Avertir le modérateur

  • Meeting de présentation du projet

    jeudi 31 janvier 2008

    « Proximité et ambition » : 2 simples mots pour caractériser le projet pour le 12e arrondissement que Michèle Blumenthal et sa liste ont officiellement présenté ce jeudi 31 janvier, devant 350 personnes et de nombreux journalistes invités à l’Espace Reuilly. Saluant la présence dans les gradins du journaliste Ivan Levaï, la maire du 12e a tout d’abord rappelé que le projet 2008-2014 s’appuyait sur 7 ans d’expérience et de gestion municipale : développement intensif de la solidarité, action en faveur de l’emploi, construction de 3 000 logements sociaux, ouverture de nombreux équipements publics – dans un souci constant et conjugué de respect de l’environnement et de concertation avec les citoyens.

    Mais le 12e doit encore s’épanouir. « Nous ne considérons pas notre bilan comme un point d’arrivée, insiste Michèle Blumenthal, ce projet marque une nouvelle étape ». La tête de liste décline les enjeux prioritaires : logement social, développement durable, déplacements, solidarité intergénérationnelle, rénovation urbaine. Et la tête de liste de résumer en une phrase ce qui distingue son programme de celui de son principal concurrent : quand l’UMP prône « la responsabilité individuelle », la gauche brandit « la solidarité et l’éthique ».

    Un arrondissement en pointe

    Les candidats de la liste représentant les partenaires de gauche, membres de la majorité municipale de Bertrand Delanoë depuis 2001, se succèdent alors sur scène pour apporter leur soutien. Pour Karen Taïeb (MRC), ce projet fera du 12e « un arrondissement en pointe » sur l’ensemble des thèmes cités. Catherine Vieu Charier (PCF) souhaite que Paris s’engage auprès des 300 000 Parisiens vivant en dessous du seuil de pauvreté. Enfin, Fabrice Moulin fait entendre la voix de « la gauche laïque, humaniste et réformiste » du PRG.

    Le libre-choix des déplacements et le respect de l’environnement

    Les colistiers se succèdent ensuite à la tribune pour détailler le programme et donner quelques exemples concrets – et localisés – de projets. Intervenant sur le logement, Christian Sautter dénonce la « politique de gribouille » avancée par l’UMP en matière de logement, quand 72% des Parisiens sont aujourd’hui éligibles au logement social. Sandrine Charnoz rappelle que la mairie du 12e n’a pas attendu le Grenelle de l’environnement pour agir et s’engage à faire encore mieux : « le développement durable doit être un levier de la ville de demain ». Place à la diversification des modes de transports qui devra reposer, d’après Richard Bouigue, sur « le libre-choix des déplacements et le respect de l’environnement ». Catherine Baratti-Elbaz appelle de ses vœux une politique familiale, culturelle et sportive à l’image de la diversité de la population de l’arrondissement.

    La noblesse de la politique

    François Pellegri signe un plaidoyer en faveur de l’approfondissement de la démocratie locale et de l’aide aux associations, et évoque les projets pour le quartier Aligre – Gare de Lyon. Fadila Taïeb insiste sur la solidarité et le bénévolat, puis détaille les propositions pour le quartier Bercy. Alexis Corbière réaffirme la priorité donnée à l’école publique, « carte de visite » d’une action municipale de gauche. Relevant les erreurs présentes dans le projet du candidat UMP, le 1er adjoint sortant ironise sur « la liste Cavada Dry » : « Ne vous y trompez pas, la droite nous sert le même potage qu’en 2001 ». Candidat d’ouverture sur la liste, Jean-Louis Missika souligne enfin la connaissance du terrain de la maire du 12e et sa capacité à rassembler autour d’elle les talents les plus divers. Et notre sociologue d’opposer le « sérieux de Michèle Blumenthal à la désinvolture de Jean-Marie Cavada », lequel ose vanter les mérites de Berlin, ville pourtant extrêmement endettée. « Voter pour la liste Blumenthal, c’est voter pour la noblesse de la politique », résume-t-il.

    Réjouie, la maire du 12ème invite chacun de ses 29 colistiers à monter à la tribune pour la photo de famille, en compagnie de Sandrine Mazetier, députée de la circonscription et présidente du comité de soutien « Le 12e aujourd’hui intéresse aujourd’hui les médias parce qu’il est l’arrondissement phare des municipales à Paris, rappelait plus tôt dans la soirée Karen Taïeb. Mais il fera demain la une des journaux pour ses réalisations exemplaires en matière de logement, d’économie, de petite enfance, d’intergénérationnel, de culture et de démocratie locale ». Inutile de dire que la salle en est sortie convaincue.

     

  • Paris un Temps d'Avance dans le 12e, la photo officielle


    La liste "Un temps d’avance pour le 12e" pour le 2e tour

    Notre liste "Un temps d’avance pour le 12e" est conduite par Michèle Blumenthal et soutenue par Bertrand Delanoë. Une équipe à l’image du 12e, qui allie l’expérience et le renouvellement, la diversité des origines et des générations. Des hommes et des femmes impliqués dans la vie citoyenne, les conseils de quartier, les associations, fédérations de parents d’élèves qui incarnent une rénovation des pratiques politiques et qui se consacreront exclusivement à leur mandat local.

     
  • Accord électoral et programmatique PS-PRG pour les municipales 2008

     
     

    Signature officielle de l’accord programmatique et électoral
    entre le Parti Radical de Gauche et le PS Paris :
    De l’audace pour donner un temps d’avance à Paris
    avec Bertrand Delanoë !


    Jean-Bernard BROS, adjoint au maire de Paris et président de la fédération de Paris du Parti Radical de Gauche, et Patrick BLOCHE, premier secrétaire fédéral du PS parisien, ont signé aujourd’hui à 16h au siège de campagne, 7 rue Dupuy, Paris 3e, un accord programmatique et électoral pour le rassemblement de la gauche autour de la candidature de Bertrand DELANOË.

    Avec cette accord, la gauche réformiste, humaniste et laïque est représentée sur les listes Paris, Un Temps d’Avance et progresse en nombre d’élu(e)s : en cas de victoire, le PRG devrait compter de 2 à 3 conseillers de Paris et de 12 à 13 conseillers d’arrondissement, dont 7 adjoints.

    Notre première victoire collective est le projet 2008-2014 porté par Bertrand DELANOË qui reprend beaucoup des 46 propositions du programme PRG « de l’Audace pour Paris », notamment les mesures pour le dynamisme économique de Paris, l’innovation, la création d’entreprises, ainsi que certaines concernant les transports.

    Comme en 2001 et dans la majorité municipale depuis 7 ans, les Radicaux de gauche comptent apporter au maire de Paris un soutien loyal et enthousiaste mais aussi vigilant et créatif au cours de la prochaine mandature.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu