Avertir le modérateur

lundi, 25 juillet 2011

Le 12e a besoin d'hôtels

Alors que les vacances arrivent, un petit retour sur l'hôtellerie pairsienne et son intérêt pour les habitants.

Mon collègue Gilles Alayrac, conseiller de Paris PRG du 15e arrondissement explique dans un article du Parisien (à lire sur son blog) qu'il faut renforcer la capacité hôtelière de Paris pour le tourisme d'affaires.

Il a non seulement raison mais plus généralement, à côté d'autres formes d'hébergements, la création d'hôtels est une necéssité pour faire face face à la hausse continue de la fréquentation touristique de la capitale mondiale du tourisme, que ce soit la clientèle d'affaires ou de loisirs. La mairie de Paris estime qu'il manque 7500 chambres d'hôtels. C'est pourquoi nous avons lancé en 2008 un Plan hôtelier parisien qui concerne tous les arrondissements de Paris et plus globalement Paris Metropole et la petite couronne.

J'ai d'ailleurs fréquemment soutenu auprès de mes collègues en tant qu'adjoint au tourisme la nécessité d'intégrer des hôtels, à côté d'autres équipements, dans les planifications urbaines du 12e. Dans le 12e, ce plan se traduit ainsi par des projets d'hôtels encouragé par la municipalité, comme au 13 rue de Reuilly (avec une crèche muncipale au rez-de-chaussée), ou dans le futur quartier Bercy-Charenton ou encore le Grand Projet de Renouvellement Urbain de la Porte de Vincennes. Avec 2 gares, Bercy et Gare de Lyon, le quartier Saint-Emilion ou Aligre, le quartier de Bastille et ses espaces verts et son bois, notre arrondissement a tout pour devenir un pôle majeur d'attraction touristique de la capitale et attirer un flux de visiteurs bénéfique aux commerces, cafés et restaurants.

Ces création d'hôtels sont une aubaine pour les quartiers car ils créent des emplois en nombre et diversifiés (qui vont de sans qualification à grands diplomés),  de l'activité économique dans la capitale (et déjà lors de la construction) et des rentrées fiscales (notamment la taxe de séjours), de l'animation et une ouverture sur le quartier (contrairement aux bureaux qui sont vides pour la plupart après 19h). Surtout lors de l'exploitation de l'établissement, notre municipalité insiste pour que le développement économique bénéficie aux quartiers, notamment dans le choix des fournisseurs : les boulangeries ou les pressings.

11:30 Écrit par Fabrice Moulin dans Economie et Tourisme, Politique, PRG, Vie de l'arrondissement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu