Avertir le modérateur

  • Incendie du CRA de Vincennes : un peu de dignité !

    Communication d’actualité relative à l’incendie du

    Centre de Rétention de Vincennes

    présentée par M. Fabrice MOULIN au nom des élu(e)s de la majorité municipale

    au Conseil d'arrondissement du 30 juin 2008

     

    Madame la Maire, mes chers collègues,

    Le plus grand des 25 centres de rétention administrative (CRA) d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire français est situé dans le Bois de Vincennes, dans le 12e arrondissement.

    La plupart des immigrés sans-papiers arrêtés à Paris et dans notre arrondissement à la suite de contrôles de police aux portes des écoles, sur leurs lieux de travail, voire à la sortie des administrations où ils essayent de régulariser leur situation, sont retenus dans le Centre de Rétention de Vincennes.

    Ces arrestations sont le fait de la politique du gouvernement et de son Ministre de l’Immigration et de l’Identité Nationale, M. Brice Hortefeux, qui a fixé aux Préfets un quota d’expulsions, sans avoir défini des critères de régularisation transparents, et ce au mépris des drames humains que cette politique engendre, des principes humanistes et de la tradition d’accueil de notre République.

    Rappelons également qu’au Parlement Européen le 18 juin dernier, la majorité de droite des députés européens a voté pour la directive dite du « retour » qui aggrave encore les conditions de rétention des sans-papiers en Europe.

    Après une série d’incidents ces derniers mois et la mort d’un étranger en attente d’expulsion samedi 21 juin, un incendie volontaire a dévasté le dimanche 22 juin le Centre de Rétention de Vincennes, le rendant temporairement hors d’usage et provoquant l’hospitalisation de 18 personnes,

    Un rapport officiel de la Commission nationale de contrôle des centres et locaux de rétention administrative et des zones d’attentes, remis au ministre le 5 juin dernier, décrit le Centre de Rétention de Vincennes comme étant « devenu par sa taille et son mode de gestion un des symboles de l’industrialisation de la rétention » et pointe « un climat de tension et de violence qui règne de façon permanente dans tous les CRA et spécialement à Vincennes » à cause « de la course au chiffre et de la taille de ce centre de rétention »

    Nous déplorons que l’UMP, par l’intermédiaire de son porte-parole, a au contraire rendu responsables de ces incidents certaines associations d’aide aux sans-papiers, sans que le gouvernement n’ait démenti ses allégations.

    Ces évènements ont provoqué une vive émotion parmi les habitants du 12e et à Paris. Afin de couper court aux rumeurs de toutes sortes, et de tenter d’apaiser les tensions qui entourent ce drame, nous, élus de la majorité, Socialistes, Communistes, MRC, Verts et du Parti Radical de Gauche, souhaitons que le Préfet de Police de Paris fassent toute la lumière sur les circonstances exactes de la mort d’un retenu et de l’incendie du centre de rétention de Vincennes et démente officiellement les accusations portées à l’encontre des associations pour le droit des étrangers.

  • Armée : l'argent prime la stratégie

     

    "Pour la première fois dans l'histoire militaire de la France, l'argent prime la stratégie,

    la communication prime l'analyse"

     

    Gérard CHARASSE, Député PRG de l'Allier, a posé une question d'actualité
    mercredi 25 juin sur le Livre Blanc de la Défense.

    *M. le président.* La parole est à M. Gérard Charasse, pour le groupe
    socialiste, radical, citoyen et divers gauche.

    M. Gérard Charasse. Monsieur le ministre de la défense, dans quelques jours,
    vous allez annoncer la mise en œuvre du Livre blanc sur la défense et la
    sécurité nationale, même si le Président de la République l'a déjà présenté,
    le 17 juin dernier, et en a défloré le contenu.

    Pour la première fois dans l'histoire militaire de la France, l'argent prime
    la stratégie, la communication prime l'analyse. Et ce n'est que demain que
    la représentation nationale pourra enfin en débattre !

    Pour ma part, avec nombre de mes collègues, je veux souligner quelques
    fortes incohérences du Livre blanc : vous entendez limiter notre effort de
    défense au moment où toutes les puissances militaires l'augmentent ; vous
    refusez des arbitrages, à moyens constants, dans le budget de la défense ;
    vous envisagez de restreindre la capacité de projection de nos forces et de
    réorienter les programmes d'armement alors que l'évolution même des conflits
    réclame l'inverse.

    De plus, le Président de la République veut le retour de la France dans la
    structure intégrée de l'OTAN, avec une vision du monde calquée sur celle
    d'une administration Bush finissante, ce qui inquiète même l'ancien Premier
    ministre et ancien chef de notre diplomatie, Alain Juppé. Comment alors
    est-il possible de bâtir une véritable politique européenne de sécurité et
    de défense qui ne soit pas pensée à Washington ?

    Enfin, si la lutte contre le terrorisme doit être une priorité, la réponse
    militaire n'est pas suffisante. Elle en est même parfois la source, comme en
    Irak. Il faut donc s'attaquer aux racines du terrorisme.

    Monsieur le ministre, votre Livre blanc et le volet militaire de la RGPP
    procèdent clairement d'une logique budgétaire, et non stratégique. Le
    3 juillet, vous annoncerez suppressions de postes et fermetures de casernes,
    de garnisons et autres bases militaires.

    M. Michel Sapin. Eh oui !

    M. Gérard Charasse. D'ailleurs, en Auvergne, le détachement Air 277 de
    Varennes-sur-Allier est curieusement menacé malgré toutes ses potentialités
    et malgré nos interventions.

    Certaines de ces décisions apparaissent comme le fruit de considérations
    partisanes : cela est totalement inacceptable !

    Dans ces conditions, monsieur le ministre, quelles réponses pouvez-vous
    apporter aux critiques et aux inquiétudes provoquées par le Livre blanc, et
    exprimées aussi bien par les militaires – et non des moindres – que par les
    élus de tous bords et par de nombreux Français ? *(Applaudissements sur les
    bancs du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche et sur
    plusieurs bancs du groupe de la Gauche démocrate et républicaine.)*

    *M. le président.* La parole est à M. Hervé Morin, ministre de la défense.

    *M. Hervé Morin,** ministre de la défense.* Monsieur le député, je voudrais
    parvenir à vous convaincre…

    M. Alain Néri, Ce ne sera pas facile !

    *M. le ministre de la défense.* …en vous rappelant qu'un outil de défense
    doit s'adapter en permanence. Nous en avons eu une preuve historique
    lorsqu'en 1991, au moment de la guerre du Golfe, nous nous sommes rendus
    compte qu'avec une armée de terre de 300 000 hommes, nous n'étions capables
    d'en projeter que 12 000 parce que nous n'avions ni la professionnalisation
    ni les capacités de projection qui convenaient.

    Un outil de défense doit s'adapter en permanence à des menaces nouvelles, à
    des risques nouveaux et à des vulnérabilités nouvelles. On ne répond pas aux
    cyberattaques, qui peuvent désorganiser en profondeur nos sociétés, par des
    blindés ou par de l'artillerie. Nous en avons besoin, mais moins qu'avant ;
    d'où des restructurations qui concerneront ces forces. Au contraire, nous
    avons de plus en plus besoin d'équipements nouveaux liés à l'observation
    satellitaire, aux renseignements ou à de nouvelles capacités militaires.

    Par ailleurs, il y a déjà eu le vaste plan de la professionnalisation. Cet
    effort a restructuré en profondeur les forces opérationnelles. Nous devons
    désormais effectuer le même effort concernant l'administration générale et
    le soutien. Je vais vous citer un seul exemple : l'unique armée à laquelle
    nous pouvons nous comparer, c'est l'armée britannique, et, au sein de
    celle-ci, 60 % des ressources humaines sont consacrées aux forces
    opérationnelles et 40 % à l'administration générale et au soutien, alors que
    dans l'armée française, c'est l'inverse : 60 % à l'administration générale
    et au soutien, et 40 % aux forces opérationnelles. Nous devons désormais
    faire en sorte que les forces travaillent ensemble : il faut que nous
    mutualisions, que nous « interarmisions », afin de gagner des marges de
    manœuvre pour l'équipement des forces.

    Je vous rappelle les deux arbitrages du Président de la République qui font
    de la défense une priorité nationale : d'abord, l'ensemble des économies
    qu'effectuera le ministère de la défense sera conservé au profit de
    l'équipement des forces et de l'amélioration de la condition militaire ;…

    M. François Lamy. On verra ça !

    *M. le ministre de la défense. *…ensuite, la bosse budgétaire de 3 milliards
    d'euros, c'est-à-dire les besoins de financement liés aux décisions d'achat
    et d'équipement des dernières années, sera intégralement financée par des
    ressources extra-budgétaires exceptionnelles.

    La défense est une priorité. Et la France restera une puissance militaire
    globale. *(Applaudissements sur de nombreux bancs du groupe de l'Union pour
    un mouvement populaire.)*
  • Absention négative du PRG sur la réforme des institutions

    Jean-Michel BAYLET, Sénateur de Tarn et Garonne, Président du PRG, est intervenu au Sénat dans la discussion du Projet de loi constitutionnelle de modernisation des institutions de la Vème République, le 17 juin 2008.

     

  • Solidarité avec les travailleurs sans papiers en grève dans le 12eme

    Jeudi 12 juin 19h30 mairie du 12e :
    Réunion de solidarité avec les travailleurs sans papiers en grève dans le 12eme

    Depuis le 15 avril, des centaines de travailleurs sans- papiers sont entrés en grève pour exiger leur régularisation. Ils ont été rejoints le 20 mai par une deuxième vague. Sur la seule ville de Paris, 17 sites sont occupés. Parmi les entreprises concernées, le Barrio Latino, 46-48 rue du Faubourg Saint-Antoine, Paris 12e

    De nombreux secteurs dépendent du travail de ces sans- papiers, comme la restauration, le BTP, la propreté, l’aide à la personne. Mais, parce que « sans-papiers », ces travailleuses et travailleurs vivent la peur au ventre, ils sont confrontés chaque jour à l’arbitraire, aux rafles, aux expulsions, à l’absence de protection sociale élémentaire. Ils ont pourtant eu le courage d’affronter ouvertement gouvernement et employeurs, et ils ont d’ores et déjà obligé le patronat de la restauration à reconnaître publiquement leur existence.

    Les conquêtes du monde du travail sont remises en cause systématiquement par le gouvernement, dans tous les domaines de la protection sociale et du droit du travail. L’emploi de travailleurs sans-papiers est utilisé par le patronat pour faire pression sur les salaires et les conditions de travail de toutes et de tous. En se battant pour leurs droits les plus élémentaires, les travailleurs sans-papiers se battent pour ceux de tous les travailleurs.

    La lutte en cours, en réclamant la régularisation globale des « sans-papiers », est non seulement légitime, mais elle est la réponse logique à l’irrationalité de la situation.

    Nous habitant-e-s, membres du conseil municipal et/ou représentant-e-s de partis politiques, d’organisations syndicales, d’associations et d’entreprises du 12e arrondissement appelons la population à soutenir ce combat :

    En participant à une réunion publique

    Signataires :

    • L’association Femmes Intercultures • Attac • Collectif de Vigilance Paris 12 pour les Droitsdes Étrangers -RESF • Comité d’initiative pour un Nouveau Parti Anticapitaliste • Commune Libre d’Aligre • Gauche Alternative • LCR • Ligue des Droits de l’Homme • PCF • PRG 12e • Pour la République Sociale • Solidaires • Sud PTT • Sud Rail • UL CGT 12e • Les Verts • Zone d’Écologie Populaire
    Jeudi 12 juin à 19h30 salle des mariages de la mairie du 12e

     

  • Un kiosque touristique saisonnier Place de la Bastille

    Intervention de Fabrice Moulin en Conseil d'arrondissement, rapporteur du Projet de Délibération DF 2008-44:

    Il nous est proposé d'approuver une convention d'occupation temporaire du domaine public autorisant l'Office du Tourisme et des Congrès de Paris à exploiter sur la voie publique 2 kiosques à journaux pour l'information des touristes, dont un Place de la Bastille, dans le 12e.

    Cette installation pendant juillet et août s'inscrit dans le cadre de l'opération touristique estivale des Ambassadeurs de l'Accueil. En effet depuis 2001, la Ville de Paris a décidé de répartir la fréquentation et de diffuser l'information touristique partout dans Paris au plus près des visiteurs dans tous les arrondissements de Paris avec des points pérennes dans les gares et certains sites et des kiosques saisonniers, y compris dans l'est parisien.

    C'est le cas dans le 12e avec un kiosque à proximité de l'Opéra Bastille.

    Notons que l'installation de ce kiosque n'aura aucune incidence budgétaire pour la Ville ou la mairie du 12e. C'est pourquoi je vous invite à voter pour ce texte.

    Adopté à l'unanimité 

  • Le PRG 12 rejoint le Collectif de Vigilance Paris 12 ème pour les Droits des étrangers-RESF

     

    Dans le cadre des parrainages républicains qui se sont tenu le 17 mai dernier en mairie du 12e , Fabrice MOULIN parraine en tant qu'élu radical de gauche une femme et sa fille du Caucase réfugiées en France après avoir fuit les persécutions de leur pays.

    Réunion du Collectif : Jeudi 5 juin, 19h30, à la Mairie du 12e


    La prochaine réunion du collectif aura lieu le jeudi 5 juin à la Mairie du 12eme .

    Proposition d’ordre du jour

    - Comptes rendus : du parrainage, du RV avec Michèle Blumenthal, de la votation citoyenne

    - Prochain parrainage

    - Dépôt récent des dossier Jeunes majeurs

    - Organisation pour l’été : les permanences, les permanences d’élus, la formation des « permanenciers », achat d’un nouveau portable, les procédures d’urgence

    - Point financier

    - Prochaine conférence

    - Expo photos

    - Visite de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration

    - Problème des travailleurs salariés du 12 ème : position, action et soutien du Collectif
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu