Avertir le modérateur

Economie et Tourisme - Page 4

  • La Chasse aux trésors de Paris dans le 12e

    Depuis qu'on m'a confié la charge du tourisme dans le 12e arrondissement, j'ai tenu à ce que la Chasse aux Trésors de Paris organisée par la ville de Paris se déroule aussi dans notre arrondissement. Jardins cachés, ruelles étroites, passages secrets… à travers divers lieux insolites et méconnus de l'arrondissement, j'espère que vous serez nombreux le 3 juillet à (re)découvrir en vous amusant, les richesses parfois insoupçonnées du 12e. FM

    La Ville de Paris organise, en collaboration avec les mairies des 3e, 6e, 9e, 11e, 12e, 13e, 18e, 19e et 20e arrondissements et la mairie de Saint-Ouen, la 5ème édition de « La Chasse aux Trésors de Paris ».

    Le 3 juillet 2010, Parisiens, Franciliens et les nombreux visiteurs français et étrangers de Paris pourront découvrir ou redécouvrir la ville sous un nouveau jour. Cette année, plus de 20 000 personnes sont attendues.
    Avec la participation de la ville de Saint-Ouen, l'événement s'ouvre à de nouveaux horizons. Autre nouveauté : plusieurs parcours débutent dans un arrondissement pour s'achever dans un autre, inconnu... En famille ou entre amis, les participants iront à la découverte de lieux insolites souvent méconnus : jardins cachés, ruelles étroites et autres passages secrets.

    Solidarité, partage et accessibilité à tous seront aussi les valeurs fortes de l'événement. Les personnes à mobilité réduite bénéficieront de parcours aménagés.

    Les participants seront invités à apporter un objet symbolisant leur équipe. Les objets seront récoltés par l'association Emmaüs Défi, partenaire de cette édition.

    Au terme de cette journée de découvertes, les dix mairies donnent rendez-vous à l'ensemble des participants pour des animations festives et conviviales autour d'un verre, avant la remise des prix à 16h30.


    Parmi les lots à gagner, une soirée exceptionnelle au « Cabaret secret », mythique soirée qui n'a lieu qu'une fois par an, dans un lieu magique gardé secret, avec un concert privé de Tété, parrain de cette édition.

    Pour prolonger l'aventure, une chasse au trésor « éternelle » sera organisée sur l'ensemble du territoire parisien.
    Pour devenir « Champions de Paris », et remporter un voyage, les participants devront s'entraider, là encore, et partager les indices glanés le 3 juillet.

    Inscriptions gratuites sur www.tresorsdeparis.fr à partir de début juin ou le jour J sur place.

    Les départs se feront devant chaque mairie participante le 3 juillet 2010, entre 10h et 13h.

    Mairie du 12e, 130 avenue Daumesnil


    En attendant l'édition 2010
    de la Chasse aux Trésors
    de Paris le 3 juillet

    Jouez et gagnez sur www.mairie12.paris.fr

    du 22 juin au 2 juillet

  • Aménager les berges et naviguer sur la seine

    Le principe d’aménager les berges de la Seine vient d’être discuté en conseil d'arrondissement. Ce projet ne concerne pas directement notre arrondissement mais s’adresse à tous : aux Parisiens mais aussi à tous les habitants de la métropole, aux touristes comme aux riverains. Il va dessiner un nouveau visage pour la ville du 21e siècle en retrouvant ce site incomparable et il a pour ambition la reconquête et l’embellissement du site dans sa partie historique, qui est quasiment réservé actuellement à la circulation automobile. Il s’inscrit donc dans l’objectif d’un meilleur partage de l’espace public entre ses usagers en rendant les berges à tous les amoureux de Paris.

    Ce projet aura néanmoins une incidence sur notre arrondissement par la circulation des passagers sur la Seine.

    En effet, si les aménagements des voies sur berges doivent notamment permettre de créer un nouveau rapport au fleuve, il devrait également être l’occasion de rationnaliser le transport de personnes par voie fluviale. Ainsi, le service Voguéo expérimenté depuis juin 2008 par le STIF entre Maison-Alfort et Austerlitz n’a pas donné pleine satisfaction, en terme d’accessibilité des arrêts et donc de fréquentation. Comme on le sait, l'arrêt de Bercy a été mal positionné, malgré les recommandations insistantes de la mairie du 12e. Voguéo est ainsi menacé de disparition par la RATP alors qu'on ne lui a pas donné le temps ni les moyens de s'installer comme un moyen de transport alternatif. Notre groupe Socialiste, radical de gauche et citoyen a donc déposé un nouveau voeu pour maintenir et repenser les trajets Voguéo.

    Mais, à l'occasion de l'aménagement des berges, nous devrions avoir une réflexion plus large sur l'intégralité des moyens de transports sur la Seine. Car Voguéo suit les traces d’autres navettes fluviales voguant sur la Seine depuis de nombreuses années, comme Batobus ainsi que des navettes touristiques pour acheminer les groupes sur les sites où la circulation des cars est interdite. Cette réappropriation des berges pourrait donc être l’occasion de créer un transport fluvial cohérent pour que parisiens, franciliens et visiteurs se réapproprient ensemble la Seine.

  • Un zoo ou un jackpot ?

    Mercredi dernier, les ministres candidates Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’Ecologie, et Valérie Pécresse, ministre de la Recherche, ont lancé officiellement le partenariat public privé pour la rénovation et réouverture du Zoo de Vincennes d'ici 2014.

    Une bonne nouvelle me direz-vous ! Oui pour tous ceux qui aiment le zoo. Mais surtout pour les partenaires privés qui n'ont fait qu'une bouchée des animaux analystes de Bercy...

    Nous voulons tous le retour du Zoo de Vincennes et son rocher et sur le papier le projet scientifique est prometeur. Mais c'est à se demander si on rebâtit un zoo ou un jackpot pour les groupes indutriels amis du pouvoir.

    En effet la rénovation, d'un coût total de 133 millions d'euros, sera pour partie financée à travers un contrat de partenariat public-privé (PPP) entre le Muséum d'histoire naturelle dont dépend le zoo et le groupe Chrysalis, un groupement d'entreprises mené par Bouygues Construction. L'Etat subventionne le projet à hauteur de 30 millions d'euros.

    Certes Chrysalis s'engage à financer, construire et entretenir ce zoo pendant 25 ans (l'entretien annuel est estimé à 4 millions d'euros par an). Mais il recevra, en contrepartie, une redevance de 12 millions d'euros par an de la part du museum, soit 300 millions d'euros. Les partenaires privés gagneront ainsi plus du double de l'investissement total, et le triple de ce que le groupe Chrysalis aura investit!

    Au moins me direz-vous, cela ne coûtera pas au contribuable que nous sommes !

    Pas si sûr...

    Car le modèle économique choisi du PPP mais surtout son équilibre est une aberration.

    Certes le PPP a été parfois utilisé par la Ville de Paris et peut avoir son utilité pour certains de ses projets.

    Mais dans ce cas, outre le fait qu'il offre à Bouygues de tripler sa mise, ce PPP repose en effet sur une fréquentation bien supérieure à ce qu'elle a jamais été : car pour pouvoir payer cette rente annuelle, le Muséum d'histoire naturelle devra tabler sur une fréquentation du zoo de 1,4 millions de visiteurs annuel.
    Si le Museum ne peut payer c'est l'Etat donc le contribuable qui se substituera pour payer... jusqu'à quand ?
    Ne risque-t-on pas de nous retrouver dans quelques temps de nouveau avec sur les bras un zoo en faillite abandonné, un éléphant blanc comme on dit aux J.O (et au zoo).

    Comme le dit le Ministère des Finances, le PPP confie à "une entreprise la mission globale de financer, concevoir tout ou partie, construire, maintenir et gérer des ouvrages ou des équipements publics et services concourant aux missions de service public de l’administration, dans un cadre de longue durée et contre un paiement effectué par la personne publique et étalé dans le temps."
    "Les avantages de cette forme nouvelle de contrats sont multiples : l’accélération, par le préfinancement, de la réalisation des projets ; une innovation qui bénéficie à la collectivité par le dynamisme et la créativité du privé ; une approche en coût global ; une garantie de performance dans le temps ; une répartition du risque optimale entre secteur public et privé, chacun supportant les risques qu’il maîtrise le mieux."

    Mais alors il faut que l'Etat donne une réponse précise aux parisiens-contribuables à toutes ces conditions ?

    Car l"écueil majeur de ce type de contrat est que la personne publique transfert au partenaire privé un certain nombre de risques mettant en jeu l'intérêt même de la collectivité : qualité et niveau du service attendu par exemple, exigences de maintenance, économies d'énergie...Le risque majeur de ne pas atteindre l'objectif initial de la collectivité est lié à l'écart potentiel des intérêts qui animent les deux partenaires public et privé.
    Sur quelles bases ce contrat a été négocié ? Quels sont les risques supportés par le partenaire privé ? Quel sera son rôle exact dans la gestion du zoo ?
    Comment compte-t-il atteindre 1,4 millions de visiteurs dans un contexte de crise et de baisse du tourisme international ?
    Le MNHN explique dès maintenant qu'il va falloir multiplier l'évènementiel pour rentabiliser, quel est exactement leur cahier des charges ? Restera-t-il scientifiquement pertinent où va-t-on développer un Disneyland dans le Bois de Vincennes ?

    Autre problème : pendant la période d'exécution du contrat de partenariat, notamment en phase d'exploitation et de maintenance, le savoir-faire et les moyens de la collectivité seront irrémédiablement diminués du fait du transfert vers le secteur privé. Se posera alors le problème de la qualité de la gestion et de l'exploitation de l'ouvrage lorsque, à la fin du contrat de partenariat, celle-ci reviendra à la collectivité qui se verra incapable de reprendre l'exploitation du site, faute des compétences nécessaires.

    D'un point de vue de l'efficacité économique pour nos consitoyens, quitte à réduire l'engagement initial de la collectivité, il eut été sans doute plus judicieux de créer une Société Anonyme d'Economie Mixte d'Etat avec une Délégation de Service Public.

    Ce PPP et son montage économique si avantageux pose question. La plus importante reste, avec un Etat qui se désengage chaque jour un peu plus de ses missions, quelle garantie réelle avons-nous de la pérennité de ce zoo si le Museum ne peut payer sa redevance durant les 25 prochaines années ?

    Et la question subsidiaire, avec des tarifs déjà annoncés pour l'instant à 14 euros pour les futurs visiteurs, sans parler des évènements, le zoo restera-t-il accessible à tous les Parisiens et les familles ?


    Par Fabrice MOULIN

  • Gros succès pour la Chasse aux Trésors

    Plus de 20 000 participants dans tout Paris, plus de 2000 dans le 12e pour notre première participation, la Chasse aux Trésors organisée le 4 juillet par la Ville de Paris a été un franc succès !

    Lors de la remise des prix, malgré une chaleur étouffante, la salle des fêtes était bourrée à craquer de monde, des participants, des bénévoles comme des associations et commerçants visiblement satisfait de cette première expérience. Après avoir patienté en écoutant le groupe de jazz Oracle Swinging Trio, les équipes gagnantes ont été tirées au sort. A cette occasion, Jean-Bernard Bros, ajoint au maire de Paris chargé du Tourisme, à l'origine de l'évènement, nous a donné rendez-vous l'année prochaine pour un nouvel épisode populaire et gratuit, dans tout Paris et même dans Paris Metropole.

    D'autres équipes ont réçu des lots récompensant leur motivation, comme l'équipe la mieux déguisée.Celle-ci avait déjà été remarquée par Jeannette de l'Association ARVEM et du Conseil de Quartier Bel-Air Nord qui les a prise en photo lors d'une étape au kiosque Courteline où Marie Gaillard, créatrice sur papier, montrait son art aux "chasseurs".Chasse aux Trésors avec ARVEM2.jpgChasse aux Trésors avec ARVEM1.jpg

  • La Chasse aux Trésors de Paris, pour la première fois dans le 12e

    Avis à tous les chasseurs de trésor ! Il y a un siècle, la musique « L’être de Paris » était enfouie dans les sous-sols de la Capitale. Il est désormais temps de la retrouver…

    En tant que Maire-adjoint en charge du Tourisme à la Mairie du 12e, j'ai souhaité que notre arrondissement accueille  pour la première fois la Chasse aux Trésors de Paris. Organisé chaque année par la Ville de Paris, c'est un évènement festif et ludique, gratuit et accessible à tous qui permettra aux habitants du 12e de découvrir ou re-découvrir leur arrondissement hors des sentiers battus en résolvant des énigmes simples. Pour les commerçants, artisans, artistes et associations qui animeront le parcours et serviront d'étape sur le chemin des "chasseurs", c'est une manière de mettre en avant leur savoir-faire, de se faire connaître ou de montrer son art. Pour notre arrondissement, c'est un moyen sympathique de mettre en valeur son patrimoine, et ses richesses naturelles et écologiques et de montrer qu'autant qu'ailleurs ça bouge dans le 12 !

    FM

    tresorsdeparis_afficheHD.jpgSamedi 4 juillet, la Ville de Paris organise, en collaboration avec les mairies des 3e, 6e, 9e, 11e, 12e, 13e, 16e, 18e, 19e et 20e arrondissements, la 4ème édition de « La Chasse aux Trésors de Paris ». Une aventure inédite offrant la possibilité aux Parisiens, aux Franciliens et aux nombreux visiteurs français et étrangers de Paris de découvrir ou re-découvrir la ville sous un nouveau jour.

    Inscription gratuite sur le site www.tresorsdeparis.fr ou le jour même sur le Parvis de la mairie du 12e entre 10h et 13h.


    DE RENCONTRES EN DECOUVERTES…


    Avec la participation de cinq nouveaux arrondissements, l’événement poursuit sa conquête vers l’ouest et s’ouvre à de nouveaux horizons. Huit parcours ont été tracés dans chaque arrondissement, c’est donc 80 parcours au total qui seront proposés aux joueurs dans tout Paris.
    En famille ou entre amis, les participants goûteront au charme du Paris des Parisiens : rencontres avec les commerçants, les artisans, les artistes ou les associations des quartiers, mais aussi, découverte de lieux insolites souvent méconnus : jardins cachés, ruelles étroites et autres passages secrets. Ils récolteront ainsi des indices leur permettant de résoudre l’énigme et d’accéder « aux trésors de Paris ».
    Pour cette 4ème édition, plus de 15 000 personnes sont attendues, dont des touristes anglophones et des personnes à mobilité réduite pour qui des parcours ont été aménagés dans chaque arrondissement.

    Au terme de cette aventure au coeur d’un autre Paris, mystérieux et envoûtant, les 10 mairies d’arrondissements donnent rendez-vous à l’ensemble des participants pour des animations festives et conviviales autour d’un verre, en attendant la remise des prix à 16h30.
    Les gagnants profiteront d’un spectacle exceptionnel au « Cabaret secret », mythique soirée qui n’a lieu qu’une fois par an, dans un lieu magique gardé secret, avec entre autres un concert privé de Matthieu Chédid, parrain de l’événement.

     

     

  • Des chambres d'hôtes dans le 12e


    La mairie du 12e a organisé avec l'association "les parisiens associés", le mercredi 29 avril à 18h30, une réunion d'information pour tous les particuliers qui souhaitent ouvrir une chambre d'hôte dans l'arrondissement. En charge du tourisme, c'est une forme de tourisme participatif que je souhaite voir se développer dans notre arrondissement.

     

     

    A mes côtés, Jean-Bernard BROS, adjoint au Maire de Paris en charge du tourisme et des nouveaux médias locaux et Chantal Goldstein, Présidente des Parisiens associés, ont présenté la charte de qualité lancée par la Ville de Paris "Hôtes Qualité Paris" (HQP).

    Pour les habitants du 12e, ouvrir une chambre d'hôte HQP est l'occasion d'accueillir et de rencontrer de manière conviviale des touristes et de leur faire découvrir les richesses de notre arrondissement. C'est aussi une occasion de développer une activité génératrice de revenus de complément, ce qui par ces temps de crise n'est pas anodin, dans un cadre légal qui prévilégie la qualité de l'accueil.

    Ce mélange de libre-entreprise et d'échanges avec d'autres cultures, c'est peut-être aussi une petite touche "radicale" qui me plais.

    D'ailleurs, la salle était pleine pour rencontrer également nos invitées, représentantes des centrales adhérentes à la charte "Hôtes Qualité Paris"Jenny Johnson  (2 B in Paris), Marie Chanat (Fleurs de soleil), Vanessa Marciano (BAB), Laurence Monclard (Meeting the French), ainsi que Pascale DESCLOS, journaliste/auteur du guide des chambres d’hôtes à Paris.

  • Pour un projet hôtelier dans le GPRU Porte de Vincennes

    Intervention en Conseil d'arrondissement du lundi 8 décembre 2008 au sujet du GPRU Porte de Vincennes :

    Madame la Maire,

    En tant qu'adjoint au maire chargé du tourisme et élu du PRG, je souhaitais insister sur l'ambition de ce GPRU de la Porte de Vincennes. Car parmi ses objectifs, nous nous sommes fixés des objectifs en matière économique afin de développer le quartier, la mixité urbaine, l'emploi, l'activité économique.

    Dans ce cadre, je souligne et je me réjouis que grâce aux efforts de notre municipalité et de la Ville de Paris, il soit inscrit dans le cahier des charges la possibilité d'un projet hôtelier de qualité. En effet l'est parisien est en déficit d'hôtels dont a besoin notre ville. En effet l'hôtellerie apporte des emplois directs et indirects donc bénéficeront les habitants du quartier.

    Donc nous resterons vigilants pour que la programmation choisie du GPRU comprenne un projet d'hôtel.

    Merci.

     

  • Inauguration du Marché de l'Aveyron

    Comme chaque année, le 12e a accueilli tous le week-end dans le quartier de Bercy le Marché de Pays de l'Aveyron organisé par la Fédération nationale des Amicales Aveyronnaises, présidé par Gérard Paloc.

    FNAA-Marché de l'Aveyron-Affiche-2008.jpg

    Egalement comme chaque annéee, ce marché soutenu depuis 8 ans par la Ville de Paris a été inauguré par deux aveyronnais de Paris : Bertrand Delanoë, maire de Paris, et Jean-Bernard Bros, son adjoint au tourisme, et président du PRG Paris.

    Ils étaient ccompagnés de notre maire du 12e, Michèle Blumenthal, et de moi-même comme nouvel élu au tourisme mais amateur de longue date de ce marché, et aveyronnais de souche assez lointaine mais assez proche pour manger de l'aligot et du farçou à 10h du matin !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu