Avertir le modérateur

lundi, 07 mai 2012

Hollande Président ! Jour de victoire et nuit de fête à Paris

La foule en liesse rassemblée à la Bastille cette nuit pour fêter la victoire de François Hollande et de la gauche à la présidentielle était représentative de la France fraternelle, généreuse et plurielle qui nous est chère, bien loin du repli sur soi et du nationalisme prôné par Nicolas Sarkozy et la droite dans l'entre-tour de la campagne présidentielle.

A entendre et à voir le nombre de Marseillaise et de drapeaux français dans les rues cette nuit autour de la Bastille, il ne fait nul doute que notre nouveau Président saura faire au contraire concilier amour de la patrie et respect de tous les citoyens sans distinction d'origine ou de religion.

Il régnait cette nuit une ambiance un peu surréaliste de pays libéré d'une tyrannie, avec des jeunes votant pour la première fois criant leur bonheur de "virer Sarko". Il est vrai que le vote des Français a montré à quel point ils souffraient et étouffaient sous le règne de dix ans de la droite au pouvoir et cinq années éprouvantes de sarkozisme qui pour beaucoup a rimé avec injustice sociale, brutalité et excès du pouvoir et privilèges pour les plus fortunés.

Cette exaspération et ce souhait de changement ont trouvé leur traduction politique à gauche dans le score donné à François Hollande, incontestable avec 55,60 % à Paris où il est le premier candidat de gauche à une élection présidentielle arrivé en tête dans la capitale.

Nous, Radicaux de Gauche, avions fait le pari du rassemblement en participant aux primaires citoyennes avec Jean-Michel Baylet et en y soutenant Hollande dès le second tour, car c'était pour nous le candidat le plus a même d'incarner un sursaut républicain et laïque face à la droite dévoyée, de proposer comme les Radicaux un programme crédible pour redresser l'économie dans la justice, et de réunir une majorité de Français beaucoup plus large que sa seule famille socialiste. Non seulement cette victoire du 6 mai confirme la justesse de notre choix mais la dynamique de rassemblement créée dès novembre puis au 1er tour a beaucoup joué pour montrer aux Français que la victoire de la gauche était enfin possible. Je salue d'ailleurs la mobilisation de nos élus et militants et jeunes radicaux parisiens tout au long des derniers mois, comme le prouvent les images de nos drapeaux jaunes PRG dans tous les meetings du candidat.

Dans le 12e, l'adhésion à François Hollande est encore plus nette avec 59% des voix au second tour.

Le changement voulu par François Hollande doit maintenant pouvoir s'appuyer sur une majorité de progrès qui soutienne clairement son action et son gouvernement, que nous espérons représentatif de la diversité et des toutes les sensibilités de la gauche. Chacun a gauche doit prendre ses responsabilités, mettre les mains "dans le cambouis" pour servir le peuple, être constructif et non pas se complaire dans la facilité d'une posture tribunitienne. C'est donc logiquement que le PRG et le PS présenteront des candidats communs aux législatives des 10 et 17 juin partout en France. A Paris, notre conseiller de Paris Gilles Alayrac portera les couleurs de la gauche dans la 13e circonscription (15e ardt.) où il est en capacité de battre le président du groupe UMP Jean-François Lamour. Dans le 12e, nous soutiendrons la candidature des députés sortant Sandrine Mazetier (6e circo) et Patrick Bloche (7e circo).

Par Fabrice Moulin

22:56 Écrit par Fabrice Moulin dans Campagne présidentielle 2012, Politique, PRG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu