Avertir le modérateur

mardi, 11 octobre 2011

Jouanno, Laffineur, retour sur le passage de 2 ministres sarkozistes dans le 12e

La semaine passée, j'ai eu par deux fois l'occasion de croiser la route de 2 représentants de la Sarkozie dans notre arrondissement, actuel ou récent membres du gouvernement, et de constater que les campagnes sont lancées...

***

1) Tout d'abord, la présidentielle de 2012 où la droite relance la démagogie électorale pour promettre qu'elle fera la prochaine fois tout ce qu'elle avait promis en 2007 !

Exemple avec Marc Laffineur, nouveau Secrétaire d'Etat au Monde combattant venu clore l'Assemblée générale de l'UFAC (Union française des associations de combattants et de victimes de guerre), réunie à l'Espace Reuilly le 6 octobre, dont j'accueillais au nom de notre mairie les membres.

Pendant 5 ans, cette fédération d'association influente n'a pas toujours été gratifiée d'une visite ministérielle, surtout du temps d'Hubert Falco, peu intéressé par le job et régulièrement représenté par son Directeur de cabinet.

A 8 mois de la Présidentielle, Marc Laffineur a fait le déplacement pour annoncer le relèvement de la retraite du combattant à 48 points d'indice, revendication ancienne et promesse de 2007 de Nicolas Sarkozy était enfin inscrite au budget 2012 ! C'est une bonne nouvelle pour le Monde combattant qui n'a que trop attendu et ressent comme une course contre la montre malsaine les tergiversations du gouvernement alors que les rangs des combattants retraités s'amenuisent. Mais comment ne pas s'étonner que cette mesure soit prisé maintenant, après 5 ans de renoncement et alors que le gouvernement prône la rigueur. Comment ne pas craindre qu'en cas de réélection de Sarkozy un collectif budgétaire efface les belles promesses d'aujourd'hui!

Surtout quand on entend le Ministre déclarer que toute les autres revendications des anciens combattants sont à l'étude, qu'il y est favorable mais qu'il ne peut pas leur répondre avant les élections...

Les anciens combattants sont influents et surtout beaucoup plus critiques envers Sarkozy et le gouvernement qu'on pourrait le penser. Et pour la droite, l'opération "reconquête" a commencé !

2) La campagne des législatives et celle des municipales de 2014, déjà, qui démarrent dans le 12e où Chantal Jouanno semble de plus en plus s'implanter. J'ai en effet eu la surprise de voir s'inviter l'ex-ministre à l'inauguration du Marché des Pays de l'Aveyron samedi 8 octobre, où d'après le président de la Fédération Nationale des Amicales Aveyronnaises (FNAA), elle n'était ni invitée, ni attendue, ni annoncée!

bercy 12 009.jpgAprès la défaite de la liste qu'elle conduisait à Paris aux régionales de 2010, l'échec face aux dissidents et aux centristes de la liste UMP officielle qu'elle conduisait en 2011, la sénatrice filloniste lorgne clairement sur le 12e.

Et on ne peut pas lui donner tort de se préparer car après 2 crashs pathétiques qui l'ont précédée sur le sol du 12e, Klarsfeld et le tandem Lagarde-Cavada, elle a peut-être compris qu'il valait mieux ouvrir son parachute assez longtemps avant d'atterrir. Mais vu le bras d'honneur que lui ont adressé Pierre Charon et une partie des grands électeurs de droite aux sénatoriales, je ne sais pas si l'opposition UMP de l'arrondissement l'accueillera avec des fleurs ou des baïonnettes.

Coïncidence ou pas, Chantal Jouanno est tout de même arrivée avec l'ancien maire du 12e, Jean-François Pernin, que j'ai vu coaché son fils à la politique locale... Rappelons que Jean-François Pernin avait succédé à son père, Paul Pernin, est-ce à dire qu'il espère remettre sa lignée aux commandes de notre arrondissement ? Je ne suis pas sûr que la politique dynastique fonctionne encore dans l'électorat parisien !

Et à voir le fiston refuser le bon aligot qui nous était offert de bon matin par les organisateurs du marché, pas sûr non plus que la dernière génération des Pernin soit prête ! Mais nul doute que les Pernin s'y préparent.

Malgré cette présence forte de personnalités de droite autour du ruban inaugural, le Président de la FNAA, Gérard Paloc, a rappelé dans son discours en me citant l'attachement de notre mairie à l'Aveyron et son marché de pays à Bercy ainsi que celui du maire de Paris, Bertrand Delanoë (PS), et de son adjoint au tourisme Jean-Bernard Bros (PRG), deux autres aveyronnais de paris qui visitent chaque année le marché le dimanche.

***

Ces 2 évènements, auquel s'ajoute l'annonce de la remise en route du comité de liaison entre les groupes UMP et Centristes au Conseil de Paris, m'inspirent une réflexion : la droite au niveau national comme local s'organise, après le temps des divisions et des tâtonnements, elle va elle aussi se remettre en ordre de bataille. Laffineur se prétend d'une droite humaniste à l'inverse de la droite populaire. Jouanno n'est ni Lagarde, ni Cavada, c'est une politique, et elle peut peut-être réussir à trouver la formule pour conquérir un électorat "bobo-centriste". A gauche comme à droite, c'est au centre que vont se jouer les futures batailles, et c'est par la conquête du centre que se fera la victoire. Préparons-nous.

Par Fabrice MOULIN

19:10 Écrit par Fabrice Moulin dans Aveyron, Mémoire et Monde Combattant, Politique, PRG, Vie de l'arrondissement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu