Avertir le modérateur

  • La ZAC Bercy-Charenton, avoir l'ambition d'un quartier innovant

    Imprimer

    Conseil d'arrondissement du 18 juin 2018 : à l'ordre du jour création de la ZAC Bercy-Charenton pour la création d'un nouveau quartier de logements, de bureaux et d'équipements publics.

     

    Nous voici à une étape décisive dans un projet d’aménagement urbain emblématique pour notre arrondissement et pour Paris et nous devons faire preuve de responsabilité.

    Nous en discutons depuis plus de deux mandatures et je ne peux pas aujourd’hui ne pas avoir une pensée émue pour notre collègue et ami François Pellegri, adjoint à l’urbanisme de 2008 à 2014, qui nous a quitté.

    Bercy-Charenton est un projet emblématique car il occupe une des dernières réserves foncières importantes de Paris et qu’en même temps il dépasse les frontières intramuros.

    Et nous savons que c’est à l’échelle métropolitaine du Grand Paris qu’on pourra demain créer des logements et notamment du logement social.

    Comment pourrait-on aujourd’hui s’opposer à l’opportunité de créer près de 13000 emplois et loger 9000 personnes ? De rééquilibrer l’est parisien par l’arrivée d’activités ? Ainsi qu’aux équipements et infrastructures publics qui vont désenclaver les quartiers de Bercy et Vallée de Fécamp et créer un véritable « bout de ville » avec la commune riveraine de Charenton-le-Pont ?

    Reste que Bercy-Charenton a beaucoup évolué au cours des années, et jusque dans la procédure d’enquête publique, et son ampleur et notamment la construction de 6 Immeubles de Grandes Hauteurs, 6 tours (n’ayons pas peur des mots), suscite des craintes qu’il faut savoir écouter et apaiser.

     

    Ne mimons ni les lubies ni les conservatismes du passé.

    Beaucoup reste à faire pour s’assurer que l’objectif affiché d’un « quartier résilient exemplaire » devienne une réalité et cela dépendra du détail des orientations stratégiques définies conjointement par la Ville et l’aménageur concessionnaire.

    Même si le choix de faire des tours de plein pied évite les déboires de l’urbanisme de dalles, il faudra anticiper pour ne pas reproduire les mêmes erreurs, et notamment les détériorations et la désaffection dans le temps.

    Ces six tours qui devaient à l’origine être mixe entre habitation et bureaux et seront finalement 3 d’habitations et 3 de bureaux.

    Il faudra donc veiller à ce que ces tours soit d’une qualité architecturale, énergétique et écologique hors-pair mais aussi perdurent pour le bien-être de ces habitants, et pour cela que les charges d’entretien soient supportables.

    Le Commissaire enquêteur avait recommandé de baisser à 50% de logements sociaux le total de logements, au profit de logements intermédiaires disponibles à la vente et/ou de logements en accession à la propriété.

    Il a été décidé de faire 57% de logements sociaux.

    Notamment pour garantir des charges locatives soutenables, il faudra donc mixer les profils à travers la programmation comme lors des attributions pour les destiner majoritairement aux classes moyennes, dont les difficultés de logements à Paris sont connues, ainsi qu’aux étudiants.

    Afin de garantir également une bonne mixité sociale, la programmation devra tendre au-delà de 20% de logements intermédiaires à la vente et en accession à la propriété ou Bail mobilité y compris dans logement social.

    La maire de Paris a annoncé que les logements sociaux seraient 100% accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite. Mais comment les rendre adaptables à tout type de handicap et répondre aux attentes des familles sur une meilleure proportion des pièces ?

     

    En raison de sa forte densité le projet nécessitera l'attention quant aux surfaces affectées aux espaces verts et à leur qualité de traitement.

    Il faudra s’assurer que la sécurité dans ce nouveau quartier soit intégrée dès la programmation avec une logique constante de prévention situationnelle, pour éviter les effets labyrinthes de ruelles et coursives des « villes nouvelles », et en veillant à ce que les pieds d’immeubles de bureaux et également les tours accueillent commerces, artisanats, services et restaurants, pour animer la voie publique en journée comme en soirée.

    Les 12000 m2 de programmes hôteliers sont à ce titre une bonne nouvelle pour renforcer l’attractivité commerciale et touristique du quartier de Bercy.

    Enfin nous devons nous projeter dès sa conception dans un futur quartier à la pointe de l’innovation et de la ville résiliente et connectée à horizon 2030, en terme numérique comme de mobilité : avec de vrais axes piétonniers adaptés aux situations de handicaps, poussettes, etc., des revêtements de voirie pour réduire les niveaux sonores constatés, ou à énergie positive, dans la gestion de déchets, pourquoi pas des garages vélo sécurisés, des navettes électriques voire des véhicules autonomes.

     

    En conclusion, c’est sur cette ambition d’un projet résolument tourné vers l’avenir que j’appelle à voter favorablement à la création d’une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) sur le secteur Bercy Charenton (12e), et au vœu demandant la création d’une piscine publique dans le secteur de la ZAC demandée par les habitants de l’arrondissement.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu