Avertir le modérateur

  • Les sénateurs radicaux au secours du logement social

    Logement: les sénateurs désavouent à nouveau Christine Boutin

    PARIS (AFP) — Les sénateurs ont à nouveau désavoué la ministre du logement, Christine Boutin, mardi soir à propos de son projet de loi sur le logement en supprimant un article qui prévoyait de baisser le plafond de ressources exigé pour l'attribution de logements sociaux.

    Les sénateurs ont voté par 160 voix contre 151 deux amendements de suppression identiques présentés par les groupes communiste et socialiste.

    Dans la nuit de lundi à mardi les sénateurs avaient déjà infligé un camouflet à la ministre en supprimant un des article phare du texte, l'article 17 qui prévoyait de modifier la loi SRU en incluant l'accession sociale à la propriété dans le quota de 20% de logements sociaux.

    "Alors que des mesures extraordinaires ont été prises pour les plus riches, vos dispositions sont insupportables" s'est indignée Odette Terrade lors d'un débat animé sur l'article supprimé mardi soir.

    L'UMP était loin d'être unanime au sujet de cet article même si l'ensemble du groupe a voté contre la suppression de l'article. "Nous sommes en train de faire une erreur sur le plan social et politique, à peu près 20.000 familles vont être touchées par une majoration de leur loyer", a ainsi déclaré Jean-Pierre Fourcade (Hauts-de-Seine).

    Cette fois-ci, c'est le groupe RDSE (radicaux de gauche et valoisiens) qui a fait pencher la balance contre le texte en apportant ses 17 voix à l'appui des amendements PS et PCF. Quatre centristes, dont le président de la commission des Affaires sociales Nicolas About, ont également voté ces amendements tandis que le président du groupe, Michel Mercier, votait contre.

    "Ce vote illustre le nouveau rapport de force politique au Sénat", a commenté dans les couloirs du Sénat Thierry Repentin (PS). L'UMP ne dispose plus que d'une majorité relative étroite et a besoin de l'apport des centristes face à la gauche.

    La majorité sénatoriale avait auparavant adopté malgré une vive hostilité de l'opposition, l'article 20 du texte qui oblige "à la mobilité" des locataires dans les HLM en cas de sous-occupation ou de revenus deux fois supérieurs aux plafonds.

  • La gratuité des transports s'invite à l'AG de la FNACA 12

    L'assemblée générale du comité 12e de la FNACA s'est réuni le dimanche 12 octobre 2008 dans la salle des fêtes de la mairie.

    Sous la présidence de Maurice Cassan, entouré des membres du bureau, et du Secrétaire général de la FNACA Paris, l'AG a pu écouter les interventions des 2 députés socialistes de l'arrondissement, Patrick Bloche et Sandrine Mazetier, qui leur ont assuré de leur soutien dans la défense de leur intérêts et de leur droits à l'Assemblée dans un contexte de crise et alors que le gouvernement oublie ses promesses au monde combattant.

    Catherine Vieu-Charrier, adjointe au maire de Paris chargé de la Mémoire et du Monde Combattant, a annoncé à l'assemblée que, comme l'avait promis Bertrand Delanoë pendant la campagne, la mairie accorderait la gratuité des transports en commun pour les veuves d'anciens combattants dès 2009.

    L'AG a ensuite voté et a accordé de nouveau sa confiance au président Cassan et à son bureau alors que Fabrice Moulin, adjoint à la maire du 12e, concluait en lançant la mobilisation vers l'avenir pour célébrer en 2012 les 60 ans du 19 mars 1962.

    Un banquet dans un restaurant de l'avenue Vivaldi a clos les travaux.

  • Inauguration du Marché de l'Aveyron

    Comme chaque année, le 12e a accueilli tous le week-end dans le quartier de Bercy le Marché de Pays de l'Aveyron organisé par la Fédération nationale des Amicales Aveyronnaises, présidé par Gérard Paloc.

    FNAA-Marché de l'Aveyron-Affiche-2008.jpg

    Egalement comme chaque annéee, ce marché soutenu depuis 8 ans par la Ville de Paris a été inauguré par deux aveyronnais de Paris : Bertrand Delanoë, maire de Paris, et Jean-Bernard Bros, son adjoint au tourisme, et président du PRG Paris.

    Ils étaient ccompagnés de notre maire du 12e, Michèle Blumenthal, et de moi-même comme nouvel élu au tourisme mais amateur de longue date de ce marché, et aveyronnais de souche assez lointaine mais assez proche pour manger de l'aligot et du farçou à 10h du matin !

  • Ravivage de la Flamme du Soldat inconnu par le Comité d'entente du 12e arrondissement

    arc de triomphele 08 01 08 026.jpgLe 8 octobre 2008, le Comité d'entente des associations du monde combattant du 12e arrondissement a ravivé la Flamme du Soldat Inconnu à l'Arc de Triomphe. (Merci à Henri Vassy et sa femme pour les photos)

    Maurice Cassan, Président du Comité d'Entente et du Comité FNACA du 12e, et Fabrice Moulin, adjoint à la maire du 12e arrondissement chargé de la Mémoire, du Monde Combattant et du Tourisme ont déposé une gerbe.

    arc de triomphe le 08 01 08 046.jpgarc de triomphele 08 01 08 038.jpgarc de triomphele 08 01 08 039.jpgarc de triomphele 08 01 08 048.jpgarc de triomphele 08 01 08 054.jpg

  • AG de l'UFAC

    Discours d'accueil de l’Assemblée Générale de l’UFAC

    par Fabrice MOULIN

    Espace Reuilly

    7 et 8 octobre 2008

    Monsieur le Président Jacques GOUJAT,

    Monsieur le Secrétaire Général Yves DOURY

    Mesdames, Messieurs,

    C'est un honneur et une fierté de vous accueillir au nom de Michèle Blumenthal dans le 12e arrondissement de Paris l'assemblée générale annuelle de l'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre, qui se tiendront les 7 et 8 octobre à l’Espace Reuilly.

    Vous nous avez fait l’honneur une fois encore de choisir notre arrondissement pour vous réunir. Et notre équipe municipale y est très sensible car nous sommes très attaché à la reconnaissance du monde combattant et à la transmission de la mémoire.

    Le 12e est l'un des arrondissements de Paris qui compte le plus d'anciens combattants qui animent des associations dynamiques et actives.

    J'en profite d'ailleurs pour saluer leurs représentants et notamment Jacques Weiller, membre du bureau de l’UFAC et président de l'ANACR 12e.

    Ces associations sont réunies au sein d'un comité d'entente qui porte bien son nom car chacun y a coeur de travailler collectivement pour la défense du monde combattant et la perpétuation du souvenir des conflits qui ont endeuillé le 20e siècle et de leurs victimes.

    Nous avons accueilli ce matin à la mairie le travail de vos commissions

    L'UFAC a un rôle très important dans la défense des intérêts moraux et matériels des anciens combattants.

    Un rôle d'autant plus important que le pouvoir d'achat, le niveau des pensions et la situation économiques des retraités se dégradent au fil des mois.

    L’UFAC participe également au devoir de mémoire et suit également les réflexions nationales sur l'évolution des cérémonies et commémorations du monde combattant.

    Votre participation à cette réflexion est très importante à l’heure où nous devons transmettre la mémoire aux jeunes générations.

    Nous allons fêter le 11 novembre prochain le 90e anniversaire de l’armistice de la guerre de 14-18. Il n’y a plus de poilus pour témoigner de l’horreur de cette guerre mais souvenons-nous que les anciens combattants de l’époque disaient que cette guerre serait la « der des ders ».

    L’UFAC qui a été créé en 1945 est bien placée pour savoir que ce ne fut pas le cas !

    Mais malgré tout la paix a progressé en Europe et c’est aussi cela la contribution du monde combattant aujourd’hui : œuvrer en faveur de la paix !

    Il reste beaucoup de travail, c’est pourquoi je vous souhaite au nom de la maire la bienvenue et du courage pour vos travaux aujourd’hui.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu