Avertir le modérateur

vendredi, 19 octobre 2012

Quand l'UMPPA du 12e a la nostalgie coloniale...

 

Au conseil d'arrondissement du 8 octobre, l'UMPPA a déposé un vœu qui sous des allures anodines fleure bon la nostalgie de la France coloniale. Après le nouveau dérapage de Jean-François Copé et ses "vols de pains aux chocolats par des musulmans" ou les amalgames indécents du maire du 8e, soutien de Fillon, la droite parisienne semble de plus en plus sous influence du Front National. C'est ce que j'ai tenu a dénoncer en répondant au nom de notre majorité et de l'exécutif municipal. Il semble d'ailleurs que mes arguments ont eu leur effet car si la majorité a bien évidemment repoussé ce vœu, seul Valérie Montandon a voté pour, Gérard Rey s'abstenant et les autres UMP ne participant pas opportunément au vote ! En plus d'être irresponsable, la droite du 12e est toujours plus divisée...


Voeu déposé par Valérie MONTANDON, Conseiller de Paris, et les élus du Groupe UMPPA, relatif à la restauration de la statue du Commandant Marchand


Considérant que, l’expédition du commandant Jean Baptiste Marchand qui a traversé l’Afrique du Congo au Nil, de 1896 à 1899, fut une réelle expédition de plus de 6 000 km, d’une durée de 3 ans et qu’elle fait partie intégrante de l’histoire de France,

Considérant que, les ambitions de cette mission ne peuvent pas se résumer seulement à des fins impérialistes ou mercantiles, mais qu’elles furent aussi motivées par un élan humanitaire en apportant notamment de la connaissance à des populations ne bénéficiant pas de moyens techniques, éducatifs ou encore médicaux comme par exemple, les nombreux soins dispensés par le docteur Emily auprès des nombreuses tribus rencontrées,

Considérant que, le retour en France des explorateurs fut triomphal et que cette mission qui fut jalonnée de hauts faits de courage et participa au renforcement de l’unité nationale,

Considérant que, cette mission « appelée mission Marchand » impulsa aussi une nouvelle donne dans le rapport de force franco-britannique et put servir de socle à une nouvelle diplomatie entre les deux pays,

Considérant que, la statue du Commandant Marchand n’a jamais été restaurée après l’attentat anticolonialiste de 1983 et qu’elle est laissée à l’abandon dans un entrepôt de la ville de Paris,

Valérie MONTANDON et les élus du groupe UMPPA émettent le vœu que la ville de Paris restaure la statue du commandant Marchand et qu’un emplacement dans le 12ème  lui soit attribuée.

 

Réponse de Fabrice MOULIN, Adjoint à la Maire du 12ème arrondissement :


« Je ne sais si vous avez écrit vous-même ce voeu mais j’estime la ficelle un peu grosse voire choquante. Vous ne nous avez pas habitué à avoir un tel intérêt pour l’Histoire et la Mémoire dans notre arrondissement. Alors je me pose la question de savoir pourquoi ce voeu et pourquoi maintenant ?

L’Histoire de France est ce qu’elle est. Ne nions pas le passé colonial de la France, passé auquel ont aussi participé de grands hommes de la République, et je me suis toujours opposé à la réécriture de l’Histoire. Mais tout de même ! Donner une dénomination à une rue ou une place, poser une statue est un acte symbolique, a une signification qui transmet un message à nos concitoyens à une époque donnée et dans un lieu donné.

Par exemple, lorsque nous commémorons les 50 ans de la fin de la guerre d’Algérie, nous honorons la Mémoire des appelés et des morts d’une guerre dans une démarche de réconciliation entre deux pays aujourd’hui. Lorsque nous rappelons le souvenir de Félix Eboué dans le 12ème, nous honorons l’apport capital des armées d’Afrique Equatoriale Française dans la légitimation de la France libre du général de Gaulle.

Alors quel est le message que vous souhaitez transmettre ici ?

Tout d’abord vous n’ignorez pas qu’il existe déjà un monument commémorant l’expédition MARCHAND. Il a été érigé en 1934 en face de l’ancien musée des colonies, au palais de la Porte Dorée. Entre parenthèses, ce musée est aujourd’hui devenu la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration qui, comme me le précisait mon collègue Richard BOUIGUE, n'a été inaugurée ou visitée par aucun ministre des gouvernements précédents.

Le monument dont je parle est sculpté et stylisé avec les silhouettes de 6 militaires français, 6 tirailleurs sénégalais et Jean-Baptiste MARCHAND. Sur un bouclier de bronze, les noms de tous apparaissent : le commandant MARCHAND, les 14 militaires français, les 152 tirailleurs sénégalais et votre bon docteur Emily dont vous parlez dans le voeu.

Précisons qu'il y a aussi une rue au nom de la mission MARCHAND dans le 16ème arrondissement, nous ne pouvons pas dire que Paris manque de rappels à cette expédition.


Dans vos considérants vous dites « cette mission dont les ambitions ne peuvent pas se résumer seulement à des fins impérialistes ou mercantiles mais furent aussi motivées par un élan
humanitaire ». Excusez-moi mais la mission MARCHAND n’était pas un élan humanitaire mais une mission stratégique au moment du partage de l’Afrique entre les puissances coloniales. D’ailleurs vous le précisez après. Lorsque je lis « élan humanitaire », je me demande si vous n’êtes pas plus nostalgique de la loi UMP en 2005 sur le rôle positif de la colonisation que du commandant MARCHAND.

Vous écrivez aussi « la mission MARCHAND impulsa aussi une nouvelle donne dans le rapport de force franco-britannique ». Il faut tout de même rappeler que la crise de Fachoda a quasiment abouti à une guerre entre le Royaume-Uni et la France. Finalement l'Entente cordiale a été signée par le gouvernement d'Emile COMBES, mais après que MARCHAND eut été obligé d'abandonner Fachoda et de rentrer en France. Donc on peut toujours dire qu’il s’agit d’une conclusion positive, mais ce n’est tout de même pas extraordinaire! A l’heure où l’Europe actuelle est en crise, nous avons surtout besoin de renforcer les liens de solidarité au sein de l’Union Européenne, alors célébrer la crise de Fachoda me paraît un peu étrange. Certes l’Europe est un compromis mais cela ne me paraît tout de
même pas très heureux de faire cela.


La statue fut retirée lors de la restructuration du square il y a plus de 30 ans. Il s’agit d’une figure de la politique colonialiste du XIXème siècle aussi je ne vois pas quel message vous souhaitez transmettre avec ce voeu ?

Des citoyens peuvent avoir cette demande, cela peut se comprendre mais un parti politique qui se dit républicain, selon moi doit se montrer responsable. Personnellement, je vois dans ce voeu un symptôme de la course du "plus à droite que moi tu meurs" à laquelle vous vous livrez au sein de l’UMP depuis que Nicolas SARKOZY en a pris la présidence. Il s’agit d’une compétition qui "altère le pacte républicain". C’est bien la première fois que je cite François BAROIN mais je le fais ce soir.

Je souhaitais vous dire enfin que vous avez tout de même fait un heureux avec ce voeu puisque la première personne qui m’a parlé dans l’arrondissement de cette statue, quasiment avec vos mots d’ailleurs, est le candidat aux dernières législatives du Front National.

Vous comprendrez qu'au nom de l'exécutif et de mon groupe j’invite nos amis et collègues à voter contre ce voeu. »

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu