Avertir le modérateur

jeudi, 14 juillet 2011

Je soutiens Jean-Michel Baylet aux primaires

Depuis le 13 juillet, Jean-Michel Baylet, président du Parti Radical de Gauche, est officiellement candidat aux primaires du PS, que nous souhaitons ouvertes et citoyennes, et en tant que Secrétaire national du PRG et élu radical de gauche parisien, je soutiens sa candidature, les valeurs et les propositions qu'il porte. Les étrangers qui n'ont pas le droit de vote en France adhérents au PRG et les jeunes de moins de 18 ans adhérents aux Jeunes Radicaux de Gauche pourront voter aux primaires les 9 et 16 octobre prochain. Rejoignez-nous.

Fabrice Moulin.

Déclaration de candidature

de Jean-Michel BAYLET

La Gauche solide

mercredi 13 juillet 2011

La gauche solide

J’ai décidé d’être candidat à l’élection primaire où la gauche a rendez-vous avec le pays, les 9 et 16 octobre prochains.

Je le fais à la demande des instances du Parti Radical de gauche, mais aussi avec la plus ferme détermination personnelle.

Je le fais avec une très grande humilité en raison de l’importance de l’enjeu mais avec la plus grande fierté des valeurs radicales qui ont irrigué et nourri la République depuis si longtemps.

Par cette candidature, j’entends défendre le principe de justice qui est au cœur de la pensée radicale notamment par :
- L’exigence d’une authentique laïcité républicaine
- La lutte audacieuse pour l ‘égalité sociale et fiscale
- La marche déterminée vers l’horizon fédéral européen
- La moralisation, spécialement monétaire, de l’économie globalisée
- La sauvegarde des équilibres naturels de notre pays, de notre continent et de notre planète
- Le combat incessant pour l’égalité hommes femmes et contre le racisme, la xénophobie et l’antisémitisme.

Ma candidature n’est donc dirigée contre aucune personne ni aucune formation de gauche. Elle est, au contraire, une contribution à la victoire de la gauche par la représentation de tous les citoyens épris de progrès qui ne se sentent pas représentés dans le jeu politique actuel.

C’est dire que ma candidature n’est pas plus le résultat d’un quelconque calcul tacticien. Aucun radical ne peut être contraint de faire allégeance à un autre candidat de gauche. Je pense en particulier au Parti socialiste qui a renouvelé les accords électoraux anciens noués avec le Parti Radical de Gauche. Il serait puéril et inefficace de croire qu’un chantage mené à propos de ces accords pourrait dissuader les radicaux de leur volonté unanime d’une expression politique autonome.

J’en appelle donc au sens des responsabilités de chacun en soulignant qu’hors le rendez-vous civique des 9 et 16 octobre, le PRG ne peut évidemment être tenu par le calendrier préliminaire ou les modalités de candidature fixées à titre interne par le PS.

Dès fin août, je publierai le programme d’actions spécifiques des radicaux de gauche et je dis à tous nos concitoyens attachés à la justice, à l’équité, à la solidarité et à l’équilibre d’un pays enfin réconcilié avec lui-même que nous répondrons à leur attente. Je leur fais confiance pour nous aider à faire renaître l’espérance.

21:11 Écrit par Fabrice Moulin dans Campagne primaires citoyennes, Politique, PRG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu