Avertir le modérateur

vendredi, 19 novembre 2010

Le monde combattant à l'épreuve du remaniement et du budget

Petit retour sur les derniers évènements politiques nationaux, le remaniement et le vote du budget. Loin de moi l’idée de jouer les commentateurs de l’actualité, d’autres le font mieux que moi, notamment les journalistes dont c’est le rôle, mais il y a des enseignements à en tirer concernant les délégations dont je m’occupe.

Ainsi, après la désastreuse expérience Hubert Falco, sous-secrétaire d’Etat aux anciens combattant, qui n’a eu de cesse de mépriser ceux-ci et sa mission, on notera que le remaniement acte la disparition totale de tout représentant du monde combattant au gouvernement. La Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie Maroc et Tunisie (FNACA) a d’ailleurs dénoncé cette nouvelle marque de mépris qui est révélateur de l’oubli progressif des sacrifices que beaucoup de nos concitoyens, aujourd’hui âgés, ont rendu à la France.

Autre épisode, le débat sur la loi de Finance où des amendements votés par l’Assemblée nationale, parfois à l’unanimité, ont été purement et simplement annulés par le gouvernement. Ce déni de démocratie est l’œuvre de François Baroin, ministre du Budget, et de sa ministre de tutelle, Christine Lagarde, ministre des Finances et élue d’opposition du 12e arrondissement.

Le président de nos députés Radicaux de Gauche (PRG) et apparentés, Gérard Charasse a dénoncé « le coup de force du gouvernement à l'Assemblée sur le budget 2011 », dénonçant le « retour forcé sur les délibérations de l'Assemblée, nouveau symptôme de l'agonie de la Ve République ».

Parmi ces amendements annulés par la Ministre des Finances, Christine Lagarde, figurait notamment le relèvement de 2 points de la retraite des Anciens combattants, promesse non tenues parmi tant d’autres du candidat Sarkozy.

Le budget 2011 des anciens combattants est donc en baisse de 3,89 %. Le plafond de l'allocation de solidarité pour les conjoints survivants n'augmentera pas. Le rattrapage entre l'indice des prix à la consommation et la valeur des retraites n'aura pas lieu cette année non plus. Une fin de non recevoir qui rend un peu plus ridicule, si c’est possible, les gesticulations de notre opposition locale devant les anciens combattants du 12e, en la personne de M. Casa affirmant plaider la cause du monde combattant auprès de sa collègue ministre.

Enfin, autre conséquence du remaniement du gouvernement, le Tourisme a un nouveau secrétaire d’Etat, l’inéfable Frédéric Lefebvre, porte-flingue de Sarkozy et porte-parole habitué aux dérapages de l’UMP. Et je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose pour ce secteur pourvoyeur d’emplois non délocalisables, qui a plus besoin d’une politique de développement économique inscrite dans la durée que de coups médiatiques et autres numéros d’esbroufe dont Lefebvre est coutumier !

08:59 Écrit par Fabrice Moulin dans Economie et Tourisme, Mémoire et Monde Combattant, Politique, PRG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu