Avertir le modérateur

  • Intervention de Fabrice Moulin à l'école Lamoricière

    Ce mardi 26 février, pour le 2ème préau d’école de la campagne, les habitants du quartier Bel Air Nord se sont retrouvés à l’école Lamoricière.

     Fabrice Moulin, colistier de Michèle Blumenthal dans le cadre des accords avec le Parti Radical de Gauche, a présenté nos projets en termes d’économie de l’innovation (lire le chapitre du projet Développer l’emploi local, le commerce et l’innovation) :

    "Nous avons comme projet de faire de Paris, la capitale de l’Innovation. 

    Je vais vous parler d’un projet qui répond aux attentes d’une population familiale du 12e arrondissement, qui répond à un besoin de services, et qui est créateurs d’activités et d’emplois. 

    Depuis 2001, une inflexion forte a été donnée dans le 12ème pour faire de ses activités traditionnelles des sources de création de projets innovants, et développer des pôles d’emploi et de recherche. 

    Parmi ces activités, il y a tout ce qui touche au domaine de la santé publique pour lequel le 12e a ce que l’on appelle un avantage comparatif. 

    Dans le domaine de la santé, ce quartier est doté d'un pôle d'excellence avec de nombreux établissements comme le Groupement hospitalier universitaire Est ROTHSCHILD, l’hôpital Trousseau, la maternité des Bluets et plus loin dans l’arrondissement Saint-Antoine et l’hôpital des Quinze-Vingt et l’Institut de la Vision. 

    Nous allons donc faire un pôle d’excellence : 

    Le Pôle de périnatalité Hôpital Trousseau-Bluets accueillera les services spécialisés de tout l’est parisien. 

    Les entreprises biomédicales de pointe et les métiers de l’œil se concentreront autour de l’hôpital des Quinze-Vingt et de l’Institut de la Vision, avec une zone pilote pour les personnes malvoyantes. 

    Et puis un réseau de post-hospitalisation, pour suivre les personnes âgées et fragiles, piloté par l’hôpital Rothschild. 

    Notre projet est donc basé sur un partenariat public/privé qui sera à la fois créateur d’emplois et de services. 

    Plus généralement, la prochaine mandature fera du soutien à l’économie de l’innovation une priorité de premier rang. (1 milliard d’euros sera investi dans l’université, la recherche et l’innovation) 

    Nous allons créer l’Agence Parisienne de l’Innovation qui aura pour mission de passer avec les entreprises innovantes de vraies conventions pour expérimenter leurs produits et leurs services. 

    Nous relancerons également l’Agence de Développement économique de Paris avec comme mission d’inciter les entreprises à investir dans Paris. 

    Dans le 12e, les emplois du numérique et de l’image seront également développés, avec la création d’une pépinière d’entreprises des métiers du cinéma et de l’audio-visuel en lien avec le lycée Paul Valery, la Cinémathèque Bercy et le pôle de post production du 11ème. 

    Le futur quartier Bercy-Charenton favorisera la création d’un pole d’innovation et de recherche « mobilités durables » autour des transports propres. 

    Pour autant, les autres secteurs d’activité continueront à être aidés et accueillis. Des locaux d’activité seront ouverts aux entreprises Porte de Vincennes et sur la nouvelle ZAC rue du Charolais. 

    A l’image de la nouvelle pépinière d’entreprises des Ateliers de Paris et de l’hôtel d’activités artisanales Brûlon–Citeaux, les métiers d’art du Faubourg Saint Antoine et du Viaduc des Arts. 

    Les emplois de services aux personnes seront valorisés et encouragés : accompagnement des personnes âgées ou victimes d’un handicap, aides familiaux, formation, gardiennage. 

    L’aide à la recherche d’emploi et à la création d’entreprise constitueront également des priorités d’action. Une MDEE (maison du développement économique et de l’emploi) sera créée pour mettre en relation les demandeurs d’emploi et les entrepreneurs locaux, aider à la formation et à la recherche de financements et de locaux, et soutenir les projets innovants. 

    Il faut savoir que nos adversaires, notamment l’UMP, proposent comme projets économiques soit des mesures irréalisables ou illégales, soit des projets qui sont déjà dans notre bilan. 

    Par exemple, l’UMP propose la création de 3 technopoles alors que 5 existent déjà sur les thèmes qu’elle met en avant.

    Il est paradoxal d’appeler innovation ce qui existe déjà. 

    Notre adversaire, Françoise de Panafieu, propose aussi comme grand projet dans le 12e une Expo Universelle en 2020, soit disant pour « remettre les projecteurs internationaux sur Paris qui doit retrouver le rayonnement et l'attractivité économique et culturelle qu'elle mérite ». 

    Outre le fait que ce projet d’Expo est une aberration urbanistique qui gèlera des emprises foncières dans l’arrondissement jusqu’en 2025, il faut savoir que le cabinet international Cushman et Wakefield classe Paris en tête des destinations pour les projets d’investissement des entreprises à horizon 2010.

    Et pour la prochaine mandature, à eux seuls, les grands projets urbains du 12ème (Porte de Vincennes, Charolais, Bercy Charenton) permettront l’arrivée de plus de 14 000 nouveaux emplois ! 

    Pour finir par une anecdote : la Ville de Paris développe actuellement un projet de pavillon Paris à l’Expo universelle de Shangaï 2010.

    Or les Chinois venus dans notre ville en repérage se sont particulièrement intéressés aux jardins partagés, à la ligne 14, au Parc de Bercy, à Vélib’, etc.

    Autant de projets innovants que nous avons portés pendant l’ancienne mandature et qui sont emblématiques du caractère innovant du 12e arrondissement. 

    Donc vous pouvez être fiers des réalisations du 12e, qui n’est pas assoupi comme certains voudraient le faire croire, et nous faire confiance dans notre volonté de faire du 12e l’arrondissement parisien de l’innovation."

  • Les réunions de préau commencent

    vendredi 29 février 2008

    La liste "Un temps d’avance pour le 12e" à la rencontre du quartier d’Aligre

    C’est une centaine de personnes qui ont inauguré ce lundi 25 février la série de réunions publiques de la campagne officielle, dans le préau de l’école Charles Baudelaire, dans le quartier d’Aligre.

    Projet contre projet, c’est comme cela que nous aurions aimé faire campagne contre la droite. Mais malheureusement cela est impossible, regrette Jean-Louis Missika, sociologue et candidat au coté de Michèle Blumenthal. En effet les projets de nos adversaires sont trop faibles et non localisés, pour permettre cette confrontation, une conséquence des parachutages peut être ? C’est une insulte au débat démocratique auquel les habitants du 12e avaient droit. Au lieu de cela, on assiste à la distribution de tracts qui font usage de la peur comme passion politique, illustration d’une politique démagogue et populiste.

    Après une présentation des projets du quartier par Jean-Pierre Guis, François Pellegri et Catherine Vieu-Charier, Michèle Blumenthal précise que sa campagne a commencé dès le mois de septembre après un mandat passé sur le terrain à l’écoute des habitants. Elle présente ses propositions pour maintenir la vitalité démocratique dans le 12e et reprend certaines propositions de la charte pour une citoyenneté active qu’elle a signée comme toutes les têtes de listes « Paris un temps d’avance ». Elle rappelle que contrairement à ce qui se passe dans certains arrondissements restés à droite (5e et 17e notamment) les conseils de quartier ne sont pas animés et dirigés par les élus mais bien par les conseillers eux-mêmes ! Elle attire l’attention sur certaines propositions qui peuvent apparaître séduisantes aux premiers abords. Par exemple, l’idée d’un médiateur des conseils de quartier pourrait séduire, mais de quoi s’agit-il exactement ? Une structure au dessus d’une autre ? Une élection sur une courte liste proposée par le conseil municipal ? Un médiateur rattaché directement au cabinet du maire ? En y regardant de plus prêt les processus démocratiques semblent considérablement contraints…Pourquoi empêcher le lien direct entre conseillers de quartiers et élus ?

    Les questions en provenance de la salle permettent à Michèle Blumenthal de rappeler l’effort considérable fait en matière de création de logements et de places en crèche mais aussi pour la transparence dans les procédures d’attribution (lire le chapitre du blian Le 12e pour tous ses habitants).

    Deux questions de la salle permettent également à l’équipe de Michèle Blumenthal de préciser leur position sur leurs alliances politiques. L’accord avec le parti des Verts est annoncé au niveau parisien. En revanche aucune alliance avec le Modem n’est envisagée. Ce parti, qui regroupe d’anciens adjoints de Chirac et Tiberi, forme un assemblage hétéroclite et navigue dans le flou. C’est un objet politique non identifié dont on se demande s’il survivra au delà du 9 mars !

    Enfin, Robert Chapuis, habitant du 12e, ancien ministre du gouvernement de Michel Rocard, trouve que le bilan de l’équipe de Michèle Blumenthal est incontestablement positif, il paraît donc logique de reconduire cette équipe. Le 12e est très regardé dans cette campagne électorale, mais pour de mauvaises raisons : un animateur radio, une ministre en CDD, une ancienne ministre de droite… Il appelle à voter pour Michèle Blumenthal dès le premier tour pour de bonnes raisons !

  • Les élus PRG manifesteront contre la Scientologie

    Communiqué de presse de
    Anne HIDALGO et Annick LE PETIT,
    porte-parole de Bertrand Delanoë,
    et Patrick BLOCHE, directeur de la Campagne

    Jeudi 21 Février
     
    Comme l’a rappelé Bertrand Delanoë, les propos attribués à la directrice de cabinet du Chef de l’Ètat, qualifiant les sectes de « non problème » sont d’une extrême gravité.
    « Depuis plus d’un quart de siècle, notre pays, par-delà les clivages partisans, a toujours manifesté une nécessaire vigilance à l’égard de ces mouvements nocifs ».
    Il est de la responsabilité des élus, comme cela est fait depuis 2001 par la Ville de Paris en matière de prévention et d’accompagnement des victimes, de rester vigilant face à tout laxisme.
    Aussi pour le respect de la laïcité et pour la défense de nos concitoyens contre les dérives sectaires, les élus des listes « Paris, un temps d’avance » appellent à manifester

    vendredi 22 février à 11h30,
    devant le siège de l’Eglise de la Scientologie,
    7, rue Jules César, Paris 12ème arrondissement.

  • Pour un Comité de Vigilance de la Laïcité

    La Fédération de Paris du PRG appelle tous les candidats aux municipales à signer l’Appel laïque et à former un Comité parisien de Vigilance de la Laïcité pour la sauvegarde de Loi de 1905

    Les déclarations récentes, continues et confuses de Monsieur Sarkozy, mêlant ses convictions personnelles et sa fonction présidentielle, portent atteinte à la laïcité et témoignent de son incompréhension et de son mépris pour l’un des piliers de la République.

    Selon l’article 1er de la Constitution, la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.
    Depuis 1905, grâce à la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat, la République assure à chaque citoyen la liberté de conscience, garantit sa liberté de croire ou de ne pas croire et de pratiquer le culte de son choix, de n’en pratiquer aucun ou de pouvoir en changer. Elle permet ainsi de vivre ensemble, dans le respect de chacun, quelles que soient ses origines, ses choix philosophiques ou ses convictions religieuses.
    Et assurer le mieux vivre ensemble est la mission première des élus municipaux.

    C’est pourquoi le Parti Radical de Gauche a été le premier parti politique a apporter son total soutien à la pétition associative et syndicale s’opposant à « toute tentative qui mettrait, de fait, en cause la Laïcité par une modification du contenu de la Loi de 1905 » et appelle tous les Parisiens, à commencer par les candidats aux élections municipales à Paris à signer cet appel laïque : www.appel-laique.org.


    C’est pourquoi le PRG Paris, qui soutient la candidature de Bertrand Delanoë, invite les structures signataires et toutes les forces politiques républicaines à former un Comité parisien de Vigilance de la Laïcité pour la sauvegarde de Loi de 1905.

  • l’art de faire des additions

    Discours de Fabrice MOULIN au meeting de présentation de la liste et du projet

    Espace Reuilly - Jeudi 31 janvier 2008

     

    Chère Michèle,
    Chers amis,

    Un ancien président du Parti Radical de Gauche, Michel Crépeau, qui fut aussi ministre de François Mitterrand, avait pour habitude de dire :

    « La politique, c’est l’art de faire des additions ».

    Pour la gauche à Paris, ces additions ce ne sont pas des calculs politiciens : c’est un rassemblement de femmes et d’hommes qui militent pour des idées et des valeurs et pour un projet, comme ce fut le cas déjà en 2001 !

    En effet, je tiens à vous témoigner la fierté des radicaux de gauche d’avoir participé à la majorité de Bertrand Delanoë, et notre fierté du travail démocratique accompli avec les Parisiennes et les Parisiens ces dernières années.

    Mais, au-delà du bilan, notre plus belle victoire collective c’est notre projet 2008-2014 porté par Bertrand DELANOË, et auquel le PRG a contribué.

    « Paris, un temps d’avance », c’est la priorité au dynamisme économique de Paris, à la création d’entreprises, au soutien aux entrepreneurs, à l’emploi et à l’innovation, notamment avec la création d’une Agence Parisienne de l’Innovation.

    « Paris, un temps d’avance », c’est une politique des transports basés sur le respect de tous les usagers, et sur « le libre choix pour circuler propre », avec des propositions pour le stationnement des deux-roues motorisées ou la modernisation du service des taxis (c’est d’actualité !).
    « Paris, un temps d’avance », c’est aussi plus de solidarité, avec par exemple des «ateliers santé ville» dans les quartiers.

    « Paris, un temps d’avance », c’est également une démocratie locale renforcée par l’usage des nouvelles technologies de l’information.


    Avec le Parti Radical de Gauche, c’est la gauche réformiste, humaniste et laïque qui soutient Bertrand Delanoë et Michèle Blumenthal dans le 12e arrondissement.

    Réformiste, car nous savons que changer Paris exige du temps, du dialogue et de la concertation, quand la droite parisienne ne pense qu’à casser ce qui a été fait depuis 2001 !

    Humaniste, car c’est à Paris que nous devons défendre les libertés publiques et les droits menacées par la politique du gouvernement.

    Laïque, car il faut rester plus que jamais vigilant pour défendre la loi de 1905 !
    Vigilant face à un Président qui prône l’espérance religieuse quand les Français n’espèrent plus rien de son gouvernement.
    Vigilant face à une droite parisienne qui pratique le communautarisme et veut transformer les lieu de culture en lieu de culte !


    Nous à gauche, nous sommes rassemblés à Paris et dans le 12e arrondissement autour de valeurs communes, d’un bilan revendiqué et d’un projet partagé.

    Michèle Blumenthal a l’habitude de dire que le 12e arrondissement s’appuie sur ses traditions pour entrer dans la modernité.
    Laissez-moi conclure en citant à nouveau Michel Crépeau qui disait :
    « Le véritable progrès, c’est une tradition qui se prolonge ».

    C’est pourquoi avec les Radicaux de Gauche, je soutiens la réélection de Michèle Blumenthal et Bertrand Delanoë !
    Je vous remercie.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu