Avertir le modérateur

mardi, 11 novembre 2008

Levée de boucliers contre la réduction du nombre de commémorations nationales

AP | 10.11.2008 | 18:09

"Je n'ai jamais demandé à ce qu'une date soit supprimée", a assuré lundi l'historien André Kaspi, alors que sa proposition de diviser par quatre le nombre de commémorations nationales fait déjà polémique.

Le rapport de la commission Kaspi installée fin 2007, qui doit être présenté mercredi, souligne que les "commémorations publiques ou nationales sont trop nombreuses". A l'heure actuelle, on en compte une douzaine. La commission propose donc de ne garder que trois dates faisant l'objet d'une commémoration nationale: le 11-Novembre, le 8-Mai et le 14-Juillet.

Parmi les journées de commémoration visées: celle de l'abolition de l'esclavage, fixée par l'ancien président Jacques Chirac au 10 mai. "Attention à ne pas ouvrir la boîte de Pandore et la concurrence des mémoires", a averti lundi le président du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) Patrick Lozès, interrogé sur le sujet après avoir été reçu à l'Elysée par des collaborateurs du président Nicolas Sarkozy.

"Est-ce que ce ne serait pas digne de commémorer l'esclavage? Cela ne serait pas digne de rappeler que l'Etat français a une responsabilité dans la déportation des juifs? Ce ne serait pas digne de célébrer les harkis qui se sont battus pour la France?", a-t-il lancé.

"Il ne doit pas y avoir de concurrence des mémoires" et "nous sommes en train de réfléchir aux ripostes démocratiques que nous pouvons mettre en place", a prévenu M. Lozès.

Dès dimanche, le secrétaire d'Etat à la Défense et aux anciens combattants Jean-Marie Bockel avait pris ses distances avec les conclusions de ce rapport. "Je ne pense pas qu'il faille garder uniquement trois dates", avait-il dit. "Je pense que les autres dates, que ce soit les 12 dates nationales ou d'autres dates encore, doivent pouvoir trouver pleinement leur place dans la mémoire nationale, dans les commémorations".

"Tant qu'il y a des gens qui seront mobilisés autour d'une date, y compris des dates traduisant des événements terribles de la deuxième guerre mondiale comme la Shoah par exemple, eh bien, il faudra préserver ces dates", a ajouté le secrétaire d'Etat. "Peut-être dans un temps ultérieur, certaines dates pourront" se "rapprocher ou être commémorées peut-être tous les cinq ans, tous les dix ans, mais ce moment n'est pas encore venu".

L'UMP a de son côté réaffirmé lundi "son attachement à la commémoration du 8-Mai et du 11-Novembre". "Ces deux dates appartiennent à notre histoire, à l'identité des Français. Le danger, aujourd'hui, n'est pas de trop commémorer mais plutôt d'oublier nos morts", a souligné sa porte-parole Chantal Brunel.

"Les commémorations publiques ou nationales sont trop nombreuses, elles atteignent le nombre de 12, soit deux fois plus qu'en 1999", a souligné lundi André Kaspi sur France-Inter. Selon lui, "trois dates devraient faire l'objet d'une commémoration nationale" -le 11 novembre, le 8 mai et le 14 juillet-, et "les autres dates ne seraient pas supprimés, elles deviendraient des commémorations locales ou régionales". Simplement, "de temps à autre, elles revêtiraient un aspect exceptionnel, comme ce fut le cas en 2004 pour les débarquements alliés de 1944", a-t-il expliqué.

Nicolas Sarkozy avait critiqué pendant la campagne présidentielle la vogue française des journées de commémoration, qui se sont multipliées sous les mandats de Jacques Chirac. Il déplorait alors un certain penchant pour la "repentance". Il n'en a pas moins voulu que le 22 octobre devienne une journée de la commémoration du souvenir de Guy Môquet et de ses 26 compagnons fusillés.

Le chef de l'Etat présidera mardi le 90e anniversaire de l'armistice de 1918 à Douaumont (Meuse). AP

16:55 Écrit par Fabrice Moulin dans Mémoire et Monde Combattant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu