Avertir le modérateur

vendredi, 10 décembre 2010

Non aux assises de l'extrême-droite dans le 12e !

J'ai bloqué la possibilité de poster et de lire des commentaires sur mon blog après avoir reçu plus d'une centaine de commentaires à la suite de la publication de l'article ci-dessous sur les "Assises" identitaires à l'Espace Charenton. La nature violente, haineuse, raciste ou antisémite de beaucoup de ceux-ci, que je condamne totalement, me renforce dans mes convictions. D'abord que les pourfendeurs de cette prétendue islamisation  et "occupation" de la France sont pour la plupart des militants d'extrême-droite aux méthodes condamnables. N'en déplaise à certains, en démocratie il y a aussi des limites à la liberté d'expression, celles fixées par la loi comme la diffamation, l'appel à la haine ou les menaces.

Ensuite, pour les quelques personnes qui seraient de bonne foi en se disant laïques et de gauche mais défendent quand même avec la plus grande virulence la tenue de cette réunion qui réunit le grattin de la droite extrême européenne, je répéte qu'ils se fourvoient totalement et desservent la laïcité qu'ils entendent défendre.

Le PRG est un parti de centre-gauche à l'origine de la Loi de 1905, avec Emile Combes, pour la séparation des églises et de l'Etat qui assure la Liberté de conscience et stipule que "La République ne reconnait, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte". Le PRG s'est toujours battu pour un respect ferme et juste de la loi de 1905, et s'oppose à Paris à toutes les exigences communautaristes et toutes les compromissions avec les intégristes religieux. Nous avons proposé la création d'un Observatoire parisien de la laïcité pour régler ces problèmes par la concertation. Il suffit de lire véritablement les articles sur ce blog pour s'en apercevoir. Il est un des seuls partis de gauche a s'être prononcé clairement pour une loi contre la burqua, nous avons condamné toutes les prises de position de Nicolas Sarkozy comme les discours de Latran et Ryad ou la supériorité morale du curé sur l'instituteur, ou encore les amendements Carle qui dépouillent l'école publique. Mais le PRG est aussi un parti fondateur de la IIIe République, le parti de Clémenceau, de Jean Zay et Pierre Mendes-France, et nous combattrons toujours l'intolérance, le racisme, l'antisémitisme, le fascisme et l'extrême-droite, les nostalgiques de l'ordre nouveau petainiste et tous ceux qui veulent s'attaquer sans nuance et avec violence à une partie de nos concitoyens.

Ce n'est certainement pas en reprenant les thèses des extremistes, en faisant tribune commune avec eux, en encourageant le choc des civilisations ou en pratiquant un écoeurant renversements des valeurs  entre soi-disant "collabos" et "résistants" qu'on fera avancer la cause laïque.

Merci à ceux qui m'ont apporté leur soutien, radicaux de gauche, militants, amis et citoyens engagés. Toute la gauche de l'arrondissement est mobilisée pour que ces mensonges et cette propagande soient dénoncés, en témoignent la réaction parallèle de mon collègue Alexis Corbière, les prises de position des associations ou les initiatives prises par la mairie du 12e et la mairie de Paris.

***************************************

J'ai appris que le Bloc Identitaire organise samedi prochain une réunion publique d'extrême-droite dite « Assises internationales sur l'islamisation de nos pays » dans notre arrondissement à l'Espace Charenton (voir le communiqué de presse des organisateurs). Cette manifestation extremiste instrumentalise le principe républicain de laïcité pour servir un discours xénophobe. Voici le courrier que j'ai écrit au Directeur de l'Espace Charenton.

 

 

PARTI RADICAL DE GAUCHE

Cercle du 12e arrondissement


Paris, le 10 décembre 2010

 

 

Monsieur le Directeur,

 

C'est avec étonnement, consternation et colère que j'apprends la tenue à l'Espace Charenton, dans le 12e arrondissement, le samedi 18 décembre, d'une réunion publique intitulée « Assises internationales sur l'islamisation de nos pays ». Toute la journée « des personnalités de plus de dix pays, et de sensibilités fort différentes, seront réunies pour clamer l'impérieux devoir de défendre, en France comme dans toute l'Europe, nos valeurs laïques et civilisationnelles » selon les organisateurs.

Parmi ceux-ci, on trouve Riposte laïque dont l'« apéro saucisson » à la Goutte d'Or a été interdit par la Préfecture de Police face aux risques de troubles à l'ordre public, ainsi que le Bloc Identitaire, organisation d'extrême droite bien connue, qui a été fondée en 2003 par des membres d'Unité Radicale, organisation dissoute en Conseil des ministres après l'attentat manqué contre le président Jacques Chirac le 14 juillet 2002.

Ces prétendues « assises » sous-titrée « Défendre la laïcité, défendre les valeurs de notre civilisation » s'inscrivent, comme les groupuscules qui en sont à l'initiative, dans l'offensive actuelle de l'extrême-droite en Europe, en opposition justement avec les valeurs qui fondent notre République, sa devise « Liberté, égalité, fraternité » et la laïcité, telle que définie par la Loi de 1905 et inscrite dans notre Constitution.

Cette laïcité qui est chère aux Républicains et qui n'est pas plus le combat d'une religion contre une autre religion ou le racisme que le communautarisme, mais le garant du vivre-ensemble par la séparation des églises et de l'Etat, la neutralité de l'espace public et la liberté de croire ou ne pas croire. Ce sont ces valeurs républicaines que je défends avec le Parti Radical de Gauche (PRG) dans le 12e arrondissement et à Paris, et nous n'entendons pas qu'elles soient dévoyées par des extrémistes néo-fascistes.

Je respecte la liberté d'expression, mais si rien ne l'a interdit, rien n'a obligé l'Espace Charenton à accepter d'accueillir cette manifestation d'extrême-droite. Je pense également que l'organisation de ces « assises » est hautement préjudiciable à l'image de notre arrondissement comme de votre établissement et est susceptible d'éventuels débordements, faisant à ce titre courir un risque de trouble à l'ordre public.

En tant que Directeur d'une entreprise privée, vous êtes moralement et éthiquement, si ce n'est légalement, responsable des manifestations publiques qui se tiennent dans votre établissement. Et c'est en en appelant à votre esprit citoyen que je vous demande d'étudier toutes les possibilités d'annuler l'accueil de ces « assises » d'extrême-droite samedi prochain.

 

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de mes salutations distinguées.

 

 

 

 

Fabrice MOULIN

PRG Paris 12

Maire adjoint PRG du 12e arrondissement

 

Espace Charenton

Directeur général

327, rue de Charenton

75012 Paris

 

 

18:22 Écrit par Fabrice Moulin dans Laïcité et loi de 1905, PRG, Vie de l'arrondissement | Lien permanent | Commentaires (116) |  Facebook | |  Imprimer | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu