Avertir le modérateur

mardi, 04 décembre 2012

Du Protocole républicain, des desiderata et division de l'UMP

Conseil d'arrondissement du 3 décembre : Valérie Montandon, conseillère de Paris UMP, a posé une Question orale :

"Lors des commémorations du 11 novembre dernier dans le 12 eme arrondissement, le titre des élus de l’opposition n’a pas été annoncé lors du dépôt des gerbes de fleurs devant le monument aux morts. Pourquoi ce manque de courtoisie républicaine ?"

Voici ma réponse, dont la conclusion a visiblement fait des heureux au-delà des rangs de la majorité :

"Madame Montandon, vous ne cesserez de me surprendre.

Vous exprimez soudainement le désir en cette fin d’année 2012 de poser nommément une gerbe aux commémorations de notre arrondissement, alors que ce n’était pas le cas pendant toutes les années précédentes de cette mandature et encore moins de la part de monsieur Casa.

Il connaissait les usages républicains auxquels vous vous référez, et sachez que je suis tout autant attaché au respect de la tradition républicaine.

Or justement le protocole français est régi par le décret n°89-655 du 13 septembre 1989, modifié le 15 novembre 2008, relatif aux cérémonies publiques, préséances, honneurs civils et militaires « Lors d’une cérémonie officielle, le dépôt de gerbe est réservé, par tradition républicaine, aux seules autorités publiques ainsi qu’aux organisations d’anciens combattants ».

Le protocole ne prévoit pas le dépôt de gerbe nominative.

C’est pourquoi le 11 novembre, Madame BLUMENTHAL et moi-même, en tant qu’adjoint en charge de la mémoire combattant ont déposé une gerbe au nom de la Mairie du 12e et donc de tous les élus de la municipalité.

Donc rassurez-vous, Mme Montendon, c’est aussi en votre nom que nous déposons la gerbe municipale.

L’organisation protocolaire étant confiée au Comité d’Entente, je lui soumettrais la question de savoir comment les élus qui le souhaitent pourraient déposer une gerbe en marge des cérémonies.

Mais avouez que si tous les élus déposaient nommément une gerbe cela ralentirait considérablement les cérémonies et leur donnerait un caractère ubuesque.

Devrais-je moi-même déposer une seconde gerbe en mon nom propre ou au nom du Parti Radical de Gauche, et mes 25 collègues de la majorité à la suite, et d’autres en leur nom, ou de l’UMP canal Copé ou du R-UMP Fillon ?

Ce sont les Maires et Présidents des autorités publiques qui désignent leur représentant.

C’est ainsi monsieur Romero, conseillé régional, élu dans le 12e, qui a déposé la gerbe au nom Jean Paul Huchon. Et ce n’était pas à un autre conseillé régional pas même élu à Paris de s’en arroger ce droit.

Quant à madame Mazetier c’est en qualité de députée réélue de notre arrondissement.

Et pour finir, je vais vous dire ce qui a véritablement choqué dans le rang des anciens combattants, et même dans vos rangs. C’est qu’une personne qui n’a aucun mandat ni droit ni titre, autre que candidat UMP battu en juin 2012, se glisse entre les élus, les présidents d’associations et le commissaire de Police de l’arrondissement pour saluer les drapeaux! Cela c’est contraire à l’usage républicain.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu