Avertir le modérateur

  • Publicité intrusive dans le métro : la RATP doit écouter élus et usagers

    Conseil d’arrondissement du 2 mars 2009

    Vœu relatif à la publicité électronique dans le métro parisien

    déposé par Fabrice MOULIN

    Considérant que la RATP assure avant tout une mission de service public dont l’objectif est le transport des voyageurs dans les meilleures conditions possibles,

    Considérant que les élus Radicaux de Gauche se sont déjà mobilisés sous la précédente mandature, en arrondissement et en conseil de Paris, en demandant à la RATP de   « consacrer, dans chaque station de métro, un nombre significatif de panneaux à forte visibilité, dévolus à de la publicité commerciale, à de l’espace d’utilité sociale d’information citoyenne, culturelle ou touristique», sans que la RATP ne réponde à leur vœu pourtant voté à l’unanimité du Conseil de Paris,

    Considérant qu’au cours du premier semestre 2009 seront déployés 400 écrans ACL (affichage à cristaux liquides) diffusant en boucle de la publicité commerciale animée et que d’ici fin 2009, 1200 mobiliers numériques de ce type sont attendus sur tout le réseau de transport parisien, dont les gares et stations du 12e arrondissement,

    Considérant que cette publicité ajoute une pression supplémentaire sur l’ensemble des usagers du métro par le biais d’images animées et lumineuses qu’il convient de limiter en réglementant l’usage de ces panneaux pour qu’un espace soit consacré à de l’information citoyenne, de quartier, à caractère culturel ou touristique de proximité ou d’expression artistique,

    Considérant que l’intégration de nouvelles technologies au service de la publicité risque de poser un problème de liberté publique, du fait que ces panneaux sont dotés d’une connexion « Bluetooth », (système de transmission sans fil) pouvant transférer aux passants des messages publicitaires sur leur téléphone mobile sans garantie à terme que l’anonymat de ces derniers soit respecté,

    Considérant que ce processus a été enclenché sans aucune concertation ni avec les élus parisiens, ni avec les voyageurs,

    Le Conseil du 12e arrondissement demande au Maire de Paris d’intervenir auprès de la direction de la RATP afin de mettre en place une concertation entre la RATP, les élus et les associations de voyageurs pour réglementer l’usage de ces panneaux.

  • Réforme Balladur : des propositions stupides

    PARIS, 26 février 2009 (AFP) - Le président du Parti radical de gauche (PRG) Jean-Michel Baylet a estimé jeudi que les propositions du comité Balladur sur la réforme territoriale étaient "stupides" et "créeraient encore davantage de complexité".

    Le projet de réforme "proposé par des gens qui ne connaissent pas la réalité des collectivités territoriales", est "stupide", a déclaré dans un communiqué le sénateur et président du conseil général du Tarn-et-Garonne qui avait été auditionné par le comité.

    "Ce n'est pas le moment de déstabiliser l’édifice et, encore moins, de faire des propositions qui créeraient encore davantage de complexité",a-t-il poursuivi. Il estime que "dans la crise majeure que nous traversons", les collectivités locales "ont un rôle essentiel à jouer en tant que premiers donneurs d’ordre concernant le BTP et régulateur au niveau social".

  • Elus et diversité : Les radicaux de gauche en pointe

    Communiqué de Jean-Michel Baylet, Président du PRG

    C'est avec une très grande satisfaction que j'ai découvert que, selon l'étude du Haut Conseil à l'Intégration, 9,66% des élus municipaux du Parti Radical de Gauche (PRG) seraient issus de l'immigration.

    Le PRG est donc, aujourd'hui, la formation politique française qui fait la plus large place à la diversité en politique sans avoir à imposer de politique de quota en interne.

    A mes yeux c'est la démonstration incontestable que l'application des principes républicains dans un cadre laïque est bien plus efficace que tous les discours sur l'action ou la discrimination positive.

    Les radicaux de gauche ont démontré en mars dernier qu'il est possible de présenter des listes avec des candidats de talent issus de l'immigration en position éligible.

     

    PARIS, 19 janvier 2009 (AFP) - Les élus issus de l'immigration non-européenne ne représentent que 6,68% des élus des communes de plus de 9.000 habitants de France métropolitaine, indique une étude du Haut Conseil à l'Intégration (HCI) rendue publique lundi.


    Selon cette étude commandée à Jean-François Amadieu de l'université Paris 1 Sorbonne, la part des élus issus d'une immigration extra européenne a doublé entre 2001 et 2008, passant de 3,18% à 6,68% dans les communes de plus de 9.000 habitants de France métropolitaine.
    Dans l'éventail politique, le PS remporte pour les municipales de 2008 un bien meilleur score en terme de diversité (8,71%) que l'UMP (3,44%), la palme revenant aux Radicaux de gauche (9,66%) et aux Divers gauche (9,54%).


    En 2001, détaille l'étude, les élus extra-européens, venus essentiellement du Maghreb et de l'Afrique mais aussi du Moyen-Orient et de l'Asie étaient 1.069 contre 2.343 aujourd'hui. Dans ces 2.343, 1.844 ont été élus conseillers municipaux, 495 adjoints et seulement 4 maires. Les maires d'arrondissement de Paris, Lyon et Marseille ne sont pas compris dans ce calcul.


    Les différences régionales sont fortes, les régions ayant connu des arrivées d'immigrants importantes paraissant avoir une diversité des élus plus élevée: ainsi en Bretagne il y eu 1,84% des élus issus de l'immigration extra-européenne contre 10,84% en Ile-de-France.

    La connaissance de l'origine des élus, précise l'auteur de l'étude, a été acquise par l'analyse de leurs noms et prénoms. Les origines ainsi reconstituées sont simplement des origines géographiques supposées et la méthode employée ne vise en aucun cas à classer les élus en fonction de catégories "raciales, ethniques ou religieuses", une méthode interdite par la loi.


    aml/ed/sd
    © 1994-2009 Agence France-Presse

  • Nouveaux emblèmes RF pour l'AG de la SEMLH

    L'Assemblée générale de la Société d'Entraide des Membres de la Légion d'Honneur (SEMLH) du 12e s'est tenu à la mairie sous la présidence du Colonel Pacchianno, président du comité local, et du Général d'Armée (2S) François GERIN-ROZE, Grand Officier de la Légion d'Honneur, Officier de l'Ordre National du Mérite, président national.

    emblèmes.JPG

    Une gerbe de la SEMLH et une de notre municipalité ont été déposées au monument aux Morts. Celui ci s'ornait des emblèmes République Française flambant neufs  grace à l'action déterminée et conjuguée de mon collègue Raphaël Greck, délégué à la propreté, et moi-même pour convaincre les directions de la Ville de Paris d'enfin les remplacer.

  • Parrainage républicain des Sans-Papiers

    IMG_0048.jpgLe Comité de Vigilance des Sans-Papiers du 12e avec RESF a organisé avec les élus de notre majorité un Parrainage Républicain à la mairie du 12e pour témoigner de notre solidarité envers les familles sans-papiers.IMG_0046.jpg

    J'ai une nouvelle fois pu observer la stupidité de la politique des quotas d'expulsion du gouvernement et les ravages psychologiques et matériels sur des familles qui souvent travaillent, et leurs enfants qui vont à l'école la peur au ventre.

    Je parrainne ainsi 2 nouvelles familles afin des les aider dans leur démarche de demande de titres de séjours et  en cas de malheur si un contrôle de police venait à les menacer d'expulsion.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu