Avertir le modérateur

dimanche, 04 mars 2012

François Hollande, le candidat le plus "radical" depuis 1981

Si je dis que François Hollande est un candidat "radical", ce n'est pas parce qu'il vient d'annoncer la création d'un taux marginal d'imposition à 75% au dessus de 1M€ de revenu. Bien qu'avec Joseph Caillaux, les Radicaux sont à l'origine de l'impôt progressif sur le revenu et que surtaxer les très hauts revenus me semble juste au regard de leur augmentation dans le contexte de crise actuel.

Si François Hollande est le candidat le plus "radical" depuis 1981, c'est bien entendu au sens où nous Radicaux de gauche nous définissons le radicalisme, c'est à dire un républicanisme réformiste, épris de progrès et de justice sociale, héritier du parlementarisme de la IIIe République et des combats pour la laïcité, et non au sens de la "gauche radicale" des trotskistes.


Et oui, bien qu'il fut premier secrétaire du parti socialiste pendant 10 ans, François Hollande est le premier candidat à la présidentielle a représenter aussi nettement notre courant de pensée, depuis Michel Crepeau, député-maire de la Rochelle et candidat du MRG en 1981 qui devint le premier ministre de l'environnement de gauche après l'élection de François Mitterrand. Certes, nous avons présenté Christiane Taubira en 2002 et celle-ci a défendu avec ferveur et éloquence nos valeurs d'humanisme et de fraternité mais le rôle un peu trop réducteur de "candidate de la diversité" que lui ont fait jouer les médias avait réduit la porté de notre message et de notre projet.


Il est amusant d'ailleurs de voir que le radicalisme de François Hollande est souligné par la presse et les politologues, par exemple dans cette excellente analyse d'Alain Duhamel (tribune à lire ici dans Libé). Il est admis et revendiqué par le candidat lui-même, comme lorsqu'il célèbre la mémoire d'Henri Queuille, député radical de Corrèze, membre du Comité national de la Libération et plusieurs fois président du Conseil (à lire ici dans Ouest France), ou lorsqu'il cite en exemple une figure tutélaire du radicalisme, Pierre Mendès-France.


Mais c'est surtout dans les valeurs et les propositions défendues par le candidat du PS et du PRG qu'on retrouve l'ADN radical. Faisons-en un petit inventaire non exhaustif.


Tout d'abord le retour de la République comme pivot de l'action de la gauche. Non pas une République confisquée par un clan ou d'exclusion de l'autre comme la prône Nicolas Sarkozy, encore hier à Bordeaux, mais la pratique du pouvoir apaisée, la volonté de rassembler les Français, l'Etat impartial tel que défendu au même moment à Dijon par François Hollande. Il s’est inscrit dans l’héritage de l’histoire républicaine de la France depuis 1789 et il a promis d’appliquer vraiment l’article 1 de notre Constitution : «La France est une République indivisible, démocratique, laïque et sociale.» Très important pour nous aussi, l'annonce d'un acte III de la décentralisation qui rende aux collectivités leur autonomie dans le cadre d’un Etat renforcé.


La proposition d'inscrire dans la Constitution les principes de la loi de 1905 de séparation de l'Eglise et de l'Etat est aussi, je l'espère, une réappropriation de la laïcité par la gauche, que nous appelions de nos voeux depuis longtemps pour ne pas laisser les extrêmes (et l'actuel ministre de l'Intérieur) s'en servir comme d'une arme de discrimination. Charge à nous de rester vigilants pour que dans la gestion locale cette défense de la laïcité reste fidèle à ses principes (c'est-à-dire n'oublie pas l'article 2 de la loi de 1905) et ne renforce pas les communautarismes.


Nous qui sommes fédéralistes européens, nous ne pouvons que nous féliciter que François Hollande propose un nouvel accord politique lançant une nouvelle étape de l’intégration financière, économique et politique de l’Europe pour achever la construction de la zone euro. Et qu'il veuille renégocier le mécanisme européen de stabilité (MES) pour y intégrer une politique commune de croissance, mais sans pour autant "jeter le bébé avec l'eau du bain" comme nous y invite les eurosceptiques de tous bords, c'est-à-dire nier les efforts nécessaires de maîtrise des dépenses.


Les propositions d'Hollande sur l'économie et la fiscalité sont aussi les nôtres. Le plus marquant est l'ensemble des mesures pour soutenir les PME/TPE, considérées enfin comme moteur de la croissance et de l'emploi  (alors que les socialistes insistaient habituellement sur le rôle de l'Etat), ainsi que la reprise de la proposition de Jean-Michel Baylet pendant les primaires : moduler le taux d'imposition sur les sociétés en fonction de la taille de l'entreprise. La fusion de l'IR et de la CSG est aussi une vieille revendication du PRG.


Enfin abordons les questions sociétales. Jean-Michel Baylet, président du PRG et notre candidat à la primaire, fut le seul à oser y défendre clairement le Droit à mourir dans la dignité, qui est un nouveau droit offert à nos concitoyens (et n'a rien à voir avec l'euthanasie, rappelons-le), comme le mariage pour tous, l'adoption par des parents homosexuels ou le droit de vote des étrangers. Et cette proposition a été reprise et est défendue aujourd'hui publiquement par François Hollande.


Cette convergence entre nos idées et le candidat Hollande était palpable dès son entrée en campagne pour les primaires. C'est pour cela qu'après avoir défendu les idées de Jean-Michel Baylet au premier tour, je n'ai pas hésité une seconde à soutenir la candidature de Hollande au second tour et milité auprès des membres du Bureau national pour que le PRG se range officiellement derrière lui. J'ai déjà dit ici (à lire ici sur mon blog) que c'était le choix de la cohérence pour nous Radicaux et je crois que la cohérence radicale du projet porté par François hollande jusqu'à présent me donne raison.


Par Fabrice Moulin

17:31 Écrit par Fabrice Moulin dans Campagne présidentielle 2012, Laïcité et loi de 1905, Politique, PRG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu