Avertir le modérateur

dimanche, 02 juin 2013

Fier de célébrer des mariages pour tous

 

Le Conseil constitutionnel a validé la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe en France, qui a été promulguée par le président de la République.

 

Après des mois de débats où l'esprit républicain, la tolérance et, disons-le, la raison ont été bien secoué par des opposants prêts à toutes les caricatures et les excès pour faire barrage à l'égalité de droits entre nos concitoyens devant le mariage. L'agitation dans la rue comme au Parlement contre un projet de loi qui n'enlevait pourtant aucun droit à quiconque a révélé l'activisme délétère de groupes intégristes Civitas ou extrémiste comme le "Printemps français" qui ont montré leur vraie nature liberticide, fondamentaliste et profondément intolérante et réactionnaire. Pire, elle a révélé un obscurantisme certain d'élus et de militants de formations politiques et y compris au sein de la droite dite Républicaine qui n'ont pas hésité à alimenter les sentiments homophobes et ont renforcé les groupes les plus extrémistes. La ligne outrancière défendue par l'UMP et les nombreux dérapages de ces élus, dont certains ont manifesté bras dessus bras dessous avec des députés duFront National laissera des traces, à commencer chez les jeunes homosexuels ou les enfants de couples homosexuels qui ont été trainé dans la boue. Enfin, ce débat a aussi mis au jour l'influence des responsables religieux et des églises dans le débat public auprès des parlementaires et élus de droite et du centre que je pensais, naïvement, révolue.

 

Nous sommes fiers que le PRG et notre président Jean-Michel Baylet aient porté haut et fort pendant les primaires citoyennes de 2012 cette proposition d'ouverture du mariage aux couples de même sexe et que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault l'ait concrétisé. Nous sommes fiers de la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, qui fut notre candidate radicale en 2002, et qui a ferraillé avec ténacité et intelligence contre l'opposition et ses mensonges.

 

Nous allons maintenant célébrer dans nos mairies des mariages civils pour tous, et aucun maire ne devrait pouvoir se retrancher derrière une clause de conscience pour refuser d'en célébrer dans sa mairie. C'est un argument irrecevable, de la discrimination, tout autant que si un maire refusait de célébrer un mariage mixte ou parce que la tête des mariés ne lui revient pas! La clause de conscience ne s'applique pas face à une Loi de la République d'un pays démocratique. Si un élu ne veut la respecter, il est libre de démissionner.

 

Pour ma part, en tant que maire-adjoint je me fais une fierté de pouvoir marier deux hommes ou deux femmes comme je le fais pour des couples hétérosexuels. Encore une fois, le mariage des uns ne diminue en rien celui des autres, nous avons juste fait une grand pas vers l'égalité.

 

 

16:31 Écrit par Fabrice Moulin dans Campagne municipale 2014, Parlement, Politique, PRG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu