Avertir le modérateur

vendredi, 13 mars 2009

Statistiques éthniques : où est l'éthique ?

Commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, nommé par Sarkozy, Yazid Sabeg a annoncé qu’il formulerait un projet ou une proposition de loi visant à «rendre licite la mesure de la diversité».

S'il n’entend pas classer les personnes interrogées dans des catégories ethno-raciales comme cela se fait aux Etats-Unis mais les questionner sur leur sentiment «d’appartenance à une communauté».


Il me semble que ce découpage ethnique de la société et cette méthode statistique qui oblige les gens à se définir selon des critères communautaires est à la fois contraire aux valeurs du radicalisme et aux principes républicains que nous défendons, à la République une et indivisible, et n'apporte aucune solution au problème réel des discriminations ou au racisme.

C'est oublier aussi qu'en France la discrimination notamment vis-à-vis des jeunes de banlieues est un phénomène non pas racial mais social dû à la getthoïsation des logements et scolaire et au manque de mixité sociale, des problèmes réels auxquels la droite n'entend pas vraiment s'attaquer.

Quel peut-être l'usage concret de telles mesures des discriminations et de la diversité ? L'adoption de statistiques ethniques conduira inévitablement à ficher les populations sur des bases ethniques (voir déjà les dangers du fichier Edvige), aux quotas sur base ethnique, aux politiques sur éléments ethniques, et donc à des politiques communautaristes.

Le projet de statistiques ethniques a toujours été mis en avant par Nicolas Sarkozy, non pour de bonnes raisons mais parce que son projet depuis toujours est l'atomisation de la société et à sa fragmentation en sous-groupe, en communautés éthniques ou religieuses qui
seraient plus facile à contrôler que des syndicats ou d'autres corps intermédiaires.

C'est la même logique que celle qui soustend ses attaques contre la laïcité maquillées en "laïcité positive". Souvenons-nous aussi qu'il avait affirmé que c'était aux imams de banlieues de maintenir l'ordre dans les quartiers...

Les présidents de SOS Racisme et de nombreuses personnalités de gauche comme de droite se sont élevés contre le projet statisitques ethniques qui pose comme on le voit des problèmes éthiques.

Peut-être est-il encore temps de stopper ce projet avant un nouveau passage en force du pouvoir !

Les Radicaux, qui n'ont a recevoir des leçons de diversité de personne, dont l'un de leur leader n'est autre que Christiane Taubira, candidate à l'élection présidentielle de 2002. ne peuvent que condamner cette nouvelle atteinte à l'indivisibilité de notre République.

17:38 Écrit par Fabrice Moulin dans Laïcité et loi de 1905, Politique, PRG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu