Avertir le modérateur

mardi, 27 mai 2008

De l'audace au PS ?

Quelques mois avant l'élection municipale, la fédération de Paris du Parti Radical de Gauche (PRG) publiait un "petit livre jaune" de 46 propositions pour changer radicalement la ville et l'envoyait à Bertrand Delanoë pour nourrir ce qui allait devenir Paris, un Temps d'Avance, le projet de la gauche rassemblée défendu par les candidats et les liste unissant PS, PC, PRG et MRC.

Ce petit livre s'intitulait "De l'Audace pour Paris" et c'est avec plaisir que nous avons découvert "De l'audace", le livre que Bertrand Delanoë vient de publier ! Bien sûr, c'est sans doute une coîncidence, à moins que notre titre et ce qu'il suggerait lui ait plus !

Mais c'est surtout son contenu et la polémique que le maire a soulevé à gauche en s'affirmant "socialiste et libéral" qui n'est pas pour déplaire à un radical de gauche. Le PRG ne s'affirme-t-il pas depuis longtemps comme le parti de la gauhce moderne, le parti des libertés, le parti de l'entrepreuneuriat solidaire, et même parfois de liberal de gauche ? Car pour nous, la gauche doit apporter du progrès social dans une économie mondialisée.

Nous ne pouvons donc que saluer la démarche d'un leader politique de gauche qui se réclame du libéralisme politique et aussi d'un certain esprit réformateur assumé concernant l'économie et le social, et qui promeut une gauche de manager. Bien sûr, il ne revient pas au PRG de prendre parti pour tel ou tel candidat au poste de premier secrétaire du PS, mais nous pouvons nous réjouir qu'un débat idéologique s'amorce enfin au PS dont l'hégémonisme sur la gauche est indéniable.

Pour ne pas être accusé de Delanoïsme aigü, je note que le chapitre consacré à la laïcité confirme une fois de plus les divergences entre nos positions au PRG Paris et celles du maire de Paris pour qui la laïcité semble s'apparenter à un oeucuménisme religieux qui n'est pas éloigné d'un certain électoralisme sous couvert de tolérance et qui est sans aucun doute très éloigné de la neutralité que l'on doit attendre des pouvoirs publics. Nous, nous restons fidèles à une application stricte de l'article 1 de la loi de 1905 qui dit que "la République ne salarie ni ne reconnait aucun culte", n'en déplaise aux demandes toujours plus insistantes des associations confessionnelles, et nous nous refusons toujours aux hommages publics aux chefs religieux tels que la place Jean-Paul II.

Cependant, si les socialistes parvenaient enfin à faire leur aggiornamento et à laisser au rencard les postures protestataires et les vieilles antiennes marxistes, une fédération de la gauche et du centre gauche que le PRG appelle depuis longtemps de ses voeux pourrait enfin voir le jour, autour d'un projet concret et alternatif à la politique de Sarkozy. Sinon, nous risquons de nous retrouver en 2012 soit divisés, soit unis uniquement par un Tout Sauf Sarkozy sans propositions concretes, et donc voués à l'échec.

Malheureusement, il semble à entendre certains socialsites que la préservation des tabous et des postures gauchisantes est plus importante que de trouver des idées.

Tout cela nous confirme qu'il est bon de ne pas être au PS, mais que nous pouvons espérer que l'audace ne soit pas qu'une vertue radicale !

19:02 Écrit par Fabrice Moulin dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu