Avertir le modérateur

mardi, 01 février 2011

Sur l'Immaculée Conception, l'UMP pèche par maladresse

Lors du conseil de lundi, nous avons également débattu d'un voeu de Valérie Montendon (UMP) qui ne pouvait que laisser perplexe quant à ses intentions cachées.

Elle demandait à notre mairie d'apposer sur le fronton d'un immeuble privé un panneau signalant l'entrée d'une école privée et confessionnelle, en l'occurence celle de l'Immaculée Conception. Outre que ce n'est pas de notre responsabilité, que la mairie n'a strictement rien à voir dans une discussion qui concerne un syndic et un bailleur, et que Valérie Montendon a admis que le syndic a accepté la demande du bailleur, donc le problème est déjà résolu, on peut s'interroger du motif de l'élue UMP.

Pour ma part, j'ai dénoncé au nom du PRG et demandé le retrait de son voeu "innopportun et inutile" sauf "comme un signe à une clientèle électorale et une provocation quand on voit l'école publique et laïque mise à mal par la politique du gouvernement et de la majorité parlementaire UMP, notamment avec l'amendement Carles".

De plus, ses considérants étaient basés sur une confusion tellement absurde qu'on se demande si elle ne tient pas du prétexte. En effet, Valérie Montendon a expliqué craindre que le Règlement Local de la Publicité (RLP) élaboré par la Ville de Paris interdise à l'école d'afficher son nom sur l'immeuble, alors que le RLP veille a interdire la publicité commerciale aux abords des écoles ! C'est au nom de la laïcité défendue par les radicaux de gauche que nous souhaitons éviter aux enfants de subir le prosélytisme des grandes marques jusque dans les établissements scolaires, et c'est aussi au nom de notre conception de la laïcité, cque nous estimons que ce n'est sûrement pas à une municipalité de faire de la pub pour une école  privée confessionnelle.

Mon collègue Alexis Corbière (PG) s'est également opposé fermement à ce voeu et nous avons demandé son retrait. Le PS, qui n'a pas été des plus offensif, a aussi demandé le retrait et indiqué qu'il ne participerait pas au vote (au risque tout de même de laisser adopter le voeu), alors que les Verts sont restés silencieux. Valérie Montendon, réalisant sans doute qu'il lui faudrait trouver plus habile pour relancer la guerre scolaire, a cédé et retiré son voeu.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu