Avertir le modérateur

PRG - Page 4

  • CA12e : Création d'un hôtel et abstention sur un voeu UMP

    Lors du Conseil d'arrondissement du 9 juin je suis intervenu plus particulièrement à deux occasions.

    Premièrement pour soutenir le projet de création d'une auberge de jeunesse sur une emprise du boulevard Carnot, dans le cadre du Grand Projet de Renouvellement Urbain (GPRU) Porte de Vincennes.

    En effet les groupes Front de Gauche et EELV n'ont pas voté favorablement. A chaque fois ils expliquent qu'ils n'ont rien contre les hôtels mais là comme à chaque précédentes occasion où nous avons pu voter sur ce sujet lors de la précédente mandature, ils trouvent une raison de s'y opposer.

    J'ai mis en avant l'opportunité en terme d'emplois et d'activités économique au regard de l'attractivité touristique parisienne, et le besoin de création d'hébergements pour jeunes et familles.

    L'UMP et le Modem se sont également abstenus, confondant volontairement hébergements pour jeunes et hébergements d'urgence, ce qui démontre une fois de plus leur mauvaise foi et leur incompréhenseion des enjeux économiques de la capitale. Ils se sont aussi émus de l'absence de places de stationnement.

    Faut-il rappeler que 90% des touristes à Paris arrivent et circulent en transports en commun. Et que la Mairie de Paris a mis en place un forfait et des parkings spécifiques pour les autocars de tourisme, dont l'un est à Bercy.

    Notre groupe PS-PRG a voté pour, ainsi que l'élue UDI.

     

    Deuxièmement, je me suis abstenu sur un voeu UMP demandant la création de 50000 places de stationnements pour deux-roues motorisés.

    J'ai rappelé en effet qu'au PRG nous avions toujours défendu, et ce dès notre projet en 2008, "De l'Audace pour Paris", la création de places de places de stationnements pour motos et scooters, dont la circulation a augmenté de 34% en dix ans.

    Le point de vue du PRG a toujours été de fournir des alternatives à l'automobile.

    Avec Anne Hidalgo nous avons proposé 20000 places, dont certaines en sous-sols. C'est un objectif raisonnable mais pourquoi ne pas aller plus loin si c'est possible. Par exemple en délimitant des places sur les trottoirs où il y a de la place (et où ils stationnent déjà!) avec un marquage au sol, comme le PRG l'avait proposé.

    Surtout j'ai dénoncé le manque d'imagination de la droite car la solution véritable pour réduire le nombre de véhicule en circulation reste les transports partagés, à l'image d'Autolib, et donc le projet proposé par le PRG et porté par Anne Hidalgo pendant la campagne de scooter électrique en libre service, Scootlib.

    Notons que ni Christophe Najdovski ni David Gréau, respectivement adjoint au transports de la Ville de Paris et du 12e, n'ont dit un mot sur Scootlib. Ce-dernier a par contre évoqué l'idée de faire payer le stationnements deux-roues, ce à quoi nous nous sommes toujours opposé et ce que j'ai rappelé.

    J'ai donc choisi au nom du PRG de m'abstenir sur ce vœu.

  • Désignation dans les écoles, collèges et lycées du 12e

    Le conseil d'arrondissement a désigné ses représentants au nom de la majorité et de l'opposition municipale dans les conseils d'écoles et conseil d’administration des collèges et des lycées de l'arrondissement.

    Je suis ainsi désigné représentant titulaire de la municipalité à l'école primaire du27 rue de Reuilly, à l'école maternelle du 59 rue de Reuilly et Lycée Général Technologique Arago, 4 place de la Nation.

    Je serai également suppléant au conseil du   Lycée d’Enseignement professionnel Chennevière Malézieux, 31-35 avenue Ledru-Rollin.

  • J'ai présenté le Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance où j'ai été désigné comme représentant de la majorité

     

    122014-018 Désignation des représentants du conseil du 12e arrondissement au sein du Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance du 12e arrondissement.

     

    Pour rappel Conseil de sécurité et de prévention de la délinquance d'arrondissement dit CSPDA  est l'instance locale de concertation, d'échange d'informations et de suivi des actions menées en matière de sécurité et de prévention de la délinquance.

    Il est co-présidé par la maire d'arrondissement, le commissaire central et le représentant du Procureur de la République de Paris et il réunit les acteurs de l'arrondissement concernés directement ou indirectement par les questions de sécurité et de prévention de la délinquance : les élus que nous allons désigner, fonctionnaires de la ville, du département et de l'Etat (police, justice et Education nationale), associations de prévention spécialisée, bailleurs sociaux, transporteurs, associations de quartiers, etc.

    Chaque année sur la base du contrat de sécurité d'arrondissement, le conseil dresse un état des lieux partagé de la délinquance et propose de nouvelles orientations adaptées aux problèmes constatés.

    10 membres du conseil d’arrondissement doivent être désignés pour siéger au CSPDA : 8 issus de la majorité et 2 de l’opposition.

    Je le répète le CSPDA est un espace de dialogue et de proposition.

    Je me permets donc d’insister auprès des élus candidats sur la nécessité de traiter les questions éminemment complexes et sensibles que sont la sécurité et la prévention en faisant preuve de responsabilité.

    En mettant nos compétences au service des habitants de l'arrondissement.

    En respectant le travail souvent difficile des institutions que sont la Police et la Justice, et des acteurs spécialisés.

    En refusant de céder aux anathèmes, aux simplifications, à l’angélisme, à l’instrumentalisation et aux fausses polémiques.

    En récusant d’avance toute récupération, amalgame ou stigmatisation.

    Engageons-nous ensemble à traiter des questions de sécurité et de prévention avec l’esprit républicain, qui je suis sûr nous anime tous ici et animera les représentants de ce conseil au sein du CSPDA.

    Ces représentants seront :

     

    Majorité Municipale :

    -          Mme Catherine Baratti-Elbaz

    -          M. Nicolas Bonnet-Oulaldj

    -          M. Richard Bouigue

    -          M. David Gréau

    -          Mme Pénélope Komitès

    -          M. Fabrice Moulin

    -          M. Régis Peutillot

    -          Mme Fadila Taieb

    Opposition Municipale :

    -          Mme Valérie Montandon

    -          M. Matthieu Seingier

     

  • Maire-adjoint à la Sécurité et la Prévention dans le nouvel exécutif de la mairie du 12e

    Ce dimanche 13 avril 2014, le conseil d'arrondissement a élu la nouvelle maire du 12e, Catherine Baratti-Elbaz, ainsi que ses 12 adjoints qui formeront l’exécutif municipal ces 6 prochaines années.

    J'ai eu l'honneur d'être choisi comme Maire-adjoint chargé de la Sécurité et de la Prévention. C'est une fierté et aussi une lourde charge car ces mois de campagne ont bien montré que c'est une des préoccupations majeures des habitants et comme l'a dit Anne Hidalgo "la sécurité est un droit pour tous".

    executif 12e.jpg

    TOUTES LES DELEGATIONS AUPRES DE LA MAIRE DU 12e :

     

    • Premier Adjoint chargé des Grands Projets, du développement économique et de l’emploi, de la vie associative et du Budget Participatif: Richard Bouigue

    • Adjointe à la Maire chargée du logement et de la qualité de l’habitat : Eléonore Slama

    • Adjoint à la Maire chargé des transports, de la voirie et des déplacements – Quartiers Bel air sud et nord : David Gréau

    • Adjoint à la Maire chargé des affaires scolaires et périscolaires : Laurent Touzet

    • Adjointe à la Maire chargée de la petite enfance, de la protection de l’enfance et des familles : Lunise Marquis

    • Adjointe à la Maire chargée de la mémoire et du monde combattant : Brigitte Velay-Bosc

    • Adjoint à la Maire chargé de la démocratie locale : Régis Peutillot

    • Adjointe à la Maire chargée de la qualité de l’espace public, de la végétalisation et de la propreté – Quartiers Aligre-Gare de Lyon et Bercy : Florence Chopin-Genet

    • Adjoint à la Maire chargé de la culture et du tourisme – Quartiers Vallée de Fécamp, Jardin de Reuilly, Nation-Picpus : Jean-Luc Romero-Michel

    • Adjoint à la Maire chargé de la sécurité et de la prévention : Fabrice Moulin

    • Adjointe à la Maire chargée de la jeunesse et des sports : Fadila Taïeb

    • Adjointe à la Maire chargée des espaces verts, de la biodiversité et de l’agriculture urbaine : Evelyne Honoré

    • Conseillère d’Arrondissement déléguée auprès de la Maire, chargée de la vie étudiante : Manon Gromberg

    • Conseillère d’Arrondissement déléguée auprès de la Maire chargée de l’égalité Femmes-Hommes et de la lutte contre les discriminations : Emmanuelle Pierre-Marie

    • Conseiller d’Arrondissement délégué auprès de la Maire chargé de l’environnement et du développement durable : Christophe Teisseire

    • Conseillère de Paris déléguée chargée des affaires sociales, santé et solidarité: Pénélope Komitès

    • Conseillère de Paris déléguée chargée des finances, des marchés publics et des équipements de proximité : Sandrine Charnoz
  • Election de Catherine Baratti-Elbaz : "Une mandature placée sous le signe de l'optimisme et de la volonté"

    Mon intervention au premier conseil d'arrondissement de la mandature où nous avons présenté la candidature de Catherine Baratti-Elbaz au poste de maire du 12e, élue avec les 23 voix de la majorité contre 7 blancs de l'opposition. Se sont également exprimés Valérie Montandon présidente du groupe UMP-UDI-Modem, Nicolas Bonnet, président du groupe PCF, Christophe Nadjovski pour EELV et Emmanuel Grégoire, président du groupe Socialiste, Radical de Gauche et citoyens.


    Madame la Présidente de séance, mes chers collègues,

    Quelques mots au nom du Parti Radical de Gauche que j'ai l'honneur de représenter ici.

    Tout d'abord pour saluer les femmes et les hommes élus qui forment ce conseil municipal et pour remercier les électeurs du 12e arrondissements.

    Les 23 et 30 mars 2014, les habitantes et les habitants du 12e ont voté majoritairement pour notre liste au premier et au second tour, permettant du même coup la victoire en voix et en sièges des listes soutenant Anne Hidalgo, élue dimanche dernier nouvelle maire de Paris.

    Ce vote constitue une approbation du bilan de l’équipe municipale précédente, et permettez moi de saluer de nouveau l'action de Michèle Blumenthal et des élus dont certains ne siègent plus aujourd'hui avec nous.

    Ce vote est une preuve de confiance envers Catherine Baratti-Elbaz que nous avons l'honneur d'élire maire aujourd’hui, mais aussi d'adhésion au projet porté par notre liste de rassemblement de la gauche.

    Chaque formation politique qui a contribué à ce rassemblement peut revendiquer une part de la victoire mais celle-ci est aussi due à la dynamique collective qu'a su insuffler notre tête de liste.

    Je m'inscris toujours dans cette dynamique collective. Je suis fier que se soit constitué au conseil de Paris le groupe "Radicaux de gauche, centre et indépendants". Au conseil d'arrondissement, je siègerai au sein d'un groupe de rassemblement qui s’appellera donc "Socialiste, Radical de gauche et citoyens" dont je tiens à saluer le nouveau président Emmanuel Grégoire pour son sens du dialogue.

    En tant qu’élu du Parti Radical de Gauche du 12e, j'aurai à cœur de respecter et de faire respecter le contrat de mandature passé devant et avec les Parisiens : nos engagements pour faire un Paris d'avenir avec encore plus de logements, de dynamisme économique, de solidarité, de transports innovants, de sécurité qui est une droit pour tous.

    La confiance des habitants du 12e nous oblige. Nous leur devons une mandature placée sous le signe du respect : le respect du débat démocratique, le respect du choix des électeurs, le respect des opinions de chacun, dans la majorité comme dans l'opposition, le respect enfin des institutions de notre République laïque.

    Nous leur devons également de leur redonner espoir et confiance dans l'avenir dans une période de crise économique propice au repli sur soi, au refus des différences, au déclinisme savamment entretenu par certains.

    Le philosophe Alain disait : "le pessimisme est d'humeur ; l'optimisme est de volonté"

    Je suis sûr qu'avec vous comme maire du 12e, ensemble nous saurons placer cette mandature sous le signe de l’optimisme et de la volonté!

  • « Le sentiment et la conscience d’avoir été à la hauteur de ses responsabilités »

    Intervention de Jean-Bernard BROS

    Président du groupe « Radicaux de Gauche, centre et indépendants »

    au Conseil de Paris du 5 avril d'élection d'Anne Hidalgo et de l’exécutif parisien

     

    Monsieur le Président de séance, mes chers collègues, Madame la Maire,

    Les 23 et 30 mars 2014, les parisiennes et les parisiens se sont rendus aux urnes pour décider de leur avenir.

    C’est sans appel qu’ils ont fait le choix d’une majorité de progrès, une majorité qui s’inscrit dans la continuité du travail effectué collectivement depuis 2 mandatures autour de Bertrand Delanoë et auquel je voudrais, de nouveau rendre hommage.

    Les 6 années qui sont devant nous sont cruciales pour le devenir de Paris et plus largement de notre métropole.

    Le rejet du politique, même s’il est moins présent  à Paris que dans le reste de notre pays, est une réalité qu’il nous faut entendre. Il nous incombe, élus de la majorité, comme de l’opposition, une responsabilité particulière dans la manière dont nous mènerons nos mandats respectifs

    Il nous faudra être digne de la confiance que nous ont donné les parisiennes et les parisiens : faisons en sorte que nos débats s’inscrivent dans un cadre démocratique à la fois exigeant et apaisé.

    Il me revient l’honneur de présider le groupe  « Radicaux de gauche, centre et indépendants» au nom duquel je m’exprime aujourd’hui devant vous. Notre ambition  est de contribuer aux débats de manière constructive.

    Nous sommes habités par cet esprit de responsabilité mais aussi par une ambition sans faille pour notre ville, eu égard aux déclinologues qui n’ont eu de cesse, durant  cette campagne électorale, de  tenter de faire passer Paris pour une ville affaiblie et sans vigueur.

    Il nous faut accompagner notre Ville encore plus loin  et les enjeux qui sont devant nous ne manquent pas.

    Notre  feuille de route est de faire appliquer avec conscience, avec exigence mais aussi avec créativité, le programme et les propositions qu’ont plébiscité  les parisiennes et les parisiens.

    Gardons cela bien à l’esprit, les membres de notre groupe le feront. 

    Le groupe « Radicaux de gauche, centre et indépendants », composé de personnalités issues de parcours et de formations politiques différents, s’inscrit pleinement et fièrement au sein de cette nouvelle majorité municipale avec comme objectif d’accompagner efficacement, sans dogmatisme ni conservatisme, l’action de la nouvelle Maire de Paris.

    Nelson Mandela écrivait :

    «  L’expérience d’une vie réussie n’est pas à l’aune de la victoire, mais dans le sentiment et la conscience d’avoir été à la hauteur de ses responsabilités »

    Voilà le sens que nous devons tous donner à cette nouvelle mandature.

    Au nom de mes collègues, membres fondateurs de ce groupe, Laurence GOLDGRAB, Jean-François MARTINS, Buon-Huong TAN et Dominique VERSINI, je vous souhaite Madame la Maire, je nous souhaite à tous chers élus de cet hémicycle, une mandature à la fois dynamique, bienveillante et audacieuse pour continuer à faire de Paris la ville que le monde entier nous envie.

  • Le PRG aura son groupe au Conseil de Paris

     

    PARIS, 4 avril 2014 (AFP) – Le Parti radical de gauche aura son groupe au Conseil de Paris comprenant notamment Dominique Versini et Jean-François Martins (ex-MoDem), a annoncé vendredi à l’AFP son chef de file parisien Jean-Bernard Bros.

    Le groupe, dénommé « Radicaux de gauche, centre et indépendants », comptera cinq conseillers de Paris: M. Bros, qui le présidera, Laurence Goldgrab (PRG), l’ex secrétaire d’Etat chiraquienne Dominique Versini, le conseiller de Paris suspendu du MoDem Jean-François Martins, et Buon-Huong Tan, élu d’origine asiatique du XIIIe arrondissement, non encarté au PS. « L’objectif est de faire grossir le groupe », a dit M. Bros.

    Le groupe, qui se positionne « au centre gauche », entend notamment mettre l’accent sur la nécessité d’envisager à l’échelle métropolitaine les politiques publiques en matière de transports ou de logement.

    Le PRG n’aura pas d’adjoint, mais Laurence Goldgrab devrait être « conseillère déléguée ».

    L’accord politique conclu entre le PRG et le PS pendant la campagne des municipales prévoyait la création d’un groupe PRG et indépendants.
    Des discussions ont cependant eu lieu en début de semaine entre les deux partis, le PS proposant à M. Bros un poste d’adjoint plutôt que la constitution d’un groupe. « Je n’ai pas lâché », a-t-il dit à l’AFP.

    « Cela donne des moyens techniques et politiques. Nous aurons un temps de parole qui nous permettra d’intervenir sur tous les sujets. En tant qu’adjoint je ne pouvais intervenir que sur ma délégation », a dit M. Bros, qui était adjoint au Tourisme dans l’équipe du maire de Paris Bertrand Delanoë.

    La création de ce groupe laisse 56 élus au groupe PS, un de plus que le groupe UMP. Le PS ne souhaite pas que Yamina Benguigui siège dans ses rangs, après l’ouverture d’une enquête judiciaire sur la sincérité de sa déclaration de patrimoine.

    Source : AFP – 4 avril 2014

  • Victoire sans appel de Catherine Baratti-Elbaz et notre liste dans le 12e

    Notre liste de rassemblement PS-PC-PRG-EELV conduite par Catherine Baratti-Elbaz a recueilli plus de 53% des suffrages dimanche au second tour des élections municipales, nous donnant la majorité au conseil avec 23 membres de notre liste sur 30 élus.

    Des mois de campagne de terrain s'achèvent par une belle victoire. Ce score est la marque de la confiance des habitants, de la satisfaction sur le travail réalisé par la gauche avec Michèle Blumenthal depuis 13 ans, de l'appétence pour un projet commun qui a su les convaincre. C'est aussi la preuve par les urnes que la droite est très loin de convaincre dans notre arrondissement qu'elle présentait "à bascule" et qui était essentiel pour leur leader si elle escomptait gagner Paris.

    L’élection de la future maire aura lieu le dimanche 13 avril ainsi que celle de l’exécutif où toutes les formations politiques de la majorité seront représentées.


    Résultats du 2e tour des élections municipales dans le 12e arrondissement de Paris

    Scrutin du 30 mars 2014

    Taux de participation 2e tour : 62,19%

    • Inscrits : 86 756
    • Votants : 53 591
    • Blancs et nuls : 1899

    Résultats par candidat :

    BARATTI-ELBAZ Catherine - A.HIDALGO Paris qui ose, Rassemblement Gauche et Ecologistes :

    • 27 577 voix soit 53%
    • 8 conseillers de Paris / 15 conseillers d’arrondissement

    MONTANDON Valérie - Liste d'Union UMP-UDI-MODEM avec N.KOSCIUSKO-MORIZET :

    • 24 415 voix soit 47%
    • 2 conseillers de Paris / 5 conseillers d’arrondissement

    Liste des conseillers élus :

    Retrouvez ci-dessous la liste des conseillers élus dans le 12e arrondissement (conseillers de Paris et conseillers d'arrondissement). 

    10 conseillers de Paris


    Liste Anne HIDALGO Paris qui ose, Rassemblement de la Gauche et des Ecologistes

    Mme BARATTI-ELBAZ Catherine
    M. MISSIKA Jean-Louis
    Mme CHARNOZ Sandrine
    M. NAJDOVSKI Christophe
    Mme VIEU-CHARIER Catherine
    M. GREGOIRE Emmanuel
    Mme KOMITES Pénélope
    M. BONNET-OULALDJ Nicolas

    Liste d'Union UMP-UDI-MODEM avec Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET

    Mme MONTANDON Valérie
    M. HAAB François

    20 conseillers d'arrondissement

    Liste Anne HIDALGO Paris qui ose, Rassemblement de la Gauche et des Ecologistes

    Mme HONORE Evelyne
    M. TOUZET Laurent
    Mme TAIEB Fadhila
    M. BOUIGUE Richard
    Mme VELAY-BOSC Brigitte
    M. GREAU David
    Mme MARQUIS Lunise
    M. ROMERO-MICHEL Jean-Luc
    Mme CHOPIN GENET Florence
    M. PEUTILLOT Régis
    Mme PIERRE-MARIE Emmanuelle
    M. MOULIN Fabrice ---> PRG
    Mme SLAMA Eléonore
    M. TEISSEIRE Christophe
    Mme GROMBERG Manon

    Liste d'Union UMP-UDI-MODEM avec Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET

    Mme TAVAUX Isabelle
    M. MARGAIN Franck
    Mme ROTA Ophélie
    M. SEINGIER Matthieu
    Mme ATLAN-TAPIERO Corinne

    Ce qui va se passer après le second tour :

    Les élections municipales se sont terminées dimanche 30 mars, mais la Maire de Paris n'est pas encore élue. Pour cela, il faudra attendre le 5 avril.

    En effet, le samedi 5 avril à 9h30, le Conseil de Paris de cette nouvelle mandature se réunira pour la première fois, afin d'élire le maire et ses adjoints.

    Dans le 12e arrondissement :

    L’élection des maires d’arrondissement est généralement organisée une semaine après celle du maire de Paris. Le conseil d'arrondissement est, à cette occasion, exceptionnellement convoqué par le maire de Paris.

    Dans le 12e, ce conseil d’arrondissement se déroulera le dimanche 13 avril (l'heure n'a pas encore été fixée) dans la Salle des Fêtes de la Mairie du 12e.

    La séance est publique et ouverte à tous.

  • Le choix radical : celui du rassemblement de la gauche, des progressistes et des écologistes pour un Paris qui Ose

    Gauche et écolo place de la Nation.jpgSuite aux résultat du 1er tour qui ont placé notre liste en tête de l'arrondissement et celle de Christophe Najdovski d'EELV à plus de 10 %, nous avons choisi de rassembler encore plus pour le second tour en présentant une liste d'union de la gauche, des progressistes et des écologistes autour de Catherine Baratti-Elbaz pour faire d'Anne Hidalgo la maire d'un Paris qui ose.

     Ce rassemblement s'est fait autour de notre projet auquel se sont ajoutés des propositions portées par les écologistes. Figurent donc sur nos listes des candidats issues du PS, du PC, du PRG, d'Europe écologie Les Verts, de la Gauche Unitaire et de Génération écologie, et de personnalités d'ouverture ainsi que des élus du Modem qui ont refusé le ralliement de leur parti à la droite dure.

    Bien que candidats écologistes ont été intégré sur notre liste lors de la fusion des listes, je reste en position éligible et continue de porter les couleurs du Parti Radical de Gauche sur cette liste et dans la majorité à venir. Comme je l'ai rappelé lors du dernier meeting de campagne à l'école Bignon, si l'art de la politique est de faire des additions, la droite du 12e a elle choisi la division voire la soustraction.meeting rassemblment 2.jpg

    Dans un imbroglio trop long a expliquer (à lire ici) qui a vu la droite déposer 2 listes en Préfecture pour le second tour, sciemment ou pas, l'UMP a écarté de sa liste les centristes conduits par Benoit Pernin et fera élire un fondamentaliste chrétien du parti de Boutin qui appelle à votre contre sa propre liste!

    Ce serait drôle si ce n'était pas affligeant pour le niveau de cynisme et d'amateurisme de l'opposition de droite qui prétend gérer notre arrondissement.

    Mais le plus important est que dans le 12e comme ailleurs, NKM et ses amis - qui a fait alliance avec Tibéri - espèrent remettre en selle cette droite qui sent le moisi, cette droite des affaires, ces mêmes réactionnaires qui se sont opposés à tout progrès depuis 2001 et qui veulent reprendre les clés de la mairie de Paris.

    rassemblement.jpgDe gauche, socialistes, radicaux, centristes, progressistes, écologistes, citoyens épris de la démocratie participative que nous avons instaurée depuis 13 ans et de l'audace que nous proposons aujourd'hui, pas une de vos voix ne doit manquer dimanche 30 mars pour barrer la route à cette droite dure en faisant élire nos listes pour Catherine Baratti-Elbaz dans le 12e et Anne Hidalgo à Paris!

  • Dimanche votez Catherine Baratti-Elbaz et Anne Hidalgo dans le 12e

    Photo liste le-12ème-qui-ose-avec-Catherine Baratti.jpg

    La campagne du premier tour dans le 12e s'achève ce soir sur une dernière réunion publique de notre liste PS-PC-PRG pour Anne Hidalgo menée par Catherine Baratti-Elbaz.

    réunion préau 21 mars.jpg

    Comme nous le faisons depuis des mois, nous avons présenté et expliqué nos propositions pour Paris et le 12e.

    J'y ai rappelé notamment que nous, les Radicaux de gauche, avons fortement contribué au programme porté par Anne Hidalgo et c'est sur cette base que nous avons choisi le rassemblement dès le 1er tour.

    Mais aussi car ensemble, nous sommes porteurs des valeurs de la République, de progrès, de fraternité, de solidarité. Nous devons combattre les extrêmes, à commencer par l'extrême droite qui présente des candidats négationnistes et antisémites sur ses listes. Nous empêcher le retour de la droite qui veut détruire les réalisations qui ont contribué à rendre notre ville plus belle, plus innovante, plus solidaire.

    photo team 12equiose.jpg

    Et pour cela nous avons besoin de la confiance des citoyens du 12e. Le score du 1er tour déterminera la dynamique du second et la victoire ou non de la gauche et des forces de progrès à Paris.

    Notre liste est celle d'une majorité de gauche qui est fière de son bilan à la tête de la municipalité et d'une équipe rassemblée autour d'un projet pour un Paris qui Ose, notre campagne fut joyeuse, l'accueil des Parsien(ne)s chaleureux et confiant mais rien n'est joué, tout se joue dimanche, c'est pourquoi il faut voter Anne Hidalgo dès le 1er tour!

    vote hidalgo2.jpg

    Et si vous hésitez encore, lisez le projet et les 10 raisons de voter Anne Hidalgo.

    Votez dès dimanche pour Catherine Baratti-Elbaz et Anne Hidalgo pour un 12e qui ose!

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu