Avertir le modérateur

vendredi, 20 février 2009

Elus et diversité : Les radicaux de gauche en pointe

Communiqué de Jean-Michel Baylet, Président du PRG

C'est avec une très grande satisfaction que j'ai découvert que, selon l'étude du Haut Conseil à l'Intégration, 9,66% des élus municipaux du Parti Radical de Gauche (PRG) seraient issus de l'immigration.

Le PRG est donc, aujourd'hui, la formation politique française qui fait la plus large place à la diversité en politique sans avoir à imposer de politique de quota en interne.

A mes yeux c'est la démonstration incontestable que l'application des principes républicains dans un cadre laïque est bien plus efficace que tous les discours sur l'action ou la discrimination positive.

Les radicaux de gauche ont démontré en mars dernier qu'il est possible de présenter des listes avec des candidats de talent issus de l'immigration en position éligible.

 

PARIS, 19 janvier 2009 (AFP) - Les élus issus de l'immigration non-européenne ne représentent que 6,68% des élus des communes de plus de 9.000 habitants de France métropolitaine, indique une étude du Haut Conseil à l'Intégration (HCI) rendue publique lundi.


Selon cette étude commandée à Jean-François Amadieu de l'université Paris 1 Sorbonne, la part des élus issus d'une immigration extra européenne a doublé entre 2001 et 2008, passant de 3,18% à 6,68% dans les communes de plus de 9.000 habitants de France métropolitaine.
Dans l'éventail politique, le PS remporte pour les municipales de 2008 un bien meilleur score en terme de diversité (8,71%) que l'UMP (3,44%), la palme revenant aux Radicaux de gauche (9,66%) et aux Divers gauche (9,54%).


En 2001, détaille l'étude, les élus extra-européens, venus essentiellement du Maghreb et de l'Afrique mais aussi du Moyen-Orient et de l'Asie étaient 1.069 contre 2.343 aujourd'hui. Dans ces 2.343, 1.844 ont été élus conseillers municipaux, 495 adjoints et seulement 4 maires. Les maires d'arrondissement de Paris, Lyon et Marseille ne sont pas compris dans ce calcul.


Les différences régionales sont fortes, les régions ayant connu des arrivées d'immigrants importantes paraissant avoir une diversité des élus plus élevée: ainsi en Bretagne il y eu 1,84% des élus issus de l'immigration extra-européenne contre 10,84% en Ile-de-France.

La connaissance de l'origine des élus, précise l'auteur de l'étude, a été acquise par l'analyse de leurs noms et prénoms. Les origines ainsi reconstituées sont simplement des origines géographiques supposées et la méthode employée ne vise en aucun cas à classer les élus en fonction de catégories "raciales, ethniques ou religieuses", une méthode interdite par la loi.


aml/ed/sd
© 1994-2009 Agence France-Presse

09:56 Écrit par Fabrice Moulin dans Politique, PRG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu