où est la cohérence ?"

Le collectif pour un nouveau Trousseau, créé fin janvier, revendique une pétition de soutien de 8500 signatures et propose un plan d'économie alternatif consistant à regrouper les activités dans trois bâtiments au lieu de dix actuellement.

16:54 Écrit par Fabrice Moulin dans Campagne régionales 2010, Politique, PRG, Vie de l'arrondissement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu