Avertir le modérateur

jeudi, 20 mai 2010

2 expos, 2 résistants mardi à la mairie

Mois de la Résistance et de la France Libre

Conférence, expositions, concert-spectacle, projection ... : du mardi 25 mai au vendredi 18 juin, la Mairie du 12e vous invite à découvrir de nombreuses manifestations dans le cadre du 70e anniversaire de l’appel du général de Gaulle du 18 juin 1940.

"Quoiqu’il arrive la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas…"
Extrait de l’appel du 18 juin 1940


À l'heure où le fanatisme bestial menaçait d'éteindre les lumières de l'esprit...

Le 18 juin 1940, alors que l'armistice avec l'Allemagne nazie a été annoncé la veille par le maréchal Pétain, entamant ainsi une politique de collaboration avec l'occupant, le général de Gaulle appelle sur les ondes de la BBC à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi aux côtés des Alliés.
Cet appel historique qui marque le début de la France Libre sera suivi de beaucoup d'autres "voix de la liberté" sur Radio Londres. Dès lors et pendant toute la durée du conflit mondial, les "Français parlent aux Français" : l'espoir de libération et le lien entre les Forces Françaises Libres et la Résistance intérieure ne seront jamais brisés.

L'un des premiers à répondre dès le 18 juin à l'appel de de Gaulle fut Félix Éboué. Petit-fils d'esclave de Guyane devenu gouverneur du Tchad, il entraîna ainsi le ralliement de toute l'Afrique Équatoriale Française (AEF) à la France libre, donnant à celle-ci la légitimité politique et l'assise territoriale qui lui manquaient, ainsi que l'apport inestimable des soldats "indigènes" dans la guerre contre le nazisme. Félix Eboué, qui fut parmi les cinq premières personnes à recevoir du général de Gaulle la croix de l'Ordre de la Libération, mourut en mai 1944 sans avoir vu la victoire alliée.

En 1947, le Conseil municipal de Paris décidait que la place centrale de notre arrondissement, la place Daumesnil, deviendrait place Félix Éboué. Deux ans plus tard la dépouille du "premier résistant de la France d'outre-mer" est inhumée au Panthéon avec celle de l'abolitionniste Victor Schoelcher.
Président du Conseil de la République, Gaston Monnerville rappellera à cet instant que "c'est (un) message d'humanité qui a guidé Félix Éboué, et nous tous, Résistants d'outre-mer, à l'heure où le fanatisme bestial menaçait d'éteindre les lumières de l'esprit et où, avec la France, risquait de sombrer la liberté". L'épouse d'Éboué, Eugénie Éboué-Tell, élue de l'Assemblée nationale constituante en 1945, a elle aussi donné son nom à une rue du 12e.

À l'occasion de l' année du 70e anniversaire de l'Appel du 18 Juin, c'est la France résistante et éprise de liberté comme la France plurielle et fraternelle, les grands hommes comme les résistants moins connus que nous voulons mettre à l'honneur avec ce Mois de la Résistance et de la France Libre dans le 12e arrondissement.

Michèle BLUMENTHAL
Maire du 12e arrondissement.

Fabrice MOULIN
Adjoint à la Maire du 12e, chargé de la mémoire, du monde combattant et du tourisme.



Exposition : "L'espérance doit-elle disparaître ?" Général de Gaulle, 18 juin 1940
Vernissage de l'exposition le mardi 25 mai à 18h
Salon des Outre-Mers de la Mairie du 12e

130, avenue Daumesnil
Du mardi 25 mai au lundi 7 juin 2010
Cette exposition conçue par le Musée de la Résistance Nationale à Champigny-sur-Marne permet de saisir la portée de l'appel du 18 juin 1940 au travers de nombreux documents d'archives, pour partie inédits. Construite de manière chronologique, l'exposition suit les étapes de la conjonction entre la France Libre et la Résistance intérieure qui aboutit à l'unification de la Résistance puis à la victoire. L'appel du général de Gaulle est en effet l'acte fondateur de la France Libre. En même temps que se construit la France Libre à l'extérieur, parallèlement, en France même, naissent et se développent des résistances.

Le vernissage de l'exposition sera suivi d'une conférence "18 Juin 1940, Histoire d'un événement, Histoire d'un mythe"
Salle des mariages à 19h
Intervenants :
Jean-Louis Cremieux-Brilhac,
Ancien résistant engagé dans les Forces Françaises Libres, historien, ancien directeur de La Documentation Française.
Franck Bauer,
Speaker de Radio Londres de 1940 à 1945, auteur du livre "40 à Londres, la voix de la liberté".

Exposition : "Félix Éboué, Premier résistant de la France d'Outre-mer"
Vernissage de l'exposition le mardi 25 mai à 18h
Salon des Outre-Mers de la Mairie du 12e

Du mardi 25 mai au vendredi 11 juin 2010

Commémoration du 67e anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance
Cérémonie le jeudi 27 mai à 11h
Devant le Monument aux morts du 12e
Parvis de la Mairie - 130, avenue Daumesnil

Commémoration du 70e anniversaire de l’Appel Historique du général de Gaulle du 18 juin 1940
Vendredi 18 juin 2010

10h30 : Dévoilement d’une plaque commémorative à la mémoire de Félix Éboué, Compagnon de la Libération, ancien gouverneur du Tchad.
Place Félix Éboué

11h30 : Cérémonie devant le Monument aux morts du 12e
Parvis de la Mairie - 130, avenue Daumesnil

12h : Concert-spectacle “Les Français chantent aux Français” : lecture de dépêches et chansons diffusées sur les ondes de la BBC entre 1943 et 1944. Proposé par la Compagnie l’Autre Scène.
Salle des Fêtes de la Mairie

12h30 : Vin d’honneur offert par la Mairie du 12e.
Salle des Fêtes de la Mairie

17h : Projection du film “Félix Éboué, le visionnaire”, réalisé par Barcha Bauer en 2000, à la Cinémathèque française, organisée en partenariat avec l’association Ciné-Histoire et en présence du réalisateur Barcha Bauer (sous réserve).
La Cinémathèque française - 51, rue de Bercy

Ce film retrace la vie de Félix Éboué, qui s'illustra à plusieurs reprises dans l'Histoire de France.
Petit fils d'esclave, né à Cayenne (Guyane française), nommé gouverneur au Tchad par le gouvernement français en 1938, Félix Éboué refuse la défaite de 1940 et est l'un des premiers à répondre à l'Appel du 18 Juin du général de Gaulle pour la poursuite du combat aux côtés des forces Alliés. Sous son impulsion, le 26 août 1940, le Tchad rallie officiellement la France libre, donnant un exemple immédiatement suivi par la quasi totalité des territoires de l'Afrique Équatoriale Française (AEF).
Au début du mois d'octobre 1940 le général de Gaulle le nomme membre du Conseil de Défense de l'Empire et le 12 novembre 1940, gouverneur général de l'AEF. En janvier 1941, il est décoré de la Croix de la Libération, nommé membre du Conseil de l'Ordre de la Libération et soutient la poussée des Forces françaises combattantes en Afrique du Nord. Début 1944, il participe activement à la conférence de Brazzaville ouverte par le général de Gaulle qui sera la première étape vers la décolonisation de l'Afrique noire française.
Felix Éboué meurt d'une congestion pulmonaire le 17 mai 1944, au Caire, en Egypte. Le 20 mai 1949, il est inhumé au Panthéon.

Événement organisé avec le soutien du Musée de la Résistance Nationale à Champigny-sur-Marne, le concours de l'écrivain Henri Hazaël-Massieux et en partenariat avec l'association Ciné-Histoire.

17:00 Écrit par Fabrice Moulin dans Mémoire et Monde Combattant, Politique, Vie de l'arrondissement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu