Avertir le modérateur

Politique - Page 14

  • Où était l'UMP en cette journée de souvenir ?

    Imprimer

    Chaque année l'Association des Déportés Internés Résistants (ADIRP) du 12e commémore à la mairie du 12e arrondissement la Journée du SOuvenir de la Déportation le dernier samedi d'avril. Cette année l'Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés du 12e étaient associés à cette commémoration toujours très émouvante. La maire et les élus de la majorité étaient évidemment en nombre mais aucun élus ni représentant de l'opposition UMP... qui étaient fiers d'être en train de tracter sur un marché. Cela en dit long sur leurs priorité et le peu de cas qu'ils font de la mémoire, et dans ce climat d'extrême-droitisation de la campagne électorale par le Président sortant, cette absence de la droite a été ressentie comme un manque de respect par beaucoup de témoins, victimes et familles qui espéraient un rassemblement républicain.

    Je trouve pour ma part que privilégier la campagne contre la transmission de la mémoire comme l'a fait la droite est injustifiable.

    Jean Ferrat - Nuit et brouillard

  • Pourquoi il faut voter Hollande dès dimanche

    Imprimer

    La fin de la campagne du premier tour est arrivée. Dimanche 22 avril, le 1er tour devra départager les 10 candidats et parmi eux qui affrontera Nicolas Sarkozy pour le déloger de l'Elysée. Car si les sondages ne font pas l'élection, il y a peu de doute que le Président-sortant soit au second tour, et je ne pense pas non plus que qui que ce soit à gauche soit en capacité de réunir assez de suffrages pour devancer François Hollande.

    Alors devrait-on éparpiller nos votes et attendre le second tour pour voter Hollande comme je l'ai parfois entendu ces derniers semaines ? Non surement pas.

    Il ne s'agit donc pas d'appeler au vote utile, ce qu'en tant que Radical je me refuse à faire car nous ne sommes pas dans la situation de 2002 et la démocratie est affaire de convictions. Mais justement, je pense que François Hollande est le candidat de tout ceux qui veulent que la gauche rassemble une majorité de Français, gagne le 6 mai puis les législatives et soit en capacité de mener une politique qui ramène la justice, l'égalité, le progrès, la croissance et l'emploi dans une Europe en crise. Au-delà de son parcours socialiste, François Hollande s'est révélé le représentant d'une gauche humaniste et laïque qui veut inscrire l'éspérance d'un peuple dans la réalité et c'est pour cela que nous, les Radicaux de gauche avons choisi très tôt de soutenir sa candidature.

    Pour reprendre la métaphore assez grotesque de Sarkozy sur le capitaine de bateau, Hollande m'a l'air le seul capable de conduire le pays à bon port sans balancer la moitié de l'équipage par dessus bord ou nous perdre dans la brume. Il a présenté dès janvier ses 60 propositions qui nous concernent tous (à lire ici).

    Qui d'autre que lui ?

    Il est évident que le Président sortant navigue depuis 5 ans sans cap au risque de tout faire chavirer, à commencer par les valeurs de la République. Et sa campagne hiératique et incohérente l'a encore prouvé. Mélenchon, dont la ferveur a séduit certain, me semble avant tout un tribun qui prétend qu'il suffit d'imprécations pour changer les choses mais pas de particper à un gouvernement. S'il n'aime pas le pedalo, on dirait surtout que pour lui il suffit de rester à crier "babord" sur le pont du paquebot pour le faire virer de bord tout seul... François Bayrou lui ne veut visiblement pas quitter la salle des machines, tant ses constats parfois justes sur la situation du pays ne sont jamais suivis de propositions. Quant aux autres, je dirais qu'il nous conduisent en sifflant, en ralant ou en beuglant tout droit vers l'iceberg...

    photo4.JPG

    L'une des inconnue du scrutin est aussi le niveau de l'abstention et je ne peux qu'inviter tout le monde à voter. Je serai Président de mon bureau de vote au 21 rue de Reuilly et j'espère voir au moins autant d'électeurs qu'en 2007.

    Mais si nous voulons battre assurément la droite et mettre fin à 10 ans d'une politique qui a profondément abimé les principes républicains et blessé nos concitoyens, il faut surtout ne pas perdre de vue que le score des perdants du 1er tour est moins important que celui des qualifiés au second, et que le candidat qui devra amener la gauche à la victoire doit être le plus haut possible, et si possible devant Nicolas Sarkozy. Seul François Hollande en est capable... mais il faut voter pour lui dès ce dimanche.

    Et si aucun de mes arguments n'ont suffit, je mets en ligne le dernier message de Francois Hollande avant le 1er tour :


    Hollande par François par francoishollande

  • Grosse mobilisation à Vincennes

    Imprimer

    photo2.JPGNul ne sait combien de personnes ont assisté au meeting de François Hollande sur l'esplanade du Chateau de Vincennes dimanche 15 avril. 50 000, 75 000, 100 000 ? Peu importe, nous ne sommes pas dans une cour d'école et les petits compte d'apothicaire sont indignes du débat politique, ce qui compte c'est que l'émotion, la jeunesse, le dynamisme, l'espérance du changement pour une politique de gauche efficace pour redresser le pays dans la justice n'était pas à la Concorde mais bien autour de François Hollande.photo3.JPG

    Et comme toujours les Radicaux parisiens étaient mobilisés et enthousiastes pour faire gagner le candidat du changement !

    photo.JPG

     

  • Raymond Aubrac écrivait que Sarkozy allait contre les idées de la République

    Imprimer

    C'est avec tristesse que nous avons appris le décès du grand résistant Raymond Aubrac qui avec sa femme Lucie ont écrit parmi les plus belles pages de la Résistance, et aussi les plus tragiques car il fut témoin de l'arrestation de Jean Moulin lors de la réunion du Conseil National de la Resistance à Caluire.

    Les obsèques d'Aubrac auront lieu lundi au Père Lachaise et sa famille, qui n'a pas souhaité que des personnalités politique prennent la parole par peur que ces obsèques soient l'occasion de récupération politique, se désespère d'avoir une réponse sur la présence du président-candidat qui n'a pas daigné les contacter... Ce n'est pas une attitude digne d'un Président, mais cela ça n'étonnera plus personne...

    Je suis d'ailleurs heureux d'apprendre que l'hommage à Raymond Aubrac sera fait par Jean-Louis Crémieux-Brilhac, grand homme de la France Libre aussi que nous avons eu la chance d'accueillir pour une conférence passionnante à la mairie du 12e arrondissement à l'occasion des 70 ans de l'Appel du 18 juin 1940.

    Ce n'est pas par contre de la récupération mais respecter la parole d'un citoyen engagé jusqu'au bout que de rappeler que Raymond Aubrac avait officiellement appelé à voter pour François Hollande :

    "Je suis persuadé que François Hollande Président de la République française rendra au pays sa confiance et qu’il aidera tous les Français à mieux se projeter dans l’avenir. Nous avons besoin de changement. J’ai lu le programme et sans vous commenter les soixante précieuses mesures, je suis convaincu qu’il faut avancer avec l’idée d’un futur positif.

    Sachons saisir notre chance le 22 avril 2012. Croyez-moi, il est la chance du changement. Il est notre chance. Il est la chance de l’avenir. Tout cela doit nous donner envie de nous imaginer en 2050, dans une France meilleure, sereine et engagée."

    (à lire sur le site de François Hollande ici)

    Selon le Monde, Raymond Aubrac avait également séverement critiqué Nicolas Sarkozy. Il avait signé, avec d'autres résistants, l'appel des Glières, regrettant que Nicolas Sarkozy utilise le plateau, ce site emblématique du maquis, pour en faire un lieu de pèlerinage où construire son propre mythe.

    L'appel lui reprochait aussi plus généralement d'abandonner les idéaux développés pendant les années sombres par le Conseil national de la Résistance (CNR) : "Sécurité sociale et retraite généralisée, contrôle des féodalités économiques, droit à la culture et à l'éducation pour tous, une presse délivrée de l'argent et de la corruption, des lois sociales, ouvrières et agricoles."

    Raymond Aubrac allait encore plus loin dans l'admonestation : "La critique essentielle que je fais au chef de l'Etat et au gouvernement n'est pas d'aller contre le programme du CNR, malgré mon attachement à ce programme. Je leur reproche d'aller contre les idées de la République, les idées de démocratie, d'égalité et de ce que nous pensions être le besoin de progrès social." (Passage de témoin, Calmann-Lévy, 2011).

  • Demain on sera sur l'esplanade de Vincennes, Paris 12e !

    Imprimer

    La droite colle des affiches autour de la mairie et elle croit vraiment que les habitants du 12e vont courir à la Concorde écouter le discours d'un président-candidat qui a failli à toutes ses promesses. Même ceux qui ont voté pour lui en 2007 n'y croient plus, les gens en ont assez des discours de stigmatisations dignes de l'extrême-droite.

    Les habitants qui nous parlent lors des porte-à-porte pour le candidat ou lors des tractages nous le répètent et s'il restent des indécis à convaincre à gauche, on croise peu de sarkozystes convaincu.

    Nous on sera sur l'esplanade du chateau de Vincennes dimanche, et pas parce que c'est plus près de chez nous, mais parce que depuis le début le PRG veut un Président humaniste qui rassemble à gauche et au-delà et que nous croyons que seul François Hollande peut ramener la croissance et l'éspérance en France. Le Changement c'est maintenant !

  • Rassemblement festif autour de François Hollande à Paris (Vincennes) le 15 avril

    Imprimer

    Ce dimanche 15 avril marquera un temps fort de la campagne de François Hollande, à quelques jours du 1er tour de l'élection présidentielle. Jusqu'à 100 000 personnes sont attendues pour soutenir le candidat du Parti Radical de Gauche et du Parti Socialiste, pour un meeting en plein air sur l'esplanade du Château de Vincennes, à Paris en lisière de notre arrondissement.


    Programme

    - Des animations seront en place à partir de 12 heures 30 : ateliers pour les enfants, fanfare, stands pour déjeuner ;

    - Dès 13 heures, des groupes musicaux seront sur scène : le groupe Le Bal puis Jacob Desvarieux, du groupe Kassav', et ses musiciens ;

    - François Hollande et Bertrand Delanoë prendront ensuite la parole.

    Pour ce grand meeting national, nous vous invitons à participer massivement à ce moment déterminant pour entretenir et accroître la dynamique qui portera notre candidat à la victoire.


    Nous vous proposons de retrouver les militants radicaux parisiens à 13h00 au niveau de l'entrée du Parc Floral (accessible facilement depuis l'esplanade) pour un "pique nique radical" et nous rejoindrons ensuite ensemble l'esplanade (notez qu'il n'est pas assuré qu'il soit possible d'acheter de la nourriture sur place).

    affiche FH Vincennes.JPG



    Accès :RER A : VincennesMétro 1 : Château de VincennesBus :
    Lignes 56, 112, 114, 115, 118, 124, 210, 318, 325
    Stations Vélib : 12123 (Cours des maréchaux), 12124 (Route de
    l'Artillerie) et 43006 (30 Avenue des Millimes)

    Les Jeunes Radicaux de Gauche seront mobilisés autour de cette mannifestation. Ceux qui le souhaitent peuvent les rejoindre dès 09h30, Place Sainte-Opportune à Paris (métro Châtelet) d'où ils prendrons le RER pour Vincennes (s'inscrire ici ).

  • Venez réclamer votre droit à mourir dans la dignité

    Imprimer

    Le samedi 24 mars 2012, l'ADMD réunira ses forces pour une grande démonstration faite aux pouvoirs publics et aux candidats à l'élection présidentielle du printemps 2012. Conformément au souhait des 48 000 adhérents de l'ADMD et des 94% de Françaises et de Français qui approuvent le recours à l'euthanasie.

     
    Nous Radicaux de gauche, avons inscrit depuis longtemps dans nos programmes politiques le Droit à mourir dans la dignité comme nouveau droit à conquérir pour nos concitoyens.
     
    Admd, rassemblement 24 mars 2012
     
    Lors de la Primaire citoyenne, notre candidat et Président, Jean-Michel Baylet, a été le seul a défendre explicitement ce droit comme l'une des mesures sociétales phares du prochain quinquénat si la gauche parvient aux responsabilités.
     
    Le candidat que nous avons soutenu officiellement au second tour de la primaire et qui est aujourd'hui le candidat du PS et du PRG et le favori à l'élection présidentielle a repris cette proposition dans son projet pour la France.
     
    C'est pour ces raisons et par soutien fraternel envers l'ADMD et ses membres, dont je fais moi-même parti, que nous participerons et appelons les Parisiennes et les Parisiens à se rassembler ce samedi 24 mars 2012 place de la République à partir de 13 heures, puis à rejoindre le Cirque d'Hiver-Bouglione pour une réunion publique avec les représentants des candidats à la présidentielle.
     
    Nous invitons également tous les partisans du Droit à mourir dans la dignité à signer la pétition en ligne de l'ADMD.
     
  • Retour en images sur les évènements municipaux du 50e anniversaire du cessez-le-feu de la Guerre d'Algérie

    Imprimer
    La cérémonie au Monument aux Morts de la mairie a clos les évènements organisés que nous avons organisé à la mairie du 12e en partenariat avec le Comité 12e de la Fédération National des Anciens Combattants d'Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA).
     
    Dans la matinée, notre maire Michèle Blumenthal, moi-même et beaucoup d'élus de la majorité, ainsi que nos deux députés, Sandrine Mazetier et Patrick Bloche, nous nous sommes recueillis avec nos anciens combattants sur la Place du 19 mars 1962 inaugurée dans le 12e lors de la précédente mandature par le maire de Paris, Bertrand Delanoë.
     
    Je note au passage que les élus UMP n'ont pas honoré l'invitation que je leur avait faite en Conseil d'arrondissement de prouver par leur présence l'attachement qu'ils ont pour les membres de la FNACA. Malgré leurs belles paroles, on ne les a vu à aucune des manifestations officielles. Les élus UMP ont affichés ainsi le même mépris que le gouvernement envers tous ces appelés qui les conjurent de reconnaitre enfin le date du 19 mars 1962 comme commémoration officielle de la Guerre d'Algérie.
     
    pic.twitter.com/1tsoe5sA
    Bertrand Delanoë, aux côtés duquel nous étions plus tôt le matin au Père Lachaise avec de nombreux anciens appelées et leurs familles au Monument aux Appelés parisiens ainsi qu'aux victimes de l'OAS, avec beaucoup d'élus municipaux et Conseillers de Paris, de gauche là encore.
    pic.twitter.com/knJpdLr0

    12e en images : 50 anniversaire du cessez-le-feu

    (Article paru sur le site de la Mairie du 12e, crédits photos Mairie du 12e)

    Ce lundi 5 mars a eu lieu en salle des fêtes de la Mairie du 12e le vernissage de l'exposition « La Guerre d'Algérie : 1er Novembre 1954- 19 Mars 1962 », en présence de Michèle BLUMENTHAL , Maire du 12e arrondissement ; de Fabrice MOULIN, Adjoint à la Maire, chargé de la mémoire, du monde combattant et du tourisme ; de Maurice CASSAN, Président du comité d'entente et de la FNACA du 12e ; de Monsieur VIROT, membre de la commission Guerre d'Algérie Jeunesse Enseignement de la FNACA, et de nombreux participants.

    Cette exposition proposée par la FNACA, sera présente en salle des Fêtes de la Mairie du 12e , du 5 Mars au 12 Mars 2012. Elle retrace les phases essentielles de la guerre d'Algérie, et met également en avant certains sujets considérés comme tabous : violences et tortures, femmes dans la guerre, missions humanitaires, etc.

    null

    null

    null

    null

     null

    Ce vernissage fut suivi d'un ciné-débat à l'espace Reuilly, autour du film documentaire « France-Algérie : une histoire en perspective ».
    Cette soirée, a permis, au public très nombreux, de revenir sur cet épisode douloureux de notre histoire, grâce aux interventions de Malika RAHAL (spécialiste de l'histoire de la colonisation française), de Maurice CASSAN, de Christian PREVOTEAU ( membre de la commission Guerre d'Algérie Jeunesse Enseignement de la FNACA), de Thomas CANTALOUBE ( journaliste à Médiapart, spécialiste des questions internationales), et aux anciens combattants présents d'apporter leur témoignage sur cette « guerre sans nom ».

    null

  • Grand Meeting sur l’éducation le 21 mars à 19h00 dans le 12ème

    Imprimer

     

    image-3a8b0.png

    « Un nouveau pacte éducatif entre l’école et la Nation » Le programme de François Hollande pour l’éducation

    Mercredi 21 mars à 19h00 À l’Espace Reuilly, 21 rue Hénard (12e) Métro Montgallet

    1ère partie : table ronde avec les acteurs de la communauté éducative : représentants de parents d’élèves, d’enseignants, d’étudiants et d’associations partenaires de l’école…

     2e partie : interventions de 3 députés membres de l’équipe de François Hollande :
      Patrick Bloche, député de Paris, Pôle « Culture, audiovisuel, médias »
      Sandrine Mazetier, députée de Paris, Pôle « Finances Publiques »
      George Pau-Langevin, députée de Paris, Pôle « Questions sociétales »

  • Tribune de l'adjoint PRG au maire de Paris en charge du Tourisme publiée sur Le+ NouvelObs

    Imprimer

    Tourisme : sous le mandat Sarkozy, la France s'est endormie sur ses lauriers

    LE PLUS. C'est l'un des atouts de la France. Les activités économiques liées au tourisme constituent une part non négligeable du PIB du pays. Un secteur florissant mais négligé par Nicolas Sarkozy depuis son élection en 2007, selon Jean-Bernard Bros, maire-adjoint de Paris chargé du tourisme.

    > Par Jean-Bernard Bros maire adjoint - Paris

    Edité par Sébastien Billard   Auteur parrainé par Aude Baron

    Pour cette élection présidentielle sur fond de crise, d’envolée du chômage et d’explosion des déficits commerciaux, la notion de politique industrielle et avec elle l’indémodable slogan du "made in France" ont fait un retour fracassant dans le débat politique.

    Ainsi, François Hollande a insisté sur la nécessité pour redresser la France de favoriser "la production et l’emploi en France en orientant les financements, les aides publiques et les allégements fiscaux vers les entreprises qui investiront sur notre territoire, qui y localiseront leurs activités". Mais lorsque l’on parle de production française, beaucoup pensent d’abord à l’automobile, l’énergie, l’aéronautique ou encore à ce qu’il reste de sidérurgie, mais rarement au tourisme, cette filière entre industrie et services, aux emplois non délocalisables et dont la France est le leader mondial.

    Et pourtant, avec 41,6 milliards d'euros, la part de la valeur ajoutée du tourisme dans le PIB (6,4 %) dépasse très nettement celle de l’énergie (30), de l’agro-alimentaire (25,7) ou encore de l’automobile (11,2). Et il en va de même pour sa contribution aux échanges extérieurs. Par ailleurs, il emploie près de deux millions de personnes, que ce soit dans l’hébergement, la restauration ou les activités de voyagistes et des emplois induits par la visite de plus de 80 millions de touristes étrangers chaque année.

    Un budget en baisse

    On compte 235 000 PME et TPE liées au tourisme et presque tous les territoires sont concernés. L’industrie des rencontres et évènements professionnels, plus communément appelé tourisme d’affaires, impacte également l’ensemble de l’économie française par l’organisation de salons, foires et congrès internationaux où s’exprime le savoir-faire à la française.

    Or, sous le mandat de Nicolas Sarkozy, la France a eu tendance à s’endormir sur ses lauriers et a perdu des parts de marché. L’action de l’Etat n’est plus à la hauteur de l’enjeu, budget et investissements ont fondu. Et allant au bout de cette logique de désengagement, le gouvernement Fillon a fini par supprimer tout bonnement le ministère du Tourisme et tailler des croupières à Atout France, l’agence de développement touristique de la France. On sait pourtant que lorsque les pouvoirs publics investissent 1 euro dans le tourisme, on compte de 2 à 3 euros de retombées dans l’économie. C’est donc à la gauche de reprendre le flambeau.

    Lire la suite sur le site du +NouvelObs.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu