Avertir le modérateur

Campagne municipale 2014 - Page 6

  • Municipales à Paris: et pourquoi pas des primaires ouvertes?

    PARIS, 17 janvier 2013 (AFP) - Le projet de calendrier pour la primaire devant désigner le candidat de la gauche à la mairie de Paris prévoit que les candidats se déclarent au plus tard en mars, et que la primaire se tienne en juin, a-t-on appris jeudi auprès du premier secrétaire de la Fédération, Rémi Féraud.


    Ce projet de calendrier, présenté mercredi lors d'un bureau fédéral, devrait être adopté début février par la Fédération, puis être validé rapidement par les instances nationales du parti.
    "Il s'agit de savoir assez vite qui est candidat et d'avoir un temps de campagne réel entre mars et juin", a dit le maire du Xe arrondissement.
    Selon M. Féraud, ce projet de calendrier fait largement consensus au sein du PS.


    L'une des rares voix discordantes est celle du député Jean-Marie Le Guen, qui envisage de se présenter face à la première adjointe du maire de Paris Anne Hidalgo, candidate déclarée depuis septembre.
    "Je suis en désaccord avec ce calendrier (...) précipité et irréaliste sur le plan politique", a-t-il déclaré à l'AFP. M. Le Guen estime que la primaire arrivera trop tôt par rapport au travail d'élaboration du projet et à la définition de la stratégie politique du PS à Paris.
    Il reproche à la direction du PS de ne pas l'avoir consulté, pas davantage que ne l'ont été les partenaires du PS écologistes et du Front de gauche.
    "Toute cette direction, c'est une mise en demeure systématique et généralisé de tout le monde", a-t-il dit.
    M. Le Guen n'exclut pas pour autant de se présenter à cette primaire.


    EELV Paris devrait décider de sa stratégie le 23 février, selon le maire EELV du IIe arrondissement Jacques Boutault. Lui-même n'est pas favorable à la participation des Verts à une primaire, "alors qu'on n'a pas débattu du programme". "Il ne peut pas être question d'un candidat commun si on ne s'est pas mis d'accord sur un programme", souligne-t-il.


    Le Front de gauche décidera quant à lui en juin s'il fait des listes autonomes ou communes avec le PS, ce qui exclut sa participation à la primaire dans le calendrier actuel.


    Le Parti radical de gauche s'est pour sa part dit "prêt et disposé" à participer à la primaire "à partir du moment où il y (aura) une vraie discussion sur les modalités". "Nous avons toujours été pour des primaires ouvertes aux municipales. La primaire à la présidentielle a été un beau succès populaire, qui nous a permis de faire connaître nos idées", a déclaré le porte-parole de la fédération de Paris Fabrice Moulin.


    sl/jlp/DS

    ELECTIONS-MUNICIPALES-PARIS-PARTIS-PS - 17/01/2013 19h11 GMT - AFP

  • Transports : harmonie parfaite entre le PRG et Anne Hidalgo

    Le projet d'Anne Hidalgo pour un Paris qui Ose en 2014 a adopté beaucoup d'éléments programmatiques développées depuis juin dernier par les Radicaux de gauche, dans tous les chapitres mais surement jamais autant que dans celui consacré aux transports et à la mobilité.

    Il s'agit d'ailleurs pour s'en convaincre de relire les propositions municipales du PRG Paris "Faire le Pari(s) d'avenir" (à consulter ici) ou l'intervention que j'avais fait sur ce thème lors de leur présentation le 25 juin au théâtre de l'Européen, devant Anne Hidalgo (lire ici).

    Déjà au cours des 2 précédentes mandatures, le PRG avait eu une véritable action dans la majorité municipale pour promouvoir des solutions innovantes qui puissent proposer des alternatives aux véhicules automobiles polluant tout en évitant de stigmatiser leurs usager.

    Je citerai par exemple l'extension des horaires des métros jusqu’à 2h le week-end obtenue suite à plusieurs vœux de nos élus, l'attribution par la Préfecture de 1500 licences de taxis supplémentaires et la modernisation des services, où bien l'aménagement des Berges de la Seine qui était dans notre projet dès 2001.

    Aujourd'hui on peut même parler d'harmonie parfaite entre la philosophie par le PRG Paris depuis toujours et celle de la candidate qui conduit nos listes.

    Ainsi pour résumer le projet porté par Anne Hidalgo, la mobilité sera électrique, avec des véhicules partagés, des transports en communs novateurs et de haute qualité, et des mobilités douces afin que tous les modes de transports cohabiteront de manière harmonieuse : piétons, cyclistes, automobilistes, deux-roues, usagers des transports en commun.

    On y retrouve donc beaucoup de nos propositions, et beaucoup concernent le 12e.

     Elle a repris en premier lieu le concept que nous proposons depuis 2008 pour faire la troisième étape de la « révolution » des modes de transports partagés, avec le chainon manquant entre Vélib et Autolib : la création de Scootlib, des scooteurs électriques en libre-service. Ce nouveau service, sécurisé, permettra à la fois de répondre à une demande des jeunes actifs qui ont choisi aujourd'hui en deux-roues motorisés tout en mutualisant les véhicules en circulation, donc en réduisant le nombre et l'encombrement, à la manière d'Autolib.


    Anne Hidalgo a aussi pris en compte la place acquise dans notre ville par les deux-roues motorisés en annonçant la création de 20.000 places de stationnements supplémentaires, tout en gardant la gratuité en surface.

    Présent de le "Pari(s) d'avenir" également, le Pari(s) de l'électrique, qui se concrétise par exemple l'idée de réserver à horizon 2020 une voie réservée à l’électrique et au co-voiturage. Nous la proposions sur le périphérique, le choix se porte finalement sur les autoroutes d'accès à Paris, mais l’objectif d'incitation à l'achat d'un véhicule électrique reste le même, tout comme la volonté de créer dans tous Paris des bornes de recharges.

    Une autre de nos revendications anciennes est portée aujourd'hui par nos liste de rassemblement : il s'agit de l'ouverture des métros la nuit! L'objectif, dans le cadre d’une dialogue sociale respectueux bien entendu est d'ouvrir les lignes 1 et 14 (déjà 100% automatisées) toute la nuit en première étape le weeke-end puis la semaine, et à terme un réseau de 6 à 8 lignes de métro et RER ouvert 24h/24.

    Nous avions proposé le développement de téléphérique qui permet de relier des quartiers en passant au dessus d'obstacles physiques, comme des rails de chemin de fer, le périphérique ou bien encore la Seine. Anne Hidalgo propose d'étudier une liaison entre la gare de Lyon et les gares d’Austerlitz 

    Les taxis sont depuis longtemps au cœur de nos préoccupations comme de celles des Parisiens et nous proposons avec Anne Hidalgo de les rendre plus visibles avec une couleur unique pour les taxis et plus écologiques des subventions pour l’achat de taxis hybrides ou électriques.

    Enfin, Anne Hidalgo a repris tel quel dans le projet la création d'un pass Navigo « Universel » qui permettra avec une seule carte d'utiliser tous les modes de déplacements (métro, RER, autolib, vélib, scootlib, etc.)

     

    Notons qu'Anne Hidalgo a annoncé le doublement du parc de Vélib va voir sa capacité doubler, et nous continuerons de porter l'idée d'y associer plus étroitement les entreprises pour inciter les salariés à utiliser les transports partagés.

    Je me réjouis enfin que le projet que nous portons avec Catherine Baratti-Elbaz veuille améliorer la liaison entre le métro et la gare de Bercy.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu