Avertir le modérateur

dimanche, 11 juillet 2010

Le 12e au centre ?

Lu l'autre jour dans un article du Parisien, le centre s'inétresserait au 12e arrondissement. Comprendre évidemment le Nouveau Centre, donc le centre droit, dont le chef Hervé Morin devait venir animer une réunion de la droite locale. Je ne sais pas s'il est venu ou pas finalement, mais l'article disant que le patron du NC comptait s'appuyer sur des figures locales comme Jean-Marie Cavada, on peut présumer que le Ministre de la Défense a du se sentir bien seul et revoir ses ambitions à la baisse dans l'arrondissement.

Car qui est ce monsieur Cavada qui n'est nul part dans l'arrondissement, et n'assiste plus jamais à aucun conseil d'arrondissement, qu'il séchait déjà presque tout le temps, depuis sa réélection comme député européen ? Depuis longtemps, tout le monde a bien compris, à commencer par ses électeurs déçaus que j'ai parfois le loisir de rencontrer, que l'objectif de Cavada en se lançant en 2008 dans la bataille des municipales n'était rien d'autre que de lui permettre de négocier au mieux avec l'UMP pour conserver son siège à Bruxelles. Le 12e et ses habitants, et même l'e centrisme, sont le cadet de ses soucis. Et de l'absence de ses représentants, même l'opposition locale s'en plaint.

Reste que si le 12e n'est ni au centre de Paris ni non plus une terre de centre-droit (Paris a changé et en mieux, depuis les Pernin père et fils), la conquète de l'arrondissement n'en est pas moins central dans le jeux électoral complexe des municipales. Et il faut en effet le considérer politiquement comme un arrondissement dont la sociologie convient à une politique équilibrée faite de projets ambitieux mais partagés par tous. C'est celle qui est conduite par la maire et notre majorité et nous devrons continuer ces prochaines années, en mettant en oeuvre une politique pour tous, en évitant de céder aux sirènes et aux revendications de plus en plus pressantes de certains représentants auto-proclamés du "peuple de gauche" ou des écolos jusque boutistes et en n'oubliant pas que les classes moyennes dans le 12e sont heureusement plus progressistes que conservatrices, mais qu'elles ne sont pas non plus adeptes de la lutte des classes. Il faudra que le PRG reste actif pour rappeler l'importance de conserver une ligne que je qualifierais de centre-gauche dans la mise en oeuvre de notre programme.

FM

16:51 Écrit par Fabrice Moulin dans Politique, PRG, Vie de l'arrondissement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu