Avertir le modérateur

mercredi, 12 mai 2010

Débranchons les écrans publicitaires

Depuis un mois, Metrobus s’est remis à installer des écrans publicitaires LCD dans les stations du métro parisien. Et pourtant un voeu présenté en mars 2009 par le PRG demandait à la RATP et au STIF un arrêt de la pose de ce nouveau type de publicité intrusive et et une concertation avec les élus parisiens et les usagers. Après son adoption au Conseil de Paris et plusieurs actions en justice lancées par les associations anti-pub, la RATP avait effectivement retiré son matériel.

Mais elle n'a jamais engagé avec nous une quelconque concertation ! Pire, aujourd’hui, le réseau compte une soixantaine de ces panneaux LCD (à cristaux liquides) de 90 cm sur 160 cm, répartis dans quelque 27 stations (Charles-de-Gaulle-Etoile, Argentine, Porte-Maillot, Trocadéro, Palais-Royal…). Et d’ici la fin de l’année, il devrait y en avoir 400 dans 90 stations de métro et de RER ainsi que dans les gares parisiennes, essentiellement à l’intérieur de Paris. Pour le 12e on peut tabler au minimum sur la Gare de Lyon, Nation, Bastille.

Bien que la régie publicitaire de la RATP, Metrobus, s'en défende, ces placards publicitaires high-tech peuvent être sonorisés et pourraient en un rien de temps devenir des écrans publicitaires "espions" puisqu'ils intégrent des capteurs censés compter le nombre de passant qui les regardent et repérer où se pose le regard ainsi qu'un système de transmission bluetooth susceptible d'envoyer des messages publicitaires sur les mobiles des passants. C'est d'ailleurs tout leur intérêt pour les annonceurs. Ajoutons églement que ces écrans LCD sont particulièrement énergivores.

Hier, alors que le Conseil de Paris débattait à nouveau du retour de ces panneaux, l'adjointe au maire de Paris chargé des Transports, Annick Lepetit, a condamné l'attitude de la RATP et relayé les craintes que nous avions formulé : "Métrobus finira bien par installer un jour ces deux fonctions..."

Mais de celà comme du reste, la RATP refuse de parler car elle reprend l'installation sans qu'il 'y ait toujours aucune concertation en vue, comme l'a dénoncé Annick Lepetit : "Depuis un an, la RATP n'a pas bougé".

La RATP n'a d'ailleurs toujours pas répondu non plus à une autre demande récurrente du PRG de fournir des espaces d'affichages pour l'information citoyenne, associative et de tourisme dans les quartiers.

Par contre, on assiste à un infléchissement de la position de l'exécutif de la mairie de Paris qui semble beaucoup plus ferme et exigeant qu'il y a un an. Je me souviens que lorsque j'avais présenté notre voeu en conseil d'arrondissement du 12e, j'avais essuyé les critiques assez violentes et injustes de certains collègues. Espérons que cette détermination nouvelle que l'on sent chez Annick lepetit aura un impact sur la RATP et Metrobus !

Par Fabrice Moulin

16:15 Écrit par Fabrice Moulin dans Conseil d'arrondissement 2008-2014, Politique, PRG, Vie de l'arrondissement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu