Avertir le modérateur

PRG - Page 29

  • Accord électoral et programmatique PS-PRG pour les municipales 2008

     
     

    Signature officielle de l’accord programmatique et électoral
    entre le Parti Radical de Gauche et le PS Paris :
    De l’audace pour donner un temps d’avance à Paris
    avec Bertrand Delanoë !


    Jean-Bernard BROS, adjoint au maire de Paris et président de la fédération de Paris du Parti Radical de Gauche, et Patrick BLOCHE, premier secrétaire fédéral du PS parisien, ont signé aujourd’hui à 16h au siège de campagne, 7 rue Dupuy, Paris 3e, un accord programmatique et électoral pour le rassemblement de la gauche autour de la candidature de Bertrand DELANOË.

    Avec cette accord, la gauche réformiste, humaniste et laïque est représentée sur les listes Paris, Un Temps d’Avance et progresse en nombre d’élu(e)s : en cas de victoire, le PRG devrait compter de 2 à 3 conseillers de Paris et de 12 à 13 conseillers d’arrondissement, dont 7 adjoints.

    Notre première victoire collective est le projet 2008-2014 porté par Bertrand DELANOË qui reprend beaucoup des 46 propositions du programme PRG « de l’Audace pour Paris », notamment les mesures pour le dynamisme économique de Paris, l’innovation, la création d’entreprises, ainsi que certaines concernant les transports.

    Comme en 2001 et dans la majorité municipale depuis 7 ans, les Radicaux de gauche comptent apporter au maire de Paris un soutien loyal et enthousiaste mais aussi vigilant et créatif au cours de la prochaine mandature.

  • Transports : harmonie parfaite entre le PRG et Anne Hidalgo

    Le projet d'Anne Hidalgo pour un Paris qui Ose en 2014 a adopté beaucoup d'éléments programmatiques développées depuis juin dernier par les Radicaux de gauche, dans tous les chapitres mais surement jamais autant que dans celui consacré aux transports et à la mobilité.

    Il s'agit d'ailleurs pour s'en convaincre de relire les propositions municipales du PRG Paris "Faire le Pari(s) d'avenir" (à consulter ici) ou l'intervention que j'avais fait sur ce thème lors de leur présentation le 25 juin au théâtre de l'Européen, devant Anne Hidalgo (lire ici).

    Déjà au cours des 2 précédentes mandatures, le PRG avait eu une véritable action dans la majorité municipale pour promouvoir des solutions innovantes qui puissent proposer des alternatives aux véhicules automobiles polluant tout en évitant de stigmatiser leurs usager.

    Je citerai par exemple l'extension des horaires des métros jusqu’à 2h le week-end obtenue suite à plusieurs vœux de nos élus, l'attribution par la Préfecture de 1500 licences de taxis supplémentaires et la modernisation des services, où bien l'aménagement des Berges de la Seine qui était dans notre projet dès 2001.

    Aujourd'hui on peut même parler d'harmonie parfaite entre la philosophie par le PRG Paris depuis toujours et celle de la candidate qui conduit nos listes.

    Ainsi pour résumer le projet porté par Anne Hidalgo, la mobilité sera électrique, avec des véhicules partagés, des transports en communs novateurs et de haute qualité, et des mobilités douces afin que tous les modes de transports cohabiteront de manière harmonieuse : piétons, cyclistes, automobilistes, deux-roues, usagers des transports en commun.

    On y retrouve donc beaucoup de nos propositions, et beaucoup concernent le 12e.

     Elle a repris en premier lieu le concept que nous proposons depuis 2008 pour faire la troisième étape de la « révolution » des modes de transports partagés, avec le chainon manquant entre Vélib et Autolib : la création de Scootlib, des scooteurs électriques en libre-service. Ce nouveau service, sécurisé, permettra à la fois de répondre à une demande des jeunes actifs qui ont choisi aujourd'hui en deux-roues motorisés tout en mutualisant les véhicules en circulation, donc en réduisant le nombre et l'encombrement, à la manière d'Autolib.


    Anne Hidalgo a aussi pris en compte la place acquise dans notre ville par les deux-roues motorisés en annonçant la création de 20.000 places de stationnements supplémentaires, tout en gardant la gratuité en surface.

    Présent de le "Pari(s) d'avenir" également, le Pari(s) de l'électrique, qui se concrétise par exemple l'idée de réserver à horizon 2020 une voie réservée à l’électrique et au co-voiturage. Nous la proposions sur le périphérique, le choix se porte finalement sur les autoroutes d'accès à Paris, mais l’objectif d'incitation à l'achat d'un véhicule électrique reste le même, tout comme la volonté de créer dans tous Paris des bornes de recharges.

    Une autre de nos revendications anciennes est portée aujourd'hui par nos liste de rassemblement : il s'agit de l'ouverture des métros la nuit! L'objectif, dans le cadre d’une dialogue sociale respectueux bien entendu est d'ouvrir les lignes 1 et 14 (déjà 100% automatisées) toute la nuit en première étape le weeke-end puis la semaine, et à terme un réseau de 6 à 8 lignes de métro et RER ouvert 24h/24.

    Nous avions proposé le développement de téléphérique qui permet de relier des quartiers en passant au dessus d'obstacles physiques, comme des rails de chemin de fer, le périphérique ou bien encore la Seine. Anne Hidalgo propose d'étudier une liaison entre la gare de Lyon et les gares d’Austerlitz 

    Les taxis sont depuis longtemps au cœur de nos préoccupations comme de celles des Parisiens et nous proposons avec Anne Hidalgo de les rendre plus visibles avec une couleur unique pour les taxis et plus écologiques des subventions pour l’achat de taxis hybrides ou électriques.

    Enfin, Anne Hidalgo a repris tel quel dans le projet la création d'un pass Navigo « Universel » qui permettra avec une seule carte d'utiliser tous les modes de déplacements (métro, RER, autolib, vélib, scootlib, etc.)

     

    Notons qu'Anne Hidalgo a annoncé le doublement du parc de Vélib va voir sa capacité doubler, et nous continuerons de porter l'idée d'y associer plus étroitement les entreprises pour inciter les salariés à utiliser les transports partagés.

    Je me réjouis enfin que le projet que nous portons avec Catherine Baratti-Elbaz veuille améliorer la liaison entre le métro et la gare de Bercy.

  • Congrès du PRG : Jean-Marc Ayrault parle d'Europe et de République

    Nous avons eu le plaisir d'accueillir dans le 12e, au Parc Floral les 28, 29 et 30 septembre, le Congrès du PRG et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault venu faire le discours de clôture. Une occasion pour notre Président Jean-Michel Baylet, réélu pour 3 ans, de réaffirmer la place des Radicaux dans la majorité et l'actualité de nos valeurs.

    "Monsieur le 1er ministre si je devais résumer la position des Radicaux de gauche: Liberté et loyauté dans la majorité" a-t-il ainsi affirmé, avant d'assurer que les parlemantaires PRG voteraient pour le traité européen et poour "plus d'Europe", critiquant au passage la "participation sans soutien" des Verts.

    "Voter contre le Traité européen c'est voter contre l'euro" a renchéri Jean-Marc Ayrault, pour qui "fixer un nouveau cap à l'Europe c'est notre responsabilité".

    Le Premier ministre qui nous a aussi ravi en citant nos grandes figures radicales, Mendes-France et Jean Zay, comme inspiratrice de la politique du gouvernement. Et en réaffirmant l'importance de défendre la laïcité qui "n appartient plus a la gauche, elle est son lègue a la République" dans notre société déboussolée entre racisme et fondamentalisme : "aucun intégristes ne doit imposer à la Republique des principes qui contredisent le libre-arbitre."

    Congres PRG 2012 - Discours de JM Ayrault par Parti_Radical_de_Gauche

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu